Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Cecilia Bartoli|Unreleased

Unreleased

Cecilia Bartoli

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Sept airs dramatiques. On n’en attendait pas moins de la part de Cecilia Bartoli qui adore jouer les harpies, tout au moins en scène et au disque ! Dans cet album enregistré à Bâle avec le Kammerorchester de Bâle dirigé par Muhai Tang, la diva italienne adorée des foules interprète des airs composés par Mozart, Haydn, Mysliveček et Beethoven pour les grandes sopranos de leur temps.

Il n’était pas rare à l’époque que les airs soient taillés sur mesure pour le style, les capacités vocales et l’ambitus des cantatrices et des chanteurs. C’est ainsi que la Bartoli fait revivre pour nous le souvenir de Josepha Duschek, de Nancy Storace ou encore du castrat Pietro Benedetti. « Unreleased » annonce le titre de l’album, certes, mais inédits parmi les enregistrements de Cecilia Bartoli, car les airs interprétés ici sont, pour certains, bien connus, tel ce Ah! Perfido de Beethoven, la grande Scena di Berenice de Haydn et les airs Ah, lo previdi ou L’ameró, saró costante et Bella mia fiamma, addio de Mozart.

À propos de ce dernier, attention à la confusion avec l’air Ch’io mi scordi di te, K. 490 présenté ici par Cecilia Bartoli qui est un air de substitution pour une reprise partielle d’Idomeneo et non le fameux air de concert du même nom (K. 505) pour lequel Mozart écrivit une grande partie de clavier solo pour lui-même. L’air chanté ici par Cecilia Bartoli comporte lui une importante partie de violon solo que Mozart avait réservée au conte Hatzfeld, jouée ici pour notre plus grand plaisir par Maxim Vengerov que l’on entend d’ailleurs à deux reprises au sein du présent programme. Soulignons aussi la pure beauté d’un air de La Clemenza di Tito de Joseph Mysliveček, un contemporain et ami de Mozart qu’il serait urgent de redécouvrir. © François Hudry/Qobuz

Plus d'informations

Unreleased

Cecilia Bartoli

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

Ah Perfido!, Op. 65 (Ludwig van Beethoven)

1
"Ah, Perfido!"
00:03:03

Kammerorchester Basel, Orchestra, MainArtist - Ludwig van Beethoven, Composer - Cecilia Bartoli, Mezzo-Soprano, MainArtist, AssociatedPerformer - Muhai Tang, Conductor, MainArtist - Pietro Metastasio, Author - Arend Prohmann, Producer, Editor, Recording Producer, StudioPersonnel - Philip Siney, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2021 Universal Music Operations Limited

2
Aria "Per pietà, non dirmi addio"
00:05:01

Kammerorchester Basel, Orchestra, MainArtist - Ludwig van Beethoven, Composer - Anonymous, Author - Cecilia Bartoli, Mezzo-Soprano, MainArtist, AssociatedPerformer - Muhai Tang, Conductor, MainArtist - Arend Prohmann, Producer, Editor, Recording Producer, StudioPersonnel - Philip Siney, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2021 Universal Music Operations Limited

3
"Ah crudel! tu vuoi ch'io mora!"
00:03:33

Kammerorchester Basel, Orchestra, MainArtist - Ludwig van Beethoven, Composer - Cecilia Bartoli, Mezzo-Soprano, MainArtist, AssociatedPerformer - Muhai Tang, Conductor, MainArtist - Pietro Metastasio, Author - Arend Prohmann, Producer, Editor, Recording Producer, StudioPersonnel - Philip Siney, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2021 Universal Music Operations Limited

4
Mozart: Ch'io mi scordi di te?... Non temer, amato bene, K. 490
00:08:56

Kammerorchester Basel, Orchestra, MainArtist - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Cecilia Bartoli, Mezzo-Soprano, MainArtist, AssociatedPerformer - Maxim Vengerov, Violin, MainArtist, AssociatedPerformer - Muhai Tang, Conductor, MainArtist - Arend Prohmann, Producer, Editor, Recording Producer, StudioPersonnel - Philip Siney, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2021 Universal Music Operations Limited

La clemenza di Tito / Act 2 (Josef Mysliveček)

5
"Se mai senti spirarti sul volto"
00:05:31

Kammerorchester Basel, Orchestra, MainArtist - Cecilia Bartoli, Mezzo-Soprano, MainArtist, AssociatedPerformer - Muhai Tang, Conductor, MainArtist - Pietro Metastasio, Author - Arend Prohmann, Producer, Editor, Recording Producer, StudioPersonnel - Josef Myslivecek, Composer - Philip Siney, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2021 Universal Music Operations Limited

