Les albums

14,99 €
9,99 €

Jazz contemporain - Paru le 14 décembre 2018 | Steinway and Sons

Hi-Res
15,49 €
10,99 €

Jazz - Paru le 27 janvier 2017 | Contemporary

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Jazzwise Five-star review
Aussi essentiel que la photo de la pochette de William Claxton, Way Out West réunit plusieurs premières pour Sonny Rollins. Enregistré le 7 mars 1957 à Los Angeles (à l’ouest du pays, d’où le clin d’œil de cette tenue 100 % western), cet album réunit le contrebassiste Ray Brown et le batteur Shelly Manne, deux géants auxquels le saxophoniste ne s’était jusqu’ici jamais frotté. Pour la première fois aussi, Rollins se passe de pianiste et inaugure ses envolées puissantes surfant sur une simple rythmique basse/batterie. Une mise en exergue inédite de son ténor (ce son !) mais qui ne fait pas pour autant passer Brown et Manne pour de simples passe-plats, bien au contraire. Le trio avance d’un seul homme, subtil dans ses échanges et les improvisations qu’il distille, surpuissant dans ses instants rythmiquement plus soutenus. A la sortie de Way Out West (la révolution Coltrane n’a pas commencé), Sonny Rollins est plus que jamais sur l'Olympe du sax. © Marc Zisman/Qobuz
21,49 €
14,99 €

Jazz vocal - Paru le 1 décembre 2017 | Verve Reissues

Hi-Res
Les vrais fans d’Ella Fitzgerald ne doivent plus savoir où ranger les albums live de leur idole tant il en existe. Pourtant, celui-ci, totalement inédit, est assez particulier car proposant un concert donné au Zardi’s Jazzland d’Hollywood, le 2 février 1956, quelques jours donc avant qu’elle n’enregistre son premier disque pour Verve. Capté à l’origine par Norman Granz pour fêter cette signature sur son label, ces deux sets resteront finalement dans les archives au détriment d’Ella Fitzgerald Sings The Cole Porter Song Book, disque studio qui lancera sa série d’albums consacrés aux songbooks des grands auteurs américains… En cette année 1956, Ella Fitzgerald a déjà presque 40 ans et est loin d’être une inconnue. Mais son passage de Decca à Verve va la propulser enfin sur un tout autre podium de la renommée. On l’entend ici pleine de pétulance, de joie et de fougue. Sa voix est d’une fluidité renversante quant à son sens du rythme, difficile de le surpasser. Et même lorsqu’elle oublie un bout de texte, l’immense entertaineuse qu’elle est prend le dessus et le public atterrit direct dans sa poche. Côté répertoire, elle fait siens des chefs d’œuvre signés Duke Ellington (In A Mellow Tone), Cole Porter (My Heart Belongs To Daddy), Jerome Kern (A Fine Romance) ou des frères Gershwins (S'Wonderful, I've Got a Crush On You). Quant à l’écrin de ce chant, il est ici conçu par le pianiste Don Abney, le contrebassiste Vernon Alley et le batteur Frank Capp, d’impeccables gardes du corps même si par la suite des épées d’un tout autre calibre viendront épauler la chanteuse. Très touchant enfin d’entendre, dès les premières secondes du disque, la présentation de Norman Granz au public californien : « Pour moi, elle est la plus grande : Miss Ella Fitzgerald ! » © MZ/Qobuz
15,49 €
10,99 €

Jazz - Paru le 13 octobre 2017 | Riverside

Hi-Res Livret
Avec The Wes Montgomery Trio – A Dynamic New Sound: Guitar Organ Drums, son troisième album qui paraît chez Riverside en 1959, Wes Montgomery confirme qu’il est la vraie secousse sismique de la guitare jazz. Et ce superbe disque à la sonorité feutrée l’impose un peu plus dans la cour des grands. A ses côtés, Melvin Rhyne à l’orgue et Paul Parker à la batterie l’accompagnent sobrement, sans marcher sur ses plates-bandes, ni tenter d’attirer trop l’attention. Car oui, le héros de ces séances produites les 5 et 6 octobre 1959, au Reeves Sound Studios de New York, par Orrin Keepnews, reste Wes Montgomery et rien que Wes Montgomery ! Son style, virtuose et gorgé de blues, porte un œil neuf sur un instrument alors dominé par Barney Kessel et Tal Farlow. Et dans ses solos comme celui de ’Round Midnight, le guitariste d’Indianapolis déroule avec classe un son (raffiné), un style (au pouce) et un phrasé (envoûtant) qui lui sont propres. Quelques mois plus tard, avec The Incredible Jazz Guitar of Wes Montgomery, toujours chez Riverside, l’affaire prendra une toute autre densité grâce à Tommy Flanagan, Percy Heath et Albert "Tootie" Heath, sidemen d’un calibre supérieur… © MD/Qobuz
26,99 €
19,49 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1957 | Verve Reissues

Hi-Res
13,49 €
9,99 €

Jazz - Paru le 27 janvier 2017 | Contemporary

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Jazzwise Five-star review
Aussi essentiel que la photo de la pochette de William Claxton, Way Out West réunit plusieurs premières pour Sonny Rollins. Enregistré le 7 mars 1957 à Los Angeles (à l’ouest du pays, d’où le clin d’œil de cette tenue 100 % western), cet album réunit le contrebassiste Ray Brown et le batteur Shelly Manne, deux géants auxquels le saxophoniste ne s’était jusqu’ici jamais frotté. Pour la première fois aussi, Rollins se passe de pianiste et inaugure ses envolées puissantes surfant sur une simple rythmique basse/batterie. Une mise en exergue inédite de son ténor (ce son !) mais qui ne fait pas pour autant passer Brown et Manne pour de simples passe-plats, bien au contraire. Le trio avance d’un seul homme, subtil dans ses échanges et les improvisations qu’il distille, surpuissant dans ses instants rythmiquement plus soutenus. A la sortie de Way Out West (la révolution Coltrane n’a pas commencé), Sonny Rollins est plus que jamais sur l'Olympe du sax. © Marc Zisman/Qobuz
17,49 €
12,49 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1956 | Prestige

Hi-Res Livret
15,49 €
10,99 €

Jazz - Paru le 1 février 1963 | Impulse!

