Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Metal - Paru le 10 mars 1992 | RCA Records Label

Hi-Res
En 1992, Tool n’a pas cherché à entrer par la grande porte avec un album massif, à l’image de ses ambitions musicales futures, mais s’est contenté d’un presque modeste EP de cinq morceaux plutôt concis et véhéments. Avec le recul, on ne recommandera donc pas de commencer une découverte de Tool avec Opiate, mais plutôt de le mettre de côté pour le ressortir une fois que l’assimilation de l’univers toolien sera en bonne voie, via Aenima, Undertow ou 10 000 Days. On ne dira pas complète, dans la mesure où aucun bipède sur cette planète ne peut prétendre avoir parfaitement appréhendé ou élucidé le mystère Tool.Sans aller jusqu’à qualifier le groupe d’opportuniste, il était dans l’air du temps et a bénéficié d'une signature rapide parce que sur scène, il se rapprochait de ce que les maisons de disques cherchaient alors : un groupe à la fois féroce et torturé dans la lignée de Nirvana, Alice In Chains, Pearl Jam ou Soundgarden. Maynard Keenan et ses trois acolytes ne s’y sont pas trompés, puisque, chose exceptionnelle pour un simple EP, Opiate a cartonné, dépassant le million d’exemplaires vendus. Seule la parodie psychédélique proche du Arnold Layne de Pink Floyd, qui clôt le morceau-titre, indique réellement ce dont Tool sera capable dans les années suivantes. C’est-à-dire tout et le reste… © Jean-Pierre Sabouret/Qobuz