Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

TOOL - Ænima

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Ænima

Tool

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Dès le titre énigmatique de son deuxième album, Tool énonce ses deux principes directeurs : réflexion approfondie sur l’esprit humain et recul doublé d'une bonne dose d’humour. Anima étant à la fois la « part féminine de l’âme » et le « principe vital distinct du corps » et Enema étant plus prosaïquement... un lavement anal. Autre chose à savoir : Maynard James Keenan attribue une large part de son inspiration, on pourrait même dire de sa « philosophie », au génial comédien Bill Hicks (également idole de Tom Yorke ou Fugazi) décédé le 26 février 1994. C’est d'ailleurs la voix de ce dernier que l’on entend dans le monumental morceau final Third Eye. De toute évidence, avec Ænima, le groupe arrive à maturité, ses quatre membres ayant comme trouvé leur Graal dans une musique aussi insolite et troublante que complexe et nuancée.


Qu’on aime ou qu’on déteste Tool, nul ne peut nier la puissance des forces en présence dans cet album devenu mythique. Après le remplacement du bassiste Paul D’Amour par l’ancien Peach Justin Chancellor, le nouveau quorum dévoile une osmose quasi absolue entre ces quatre personnalités pourtant bien trempées. N’en déplaise aux inconditionnels de Keenan qui le suivent à travers toutes ses incarnations (Puscifer, A Perfect Circle, mais aussi son vignoble, ses performances d’acteur, ou même l’écriture et la poésie...), Tool ne se résume pas à un chanteur dont on cherche encore les limites, mais à l’union de tempéraments très affirmés. Chaque morceau est ici l’occasion d’apprécier l’apport de chacun, qu’il s’agisse des vocalises acrobatiques et pleines d’émotion de Keenan, des percussions alambiquées et robustes de Dany Carey, des lignes de basses massives et subtiles de Chancellor ou des guitares tour à tour stridentes ou éthérées d’Adam Jones. Ænima n’est certes pas de ces albums qui s’apprécient de façon instantanée. Mais il s'offre en récompense à ceux qui ont fait preuve de patience. Il ne cesse ainsi de révéler ses charmes depuis plus de vingt ans, protégé de l'obsolescence, tout pendant que Tool continue de produire. © Jean-Pierre Sabouret/Qobuz

Plus d'informations

Ænima

TOOL

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Stinkfist 00:05:11

Daniel Carey, Composer, Lyricist - David Bottrill, Producer, Engineer, Mixing Engineer - Tool, Producer, MainArtist, AssociatedPerformer - Justin Chancellor, Composer, Lyricist - Adam Jones, Composer, Lyricist - James Maynard Keenan, Composer, Lyricist

(P) 1996 Volcano Entertainment, L.L.C.

2
Eulogy 00:08:27

David Bottrill, Producer, Engineer, Mixing Engineer - Tool, Composer, Lyricist, Producer, MainArtist, AssociatedPerformer

(P) 1996 Volcano Entertainment, LLC.

3
H. 00:06:07

David Bottrill, Producer, Engineer, Mixing Engineer - Tool, Composer, Lyricist, Producer, MainArtist, AssociatedPerformer

(P) 1996 Volcano Entertainment, L.L.C.

4
Useful Idiot 00:00:38

David Bottrill, Producer, Engineer, Mixing Engineer - Tool, Composer, Lyricist, Producer, MainArtist, AssociatedPerformer

(P) 1996 Volcano Entertainment, L.L.C.

5
Forty Six & 2 00:06:04

David Bottrill, Producer, Engineer, Mixing Engineer - Tool, Composer, Lyricist, Producer, MainArtist, AssociatedPerformer

(P) 1996 Volcano Entertainment, L.L.C.

6
Message To Harry Manback 00:01:53

David Bottrill, Producer, Engineer, Mixing Engineer - Tool, Composer, Lyricist, Producer, MainArtist, AssociatedPerformer - D.B., Keyboards

(P) 1996 Volcano Entertainment, L.L.C.

7
Hooker With A Penis 00:04:33

David Bottrill, Producer, Engineer, Mixing Engineer - Tool, Composer, Lyricist, Producer, MainArtist, AssociatedPerformer

(P) 1996 Volcano Entertainment, L.L.C.

8
Intermission 00:00:55

Eban Schletter, Organ - David Bottrill, Producer, Engineer, Mixing Engineer - Tool, Composer, Lyricist, Producer, MainArtist, AssociatedPerformer

(P) 1996 Volcano Entertainment, L.L.C.

9
Jimmy 00:05:24

David Bottrill, Producer, Engineer, Mixing Engineer - Tool, Composer, Lyricist, Producer, MainArtist, AssociatedPerformer

(P) 1996 Volcano Entertainment, L.L.C.