Hi-Res
15,49 €
10,99 €

Jazz - Paru le 4 mars 2016 | Prestige

Hi-Res Livret
19,49 €
13,99 €

Jazz vocal - Paru le 1 janvier 1999 | Capitol Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence - Stereophile: Record To Die For
Ses fans le savent bien : Nat King Cole était un pianiste de jazz démentiel. Au sommet de sa gloire, il délaissa parfois l’instrument pour enregistrer des albums un brin plus easy listening, certes de grande qualité mais musicalement moins renversant. Enregistré durant l’été 1956 à Hollywood, After Midnight reste un sommet de son art unique en compagnie de son trio. Et derrière son piano, Nat King Cole offre une sorte d’hybride, jazz mais pas trop, qui touchera alors TOUS ses aficionados. Entouré du contrebassiste Charlie Harris, du guitariste John Collins et du batteur Lee Young, il développe son style tout en finesse, chantant magistralement sur des standards comme Just You Just Me ou Caravan, swinguant comme nul autre. Sur certains titres, le saxophoniste Willie Smith, le trompettiste Harry Edison, le violoniste Stuff Smith, le tromboniste Juan Tizol et le percussionniste Jack Costanzo viennent apporter quelques touches de couleur à un disque parfait. © MD/Qobuz
19,49 €
13,99 €

Jazz vocal - Paru le 1 janvier 2003 | Capitol Records

Hi-Res
19,49 €
13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1998 | Verve

Hi-Res
21,49 €
14,99 €

Jazz vocal - Paru le 1 janvier 1962 | FRANK SINATRA DIGITAL REPRISE

Hi-Res
21,49 €
14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2013 | Verve Reissues

Hi-Res
13,49 €
9,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1957 | CM BLUE NOTE (A92)

Hi-Res
26,99 €
19,49 €

Jazz vocal - Paru le 27 mai 2014 | CAPITOL CATALOG MKT (C92)

Hi-Res
Ce coffret s'intéresse plus à ceux qui découvrent ce chanteur (peut-être le plus grands des crooners?) qu'à ceux qui connaissent déjà par coeur tous ses succès et cherchent à en savoir plus. Cette édition "Deluxe" est une très bonne introduction à celui qui fut l'un des premiers artistes noirs à occuper le poste d'animateur-vedette à la télévision américaine dans les années 50. JMP©Qobuz
21,49 €
14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1966 | Verve

Hi-Res
19,49 €
13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2014 | Verve Reissues

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
19,49 €
13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2014 | Verve Reissues

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
21,49 €
14,99 €

Jazz vocal - Paru le 1 janvier 2013 | Blue Note Records

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio

Le genre

Jazz manouche dans le magazine
  • Django et Stéphane, c'était Hot !
    Django et Stéphane, c'était Hot ! Une grande exposition consacrée à Django Reinhardt s'ouvre à la Cité de la musique...
  • Il était une fois Django Reinhardt, par Vincent Bessières
    Il était une fois Django Reinhardt, par Vincent Bessières Jusqu’au 23 janvier 2013, la Cité de la Musique à Paris propose une exposition consacrée à Django Reinhardt et réalisée par Vincent Bessières. Déjà commissaire de l’exposition We Want Miles, il évo...
  • Festival Django Reinhardt, la passion jazz !
    Festival Django Reinhardt, la passion jazz ! La 33e édition du Festival de jazz Django Reinhardt a eu lieu du 27 juin au 1er juillet, avec au programme le Trio Rosenberg, Sonny Amati Schmitt Quartet et Gonzala Bergara parmi d'autres. Un grand...
  • Festival de Chaillol, demandez le programme !
    Festival de Chaillol, demandez le programme ! Pour sa 16e édition le Festival de Chaillol s'intéresse aux traditions orales, aux musiques populaires et improvisées. Tout un programme à découvrir.
  • Brady Winterstein, furie manouche au Sunset
    Brady Winterstein, furie manouche au Sunset Le 21 janvier, Brady Winterstein, jeune prodige de la guitare jazz manouche, est en trio à Paris au Sunset. GAGNEZ DES PLACES AVEC QOBUZ EN VOUS RENDANT SUR LA PAGE FACEBOOK DE QOBUZ.
  • Brady à la folie !
    Brady à la folie ! A 17 ans, Brady Winterstein assure déjà la relève de la guitare jazz manouche…
  • Les doigts virtuoses
    Les doigts virtuoses Les 25 et 26 janvier, les Doigts de l’Homme sont aux Duc des Lombards à Paris dans le cadre du festival French Quarter...
  • Django, ressuscité à Samois
    Django, ressuscité à Samois Du 23 au 27 juin, 26 concerts célèbreront le maître de la guitare manouche, Django Reinhardt, dont on fête cette année le centenaire de la naissance, à Samois sur Seine.
  • Une place pour Django
    Une place pour Django A l’occasion du centenaire de la naissance de Django Reinhardt, une place du 18e arrondissement de Paris portera le nom du grand guitariste manouche.
  • Un Noël manouche à Pleyel
    Un Noël manouche à Pleyel Le 23 décembre, Biréli Lagrène, Swan Berger et Caravan Palace se produiront à Paris, Salle Pleyel, pour une grande soirée manouche.