Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 22 novembre 2011 | Mirare

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Inclassable parmi ses contemporains, Gabriel Fauré crée au piano un style nouveau et original, sans équivalent possible. Ce musicien si discrètement singulier conçoit en fonction des ressources de l’instrument une musique vaporeuse à la sonorité lumineuse et diaphane mais d’une fermeté transparente. Sa sensibilité frémissante dans la moindre de ses productions « décourage les lourdauds, les frivoles et les touristes, mais elle parle tout bas à l’oreille de ceux qui méritent d’entendre », a écrit Vladimir Jankélévitch.
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 24 février 2011 | Mediatone

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 30 juillet 2012 | Delphian

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 21 janvier 2013 | Masterworks

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 28 janvier 2013 | Mirare

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica - Hi-Res Audio
Chacun avec son style propre et ses couleurs particulières, Bizet, Fauré, Debussy et Ravel ont su porter un regard émerveillé sur le monde de l’enfance. Dans leurs œuvres pour piano à quatre mains dédiées à l’univers enfantin, qui sont bien autre chose que de simples pièces de salon, ils transportent l‘auditeur dans le pays du rêve tendre, voluptueux, touchant et vrai.
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 5 novembre 2013 | Opus Arte

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 3 mars 2014 | Warner Classics International

Hi-Res Livret Distinctions Diapason découverte - 4 étoiles de Classica - Hi-Res Audio
Voilà un premier album sympathique et qui ne se prend pas la tête. Et qui plus est, enregistrer des pièces de genre d'un autre âge est une idée tout à fait malicieuse, car cela permet à Edgar Moreau de montrer son savoir-faire avec ces échantillons de lyrisme ou de virtuosité. Le jeune violoncelliste est volubile à souhait et sait exactement trouver le style de chaque miniature, ne dédaignant pas la sentimentalité quand cela est nécessaire. Au piano, Pierre-Yves Hodique lui donne un soutien aussi discret qu'efficace. Un disque ludique que l'on écoute avec un sourire aux lèvres tout à fait bienfaisant. FH
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 27 octobre 2014 | MONTHABOR Music

Hi-Res
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 27 février 2015 | Sacral

Hi-Res
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2015 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 23 avril 2015 | Rattle

Hi-Res
HI-RES5,39 €
CD4,04 €

Classique - Paru le 25 juin 2015 | iMusician Digital

Hi-Res
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 28 août 2015 | Deutsche Grammophon

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Bien qu’écrites à treize ans d’intervalle, tout sépare ces deux sonates, celle de Fauré (1875) et celle de Strauss (1888). Fauré, pourtant déjà âgé de trente-et-un ans, n’a à son actif que quelques mélodies – parmi lesquelles, certes, quelques splendeurs –, une pincée de pièces pour piano et le Cantique de Jean Racine ; sa renommée de compositeur ne dépasse pas encore la sphère spécialisée et on le connaît plutôt comme organiste. En 1888, Strauss affiche fièrement vingt-quatre ans et il peut s’enorgueillir d’avoir fait jouer sa récente Symphonie en fa mineur à New York et au Gewandhaus de Leipzig, et son premier poème symphonique Aus Italien a eu les honneurs de l’Orchestre de la Cour de Munich… le jeune homme bénéficiait donc d’une solide réputation. Itzhak Perlman et Emmanuel Ax ont choisi de juxtaposer ces deux Sonates, la tendre et intérieure mélopée de Fauré et la triomphante extase de Strauss ; sous leurs doigts, les différences s’estompent pour ne former plus qu’une grande arche d’élégance et de bonheur. © SM/Qobuz
HI-RES21,99 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 4 septembre 2015 | Orlando Records

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 4 septembre 2015 | Skarbo

Hi-Res Livret
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 25 septembre 2015 | Fuga Libera

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 13 novembre 2015 | Masterworks

Hi-Res
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 29 janvier 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
Avec le bien-nommé Water, Hélène Grimaud sonde la force et la beauté de l’eau, ce don le plus précieux de la nature, qui exerce une intense fascination sur la pianiste. Produit par Nitin Sawhney qu’on croise plus habituellement sur la scène électro, il souligne surtout la fascination que l’eau a exercée sur de nombreux compositeurs des XIXe et XXe siècles. Cette idée n’a pas seulement donné lieu à ce disque, elle a aussi débouché sur un projet de la pianiste avec l’artiste écossais Douglas Gordon, lauréat du prix Turner : un concert-installation intitulé tears become… streams become… (« les larmes deviennent… les flots deviennent… ») et conçu expressément pour la salle d’exercice d’un ancien bâtiment militaire de New York, la Park Avenue Armory. Donné en décembre 2014, ce spectacle mêlant art visuel, musique et architecture avait en son centre le programme « aquatique » d’Hélène Grimaud. Avant qu’elle commence à jouer, la gigantesque salle était progressivement inondée pour donner l’impression d’un immense « champ aquatique », selon les termes de Gordon, l’eau finissant par encercler complètement le piano de la concertiste. Neuf compositeurs sont représentés sur l’album qui s’ouvre sur Wasserklavier (« Piano aquatique ») de Berio. Suivent Rain Tree Sketch II (« Arbre de pluie – 2e ébauche ») de Takemitsu, la Cinquième Barcarolle de Fauré, Jeux d’eau de Ravel, Almería d’Iberia d’Albéniz, Les Jeux d’eau à la Villa d’Este de Liszt, l’Andante de Dans les brumes de Janáček et La Cathédrale engloutie de Debussy. Ces pages où l’eau se présente sous ses innombrables aspects ont été enregistrées en direct durant le concert-installation de New York puis reliées entre elles par sept Transitions écrites et enregistrées par Nitin Sawhney. Enfin, avec Water, Hélène Grimaud a réuni d’une manière unique ses passions jumelles pour la musique et l’environnement…
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 3 mars 2016 | Musideco Classical

Hi-Res
HI-RES10,49 €
CD7,49 €

Classique - Paru le 1 avril 2016 | Sony Classical

Hi-Res
Né en 1934, le pianiste Philippe Entremont – un disciple de Marguerite Long ! – fut lauréat du concours Long-Thibaud au début des années 1950, puis déroula son époustouflante carrière de concertiste en bonne partie aux États-Unis ; par ailleurs, il se lança rapidement dans l’enregistrement, entre autres sous la direction de Stravinski, Milhaud, Bernstein, Ozawa, Ormandy, Monteux, Stokowski et des dizaines d’autres de la même trempe. Chef d’orchestre aussi, il partage dorénavant ses activités entre le clavier et la baguette. Ce petit florilège d’œuvres françaises, enregistré en 1973, nous promène de Fauré à Poulenc, à travers un paysage tantôt rêveur – les Gymnopédies de Satie –, tantôt virtuose – Alborada del grazioso de Ravel –, tour à tour plaisant ou sérieux, toujours tiré à quatre épingles. Une excellente manière de montrer toute la palette des talents de ce musicien épatant mais, hélas, assez peu présent en France. © SM/Qobuz