10
Die Eier von Satan 00:02:17

David Bottrill, Producer, Engineer, Mixing Engineer - Tool, Composer, Lyricist, Producer, MainArtist, AssociatedPerformer - Marko Fox, Vocal

(P) 1996 Volcano Entertainment, L.L.C.

11
Pushit 00:09:55

David Bottrill, Producer, Engineer, Mixing Engineer - Tool, Composer, Lyricist, Producer, MainArtist, AssociatedPerformer

(P) 1996 Volcano Entertainment, L.L.C.

12
Cesaro Summability 00:01:26

David Bottrill, Producer, Engineer, Mixing Engineer - Tool, Composer, Lyricist, Producer, MainArtist, AssociatedPerformer

(P) 1996 Volcano Entertainment, L.L.C.

13
Ænema 00:06:39

David Bottrill, Producer, Engineer, Mixing Engineer - Tool, Composer, Lyricist, Producer, MainArtist, AssociatedPerformer

(P) 1996 Volcano Entertainment, L.L.C.

14
(-) Ions 00:04:00

David Bottrill, Producer, Engineer, Mixing Engineer - Tool, Composer, Lyricist, Producer, MainArtist, AssociatedPerformer

(P) 1996 Volcano Entertainment, L.L.C.

15
Third Eye 00:13:49

David Bottrill, Producer, Engineer, Mixing Engineer - Tool, Composer, Lyricist, Producer, MainArtist, AssociatedPerformer - Chris Pittman, Synthesizer

(P) 1996 Volcano Entertainment, L.L.C.

Descriptif de l'album

Dès le titre énigmatique de son deuxième album, Tool énonce ses deux principes directeurs : réflexion approfondie sur l’esprit humain et recul doublé d'une bonne dose d’humour. Anima étant à la fois la « part féminine de l’âme » et le « principe vital distinct du corps » et Enema étant plus prosaïquement... un lavement anal. Autre chose à savoir : Maynard James Keenan attribue une large part de son inspiration, on pourrait même dire de sa « philosophie », au génial comédien Bill Hicks (également idole de Tom Yorke ou Fugazi) décédé le 26 février 1994. C’est d'ailleurs la voix de ce dernier que l’on entend dans le monumental morceau final Third Eye. De toute évidence, avec Ænima, le groupe arrive à maturité, ses quatre membres ayant comme trouvé leur Graal dans une musique aussi insolite et troublante que complexe et nuancée.


Qu’on aime ou qu’on déteste Tool, nul ne peut nier la puissance des forces en présence dans cet album devenu mythique. Après le remplacement du bassiste Paul D’Amour par l’ancien Peach Justin Chancellor, le nouveau quorum dévoile une osmose quasi absolue entre ces quatre personnalités pourtant bien trempées. N’en déplaise aux inconditionnels de Keenan qui le suivent à travers toutes ses incarnations (Puscifer, A Perfect Circle, mais aussi son vignoble, ses performances d’acteur, ou même l’écriture et la poésie...), Tool ne se résume pas à un chanteur dont on cherche encore les limites, mais à l’union de tempéraments très affirmés. Chaque morceau est ici l’occasion d’apprécier l’apport de chacun, qu’il s’agisse des vocalises acrobatiques et pleines d’émotion de Keenan, des percussions alambiquées et robustes de Dany Carey, des lignes de basses massives et subtiles de Chancellor ou des guitares tour à tour stridentes ou éthérées d’Adam Jones. Ænima n’est certes pas de ces albums qui s’apprécient de façon instantanée. Mais il s'offre en récompense à ceux qui ont fait preuve de patience. Il ne cesse ainsi de révéler ses charmes depuis plus de vingt ans, protégé de l'obsolescence, tout pendant que Tool continue de produire. © Jean-Pierre Sabouret/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par TOOL

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée quarante-cinq ans après sa sortie.

Alice Cooper n’évite pas le danger

Le parcours d’Alice Cooper est avant un cas exceptionnel de dédoublement de personnalité. Comme dans “L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de Mister Hyde”, le chanteur Vincent Furnier s’est abandonné à la domination du showman Alice Cooper. Mais de son propre aveu, celui qui parle toujours d’Alice à la troisième personne dans les interviews reste un homme tout à fait simple et normal en privé, loin de cette scène où il a multiplié excès et provocations. Tout au long de ses cinquante-quatre ans de carrière, on pourra en outre déceler une certaine schizophrénie dans ses nombreux changements de style. Si on lui attribue l’invention du shock rock, il a touché à tout, ou presque, avec plus ou moins de réussite, de la pop aux prémices du hard-rock en passant par le heavy metal, la new wave ou l’indus…

Dans l'actualité...