Stéphane Mottoul Maurice Duruflé: Complete organ works

Maurice Duruflé: Complete organ works

Stéphane Mottoul

Hi-Res 24 bits – 96.00 kHz

Inclus : 1 Livret numérique

Paru le 31 août 2018 chez Aeolus

Artiste principal : Stéphane Mottoul

Genre : Classique

Choisissez votre téléchargement
Ajouter au panier
Améliorer cette page album

Qualité d'écoute

MP3 (CBR 320 kbps)

FLAC (16 bits - 44.1 kHz)

1.45

Web Player
Afficher le détail des pistes

Album : 1 disque - 13 pistes Durée totale : 01:14:28

  1. 1 Prélude sur le nom d Alain, Op. 7

    Maurice Duruflé, Composer - Stéphane Mottoul, MainArtist Copyright : Aeolus Aeolus

  2. 2 Fugue sur le nom d Alain, Op. 7

    Maurice Duruflé, Composer - Stéphane Mottoul, MainArtist Copyright : Aeolus Aeolus

  3. 3 Scherzo, Op. 2

    Maurice Duruflé, Composer - Stéphane Mottoul, MainArtist Copyright : Aeolus Aeolus

  4. 4 Fugue sur le thème du Carillon des heures de la cathédrale de Soissons, Op. 12

    Maurice Duruflé, Composer - Stéphane Mottoul, MainArtist Copyright : Aeolus Aeolus

  5. 5 Prélude sur le thème du Veni Creator, Op. 4

    Maurice Duruflé, Composer - Stéphane Mottoul, MainArtist Copyright : Aeolus Aeolus

  6. 6 Adagio sur le thème du Veni Creator, Op. 4

    Maurice Duruflé, Composer - Stéphane Mottoul, MainArtist Copyright : Aeolus Aeolus

  7. 7 Choral varié sur le thème du Veni Creator, Op. 4

    Maurice Duruflé, Composer - Stéphane Mottoul, MainArtist Copyright : Aeolus Aeolus

  8. 8 Prélude sur l'Introit de l'Epiphanie, Op. 13

    Maurice Duruflé, Composer - Stéphane Mottoul, MainArtist Copyright : Aeolus Aeolus

  9. 9 Méditation

    Maurice Duruflé, Composer - Stéphane Mottoul, MainArtist Copyright : Aeolus Aeolus

  10. 10 Prélude, Op. 5

    Maurice Duruflé, Composer - Stéphane Mottoul, MainArtist Copyright : Aeolus Aeolus

  11. 11 Sicilienne, Op. 5

    Maurice Duruflé, Composer - Stéphane Mottoul, MainArtist Copyright : Aeolus Aeolus

  12. 12 Toccata, Op. 5

    Maurice Duruflé, Composer - Stéphane Mottoul, MainArtist Copyright : Aeolus Aeolus

  13. 13 Chant donné

    Maurice Duruflé, Composer - Stéphane Mottoul, MainArtist Copyright : Aeolus Aeolus

À propos

On ne peut que regretter le très petit nombre d’œuvres que Maurice Duruflé nous a laissé. Tout son œuvre pour orgue – pourtant la majeure partie de sa création ! –, suffit tout juste, avec soixante-dix minutes, à remplir un album. « Je crois que la question de l’enseignement de l’harmonie est peut-être une cause... je ne dis pas ‘de renoncement’, mais ça développe l’esprit critique à un tel point qu’on en arrive quelquefois à se critiquer soi-même à un tel point qu’on n’ose plus rien écrire. Je crois que l’enseignement de l’harmonie... je ne dis pas ‘est desséchant’ pour le professeur, mais tout de même qu’il développe trop l’esprit critique, et il est possible que chez moi cela a aboutit au résultat de ne plus oser écrire. J’en ai parlé à des confrères qui sont de mon avis. Ils ont également ressenti ce phénomène », déclarait Duruflé à Pierre Cochereau. Face à cette attitude autocritique, même ses œuvres déjà achevées n’ont pu se faire la place qu’elles méritent. Et dès les années 1970, Maurice Duruflé se sent étranger à la radicalisation des événements musicaux contemporains, constatant que cela n’a plus beaucoup de sens pour lui, dans une telle période, de continuer à composer dans un langage musical considéré comme totalement dépassé. Sa force créatrice est malheureusement définitivement brisée en 1975 après un accident de voiture qui le laissera assez diminué puis, à partir de 1979, totalement retiré du monde. « Vous me demandez pourquoi j’écris un langage relativement sage … Je suis organiste, j’ai beaucoup vécu dans l’ambiance du chant grégorien, et je pense que c’est un langage relativement « sage ». Et justement, comme j’ai été toujours envoûté par le grégorien, il m’a un petit peu trop encerclé, trop réduit mon chant harmonique. ». Sage ou pas sage, inspiré du grégorien ou aussi de Fauré et Dukas, ou de ses amis et condisciples Jehan Alain, Messiaen, cette musique est une splendeur à ne pas laisser tomber dans l’oubli. Stéphane Mottoul joue l’orgue Dalstein & Haerpfer de 1870, restauré par Thomas en 2016, de l’église Saint-Laurent de Diekirch au Luxembourg. Un bien bel instrument parfaitement adapté à ce répertoire certes français, mais dénué de tout effet flamboyant ou symphonique. © SM/Qobuz

Hi-Res 24 bits – 96.00 kHz

À découvrir

Dans la même thématique

Le genre

Classique dans le magazine

Plus d'articles

Actualités

Plus d'articles