6
Mozart: Ah, lo previdi!, K. 272: "Ah, lo previdi … Ah, t'invola agl'occhi miei"
00:06:25

Kammerorchester Basel, Orchestra, MainArtist - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Cecilia Bartoli, Mezzo-Soprano, MainArtist, AssociatedPerformer - Muhai Tang, Conductor, MainArtist - Arend Prohmann, Producer, Editor, Recording Producer, StudioPersonnel - Vittorio Amadeo Cigna-Santi, Author - Philip Siney, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2021 Universal Music Operations Limited

7
Mozart: Ah, lo previdi!, K. 272: Cavatina "Deh, non varcar quell'onda"
00:04:23

Kammerorchester Basel, Orchestra, MainArtist - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Cecilia Bartoli, Mezzo-Soprano, MainArtist, AssociatedPerformer - Muhai Tang, Conductor, MainArtist - Arend Prohmann, Producer, Editor, Recording Producer, StudioPersonnel - Vittorio Amadeo Cigna-Santi, Author - Philip Siney, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2021 Universal Music Operations Limited

8
Mozart: Bella mia fiamma, addio K. 528: Recitativo "Bella mia fiamma, addio"
00:02:52

Kammerorchester Basel, Orchestra, MainArtist - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Lorenzo Da Ponte, Author - Cecilia Bartoli, Mezzo-Soprano, MainArtist, AssociatedPerformer - Muhai Tang, Conductor, MainArtist - Arend Prohmann, Producer, Editor, Recording Producer, StudioPersonnel - Philip Siney, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2021 Universal Music Operations Limited

9
Mozart: Bella mia fiamma, addio K. 528: Aria "Resta, o cara"
00:05:17

Kammerorchester Basel, Orchestra, MainArtist - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Lorenzo Da Ponte, Author - Cecilia Bartoli, Mezzo-Soprano, MainArtist, AssociatedPerformer - Muhai Tang, Conductor, MainArtist - Arend Prohmann, Producer, Editor, Recording Producer, StudioPersonnel - Philip Siney, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2021 Universal Music Operations Limited

Il re pastore, K. 208 / Act 2 (Wolfgang Amadeus Mozart)

10
"L'amerò, sarò costante"
00:05:54

Kammerorchester Basel, Orchestra, MainArtist - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Cecilia Bartoli, Mezzo-Soprano, MainArtist, AssociatedPerformer - Maxim Vengerov, Violin, MainArtist, AssociatedPerformer - Muhai Tang, Conductor, MainArtist - Pietro Metastasio, Author - Arend Prohmann, Producer, Editor, Recording Producer, StudioPersonnel - Philip Siney, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2021 Universal Music Operations Limited

11
Haydn: Scena di Berenice, Hob. XXIVa:10: Recitativo "Berenice, che fai?"
00:04:10

Kammerorchester Basel, Orchestra, MainArtist - Joseph Haydn, Composer - Cecilia Bartoli, Mezzo-Soprano, MainArtist, AssociatedPerformer - Muhai Tang, Conductor, MainArtist - Pietro Metastasio, Author - Arend Prohmann, Producer, Editor, Recording Producer, StudioPersonnel - Philip Siney, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2021 Universal Music Operations Limited

12
Haydn: Scena di Berenice, Hob. XXIVa:10: Aria & Recitiativo "Non partir bell’idol mio… Me infelice!"
00:02:48

Kammerorchester Basel, Orchestra, MainArtist - Joseph Haydn, Composer - Cecilia Bartoli, Mezzo-Soprano, MainArtist, AssociatedPerformer - Muhai Tang, Conductor, MainArtist - Pietro Metastasio, Author - Arend Prohmann, Producer, Editor, Recording Producer, StudioPersonnel - Philip Siney, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2021 Universal Music Operations Limited

13
Haydn: Scena di Berenice, Hob. XXIVa:10: Aria "Perché, se tanti siete"
00:03:44

Kammerorchester Basel, Orchestra, MainArtist - Joseph Haydn, Composer - Cecilia Bartoli, Mezzo-Soprano, MainArtist, AssociatedPerformer - Muhai Tang, Conductor, MainArtist - Pietro Metastasio, Author - Arend Prohmann, Producer, Editor, Recording Producer, StudioPersonnel - Philip Siney, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2021 Universal Music Operations Limited

Descriptif de l'album

Sept airs dramatiques. On n’en attendait pas moins de la part de Cecilia Bartoli qui adore jouer les harpies, tout au moins en scène et au disque ! Dans cet album enregistré à Bâle avec le Kammerorchester de Bâle dirigé par Muhai Tang, la diva italienne adorée des foules interprète des airs composés par Mozart, Haydn, Mysliveček et Beethoven pour les grandes sopranos de leur temps.

