Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Macha Gharibian - Joy Ascension

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Joy Ascension

Macha Gharibian

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 48.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Le “joy” du titre n’est pas là par hasard. Car avec son troisième album, Macha Gharibian n’a jamais paru aussi épanouie et pleine de vie. Jusqu’ici, la pianiste et chanteuse d’origine arménienne mélangeait les genres avec un raffinement divin, évitant l’indigeste mille-feuille jazz’n’world convenu ou cliché. Jazz et musiques improvisées comme colonne vertébrale, folklore arménien en filigrane, approche presque pop de certaines mélodies, sonorités parfois orientalisantes, incantations vocales graves et déchirées, tout s’est toujours assemblé avec aisance. Et son éducation au piano classique comme ses études aux côtés de Ravi Coltrane, Craig Taborn, Jason Moran et Andy Milne lui ont permis de façonner un jazz nomade, instrumental ou chanté très original. Cette fois, avec l’aide d’une rythmique d’exception composée du batteur belge Dré Pallemaerts et du contrebassiste canadien Chris Jennings, son univers accueille davantage de groove (le funky Fight) et de furie incantatoire (Freedom Nine Dance). Ce qui n’empêche pas la trompette de Bert Joris de rendre encore plus magnifique la ballade The Woman I Am Longing to Be et le doudouk d’Artyom Minasyan de transcender la force déjà quasi mystique de Sari Siroun Yar. Ajoutez une belle et sage reprise du classique de Paul Simon 50 Ways to Leave Your Lover ponctuée par quelques étincelles de Fender Rhodes et Macha Gharibian signe ici un disque dense et attachant rappelant qu’elle est une personnalité joliment singulière de la scène jazz actuelle. © Marc Zisman/Qobuz

Plus d'informations

Joy Ascension

Macha Gharibian

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Joy Ascension
00:04:37

Macha Gharibian, Composer, MainArtist

2019 Rue Bleue | Meredith Records 2019 Rue Bleue | Meredith Records

2
Georgian Mood
00:05:30

Macha Gharibian, Composer, MainArtist

2019 Rue Bleue | Meredith Records 2019 Rue Bleue | Meredith Records

3
Fight
00:03:40

Macha Gharibian, Composer, MainArtist

2019 Rue Bleue | Meredith Records 2019 Rue Bleue | Meredith Records

4
The Woman I Am Longing To Be
00:05:44

Macha Gharibian, Composer, MainArtist

2019 Rue Bleue | Meredith Records 2019 Rue Bleue | Meredith Records

5
Sari Siroun Yar
00:07:41

DOMAINE PUBLIC, Composer - Macha Gharibian, MainArtist

2019 Rue Bleue | Meredith Records 2019 Rue Bleue | Meredith Records

6
50 Ways To Leave Your Lover
00:04:46

Paul Simon, Composer - Macha Gharibian, MainArtist

2019 Rue Bleue | Meredith Records 2019 Rue Bleue | Meredith Records

7
Crying Bohemia
00:03:26

Macha Gharibian, Composer, MainArtist

2019 Rue Bleue | Meredith Records 2019 Rue Bleue | Meredith Records

8
Freedom Nine Dance
00:06:48

Macha Gharibian, Composer, MainArtist

2019 Rue Bleue | Meredith Records 2019 Rue Bleue | Meredith Records

Descriptif de l'album

Le “joy” du titre n’est pas là par hasard. Car avec son troisième album, Macha Gharibian n’a jamais paru aussi épanouie et pleine de vie. Jusqu’ici, la pianiste et chanteuse d’origine arménienne mélangeait les genres avec un raffinement divin, évitant l’indigeste mille-feuille jazz’n’world convenu ou cliché. Jazz et musiques improvisées comme colonne vertébrale, folklore arménien en filigrane, approche presque pop de certaines mélodies, sonorités parfois orientalisantes, incantations vocales graves et déchirées, tout s’est toujours assemblé avec aisance. Et son éducation au piano classique comme ses études aux côtés de Ravi Coltrane, Craig Taborn, Jason Moran et Andy Milne lui ont permis de façonner un jazz nomade, instrumental ou chanté très original. Cette fois, avec l’aide d’une rythmique d’exception composée du batteur belge Dré Pallemaerts et du contrebassiste canadien Chris Jennings, son univers accueille davantage de groove (le funky Fight) et de furie incantatoire (Freedom Nine Dance). Ce qui n’empêche pas la trompette de Bert Joris de rendre encore plus magnifique la ballade The Woman I Am Longing to Be et le doudouk d’Artyom Minasyan de transcender la force déjà quasi mystique de Sari Siroun Yar. Ajoutez une belle et sage reprise du classique de Paul Simon 50 Ways to Leave Your Lover ponctuée par quelques étincelles de Fender Rhodes et Macha Gharibian signe ici un disque dense et attachant rappelant qu’elle est une personnalité joliment singulière de la scène jazz actuelle. © Marc Zisman/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
So Peter Gabriel
Peter Gabriel 1: Car Peter Gabriel
Us Peter Gabriel
À découvrir également
Par Macha Gharibian
Trans Extended Macha Gharibian
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Nat King Cole, un roi pour tous

Intemporel et consensuel, dans le bon sens du terme, Nat King Cole aurait soufflé ses 100 bougies le 17 mars 2019. Pianiste raffiné et crooner satiné, il a raflé les suffrages du grand public des années 40 et 50 tout en fascinant les fans de jazz avec sa classe innée. Au pays des têtes couronnées, le roi (Cole) a bien sa place aux côtés du duc (Ellington) et du comte (Basie).

Chris Connor, une voix oubliée

Et si la plus grande chanteuse du jazz cool, c’était elle ? Presque dix ans après sa disparition, Chris Connor reste l’une des voix les plus sensuelles de sa génération. Comme quoi, il n’y a pas qu’Anita O’Day et June Christy dans la vie…

Marc Ribot, l’anti-guitar hero

Depuis trente-cinq ans, le nom de Marc Ribot apparaît sur les pochettes d’albums signés Tom Waits, Alain Bashung, Diana Krall, John Zorn, Robert Plant, Caetano Veloso et tant d’autres. Et lorsqu’il ne prête pas sa guitare atypique aux plus grands, le New-Yorkais s’amuse, sous son nom, à démonter le rock, le jazz, le funk, la musique cubaine et tout ce qui passe sous ses doigts.

Dans l'actualité...