Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Chanson française - Paru le 1 janvier 1969 | Universal Music Division Mercury Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Après Bardot, place à Birkin ! Avec l’’intense et torride Je t'aime… moi non plus qui ouvre ce dixième album paru – ça ne s’invente pas – en 69, Serge Gainsbourg offre à la face du monde son histoire d’amour naissante avec Jane Birkin rencontrée un an plus tôt sur le tournage du film de Pierre Grimblat, Slogan. Le disque porte d’ailleurs le nom de sa nouvelle muse car il devait être composé à l’origine de chansons écrites pour elle. Il décide finalement d’ajouter d’autres titres destinés à d’autres interprètes ou mis de côté comme Elisa ou Les Sucettes chantées trois ans auparavant par France Gall. Le résultat est un enregistrement magique tout au long duquel les voix des deux tourtereaux s’enlacent et se délassent, seuls ou séparément, sur des chansons devenues quasi-légendaires (69 Année érotique, Jane B, Élisa, L'Anamour, Orang-Outan, Sous le soleil exactement, Manon…). Des chansons habillées de violons langoureux ici, de basses vrombissantes là et de guitares psychédéliques un peu plus loin. Bref, un classique. © MZ/Qobuz

Pop - Paru le 24 mars 2017 | Parlophone (France)

Distinctions 4F de Télérama
Téléchargement indisponible
Birkin et Gainsbourg. L’association de ces deux noms est une histoire évidemment sans fin. Histoire parfois malheureusement ravivée juste pour faire tourner le tiroir-caisse. Ce projet intitulé Le Symphonique n’abat heureusement pas cette carte baaaaassement mercantile. Après avoir expédié le patrimoine gainsbourien dans les effluves de l’Orient, Jane B. le baigne cette fois dans les cordes d’un orchestre symphonique. Avec l’aide de Philippe Lerichomme pour la direction artistique et Nobuyuki Nakajima pour les arrangements et les parties de piano, elle chante ces mélodies entrées dans le patrimoine en les couvrant d’un habit « classique ». Un choix judicieux quand on sait que le grand répertoire a copieusement nourri le travail de son ex qui a écrit certaines de ses plus belles chansons en s’adossant contre des thèmes signés Dvorak, Beethoven, Brahms, Chopin ou bien encore Grieg. Ici, le corps à corps entre le chant fébrile et si attachant de Birkin et les violons de l'orchestre de la radio polonaise est toujours exquis. Aucune grandiloquence déplacée, ni effets de manche vains. Même sur les plus célèbres chansons (la Javanaise, L’Anamour, Jane B, Baby Alone In Babylone, etc.), ce « traitement symphonique » vise juste. Un album vraiment émouvant. © MD/Qobuz
CD14,99 €

Pop - Paru le 28 octobre 2002 | Parlophone France

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
HI-RES26,99 €
CD18,99 €

Chanson française - Paru le 1 janvier 2014 | Universal Music Division Mercury Records

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama
Cette Super Deluxe Édition contient l’album original de Jane Birkin Di Doo Dah paru en 1973 ainsi que les deux titres La Décadanse et Les Langues de chat. Elle inclut également l’album original de Gainsbourg Vu de l’extérieur avec de nombreuses versions alternatives et instrumentales et l’inédit Tout mou tout doux.
CD11,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2002 | Universal Music Division Mercury Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz

Chanson française - Paru le 24 mars 2017 | Parlophone (France)

Téléchargement indisponible
CD13,49 €

Chanson française - Paru le 29 mars 2004 | Parlophone (France)

CD22,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 2006 | Universal Music Division Mercury Records

CD13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1984 | Universal Music Division Mercury Records

CD13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1987 | Universal Music Division Mercury Records

CD15,49 €

Chanson française - Paru le 1 janvier 2013 | Universal Music Division Mercury Records

Livret
CD20,49 €

Pop - Paru le 11 juin 2004 | Parlophone France

CD13,49 €

Chanson française - Paru le 1 janvier 2002 | Universal Music Division Mercury Records

Pop - Paru le 24 mars 2017 | Parlophone (France)

Téléchargement indisponible
Birkin et Gainsbourg. L’association de ces deux noms est une histoire évidemment sans fin. Histoire parfois malheureusement ravivée juste pour faire tourner le tiroir-caisse. Ce projet intitulé Le Symphonique n’abat heureusement pas cette carte baaaaassement mercantile. Après avoir expédié le patrimoine gainsbourien dans les effluves de l’Orient, Jane B. le baigne cette fois dans les cordes d’un orchestre symphonique. Avec l’aide de Philippe Lerichomme pour la direction artistique et Nobuyuki Nakajima pour les arrangements et les parties de piano, elle chante ces mélodies entrées dans le patrimoine en les couvrant d’un habit « classique ». Un choix judicieux quand on sait que le grand répertoire a copieusement nourri le travail de son ex qui a écrit certaines de ses plus belles chansons en s’adossant contre des thèmes signés Dvorak, Beethoven, Brahms, Chopin ou bien encore Grieg. Ici, le corps à corps entre le chant fébrile et si attachant de Birkin et les violons de l'orchestre de la radio polonaise est toujours exquis. Aucune grandiloquence déplacée, ni effets de manche vains. Même sur les plus célèbres chansons (la Javanaise, L’Anamour, Jane B, Baby Alone In Babylone, etc.), ce « traitement symphonique » vise juste. Un album vraiment émouvant. © MD/Qobuz
CD19,49 €

Pop - Paru le 25 septembre 2009 | Parlophone France

CD10,99 €

Chanson française - Paru le 1 janvier 2014 | Universal Music Division Mercury Records

CD13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1996 | Universal Music Division Mercury Records

CD14,99 €

Pop - Paru le 17 mars 2006 | Parlophone France

CD13,49 €

Chanson française - Paru le 1 janvier 1969 | Universal Music Division Mercury Records

Chanson française - Paru le 24 mars 2017 | Parlophone (France)

Téléchargement indisponible

L'interprète

Jane Birkin dans le magazine