Il n’était pas rare à l’époque que les airs soient taillés sur mesure pour le style, les capacités vocales et l’ambitus des cantatrices et des chanteurs. C’est ainsi que la Bartoli fait revivre pour nous le souvenir de Josepha Duschek, de Nancy Storace ou encore du castrat Pietro Benedetti. « Unreleased » annonce le titre de l’album, certes, mais inédits parmi les enregistrements de Cecilia Bartoli, car les airs interprétés ici sont, pour certains, bien connus, tel ce Ah! Perfido de Beethoven, la grande Scena di Berenice de Haydn et les airs Ah, lo previdi ou L’ameró, saró costante et Bella mia fiamma, addio de Mozart.

À propos de ce dernier, attention à la confusion avec l’air Ch’io mi scordi di te, K. 490 présenté ici par Cecilia Bartoli qui est un air de substitution pour une reprise partielle d’Idomeneo et non le fameux air de concert du même nom (K. 505) pour lequel Mozart écrivit une grande partie de clavier solo pour lui-même. L’air chanté ici par Cecilia Bartoli comporte lui une importante partie de violon solo que Mozart avait réservée au conte Hatzfeld, jouée ici pour notre plus grand plaisir par Maxim Vengerov que l’on entend d’ailleurs à deux reprises au sein du présent programme. Soulignons aussi la pure beauté d’un air de La Clemenza di Tito de Joseph Mysliveček, un contemporain et ami de Mozart qu’il serait urgent de redécouvrir. © François Hudry/Qobuz

À propos

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

À découvrir également
Par Cecilia Bartoli

Vincenzo Bellini : Norma

Cecilia Bartoli

Vincenzo Bellini : Norma Cecilia Bartoli

Antonio Vivaldi

Cecilia Bartoli

Antonio Vivaldi Cecilia Bartoli

Queen of Baroque

Cecilia Bartoli

Queen of Baroque Cecilia Bartoli

Handel: Rinaldo - Complete Original 1711 Version

Cecilia Bartoli

Unreleased

Cecilia Bartoli

Unreleased Cecilia Bartoli

Playlists

Dans la même thématique...

Vivaldi: Concerti per violino X 'Intorno a Pisendel'

Julien Chauvin

Sibelius: Complete Symphonies

Klaus Mäkelä

The New Four Seasons - Vivaldi Recomposed

Max Richter

Old Friends New Friends

Nils Frahm

Nightscapes

Magdalena Hoffmann

Nightscapes Magdalena Hoffmann
Les Grands Angles...
Giovanni Antonini & Il Giardino Armonico, la liberté retrouvée

A la tête de l’ensemble Il Giardino Armonico, qu’il a fondé avec Luca Pianca en 1985, Giovanni Antonini a commencé l’enregistrement des 107 symphonies de Joseph Haydn. Cette monumentale entreprise en est actuellement à son 8e volume et s’achèvera en 2032, à l’occasion des 300 ans de la naissance du Père de la symphonie. Retour sur le parcours de l’audacieux chef milanais.

Radu Lupu, un génie très discret

Décrit comme un poète, géant, magicien ou pianiste de l'indicible, l’artiste roumain entretenait un certain mystère autour de sa personnalité tourmentée et puissamment introvertie qui illuminait son approche musicale. Au piano, il recherchait un son puissant et consistant, pétrissant son clavier comme un boulanger sa pâte. Radu Lupu nous a quittés le 17 avril 2022, laissant un legs discographique relativement restreint et d'autant plus précieux.

Le Chant de la Terre : Gustav Mahler et l’Ailleurs

Qu’est-ce qui a pu pousser Gustav Mahler, en 1907-1908, à composer une œuvre aussi inclassable que celle-ci ? Écrit à un moment charnière dans la vie de Mahler, Le Chant de la Terre occupe une place à part dans son œuvre et marie l’esprit « fin de siècle » à la fascination pour l’exotisme qui grandissait à l’époque chez ses contemporains. À Vienne, l’heure était alors aux turbulences, et cette pièce qui oscille entre adieu et nouveau départ mérite un examen plus attentif.

Dans l'actualité...