Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Arctic Monkeys|Whatever People Say I Am, That's What I'm Not

Whatever People Say I Am, That's What I'm Not

Arctic Monkeys

Disponible en
16-Bit/44.1 kHz Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Aux questions qui s'élèvent par milliers sur eux, les Arctic Monkeys répondent avec Whatever People Say I Am, I Am Not. Leur success story née dans les bars puis sur Internet a été fulgurante. Pulvérisant les records de ventes britanniques – plus de 360 000 albums en une semaine –, ils décrochent ce titre mémorable du Times : Bigger than the Beatles ! En Grande-Bretagne, depuis la combustion des Libertines, l'horizon était passé au gris. Jusqu'à l'arrivée de ce quatuor ad(fluo)lescent de Sheffield. Menés par le timide Alex Turner, les Monkeys concoctent dans ce premier album, parfait, treize morceaux frénétiques frisant le génie et que le NME classe 19e de son Top 500 des meilleurs albums. Il y a dedans tout ce qui manquait dans le paysage du rock. Les riffs incisifs pour compositions débraillées de Turner (The View from the Afternoon, I Bet You Look Better on the Dancefloor, Dancing Shoes) et la batterie insolente de Matt Helders, Andy Nicholson tenant pour la dernière fois la basse. Ça joue. Fort et vite. Ça déborde de paroles à rallonge sur le quotidien d'Anglais de la working class. C'est poli mais pas policé, juvénile mais déjà bien formé. Enregistré à la campagne, aux Chapel Studios de Lincolnshire, l'opus puise dans la nonchalance des Strokes (Riot Van), l’énergie dansante de Franz Ferdinand (Red Lights Indicates Door Are Secured) et le flegme des Libertines (Mardy Bum), tout en s'inspirant de leurs modèles, les Jam, les Smiths ou Oasis, et en imprimant déjà pour les années à venir leur marque de fabrique. © Charlotte Saintoin/Qobuz

Plus d'informations

Whatever People Say I Am, That's What I'm Not

Arctic Monkeys

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 100 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 100 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,49€/mois

1
The View From The Afternoon
00:03:42

Jim Abbiss, Producer - Simon Barnicott, Mixer - Alex Turner, Lyricist - Arctic Monkeys, Composer, MainArtist - Emi Music Publishing Ltd, MusicPublisher

2005 Domino Recording Co Ltd 2006 Domino Recording Co Ltd

2
I Bet You Look Good On The Dancefloor
00:02:53

Jim Abbiss, Producer - Simon Barnicott, Mixer - Alex Turner, Lyricist - Arctic Monkeys, Composer, MainArtist - Emi Music Publishing Ltd, MusicPublisher

2005 Domino Recording Co Ltd 2006 Domino Recording Co Ltd

3
Fake Tales Of San Francisco Explicit
00:02:57

Jim Abbiss, Producer - Simon Barnicott, Mixer - Alex Turner, Lyricist - Arctic Monkeys, Composer, MainArtist - Emi Music Publishing Ltd, MusicPublisher

2005 Domino Recording Co Ltd 2006 Domino Recording Co Ltd

4
Dancing Shoes
00:02:21

Jim Abbiss, Producer - Simon Barnicott, Mixer - Alex Turner, Lyricist - Arctic Monkeys, Composer, MainArtist - Emi Music Publishing Ltd, MusicPublisher

2005 Domino Recording Co Ltd 2006 Domino Recording Co Ltd

5
You Probably Couldn't See For The Lights But You Were Staring Straight At Me
00:02:10

Jim Abbiss, Producer - Simon Barnicott, Mixer - Alex Turner, Lyricist - Arctic Monkeys, Composer, MainArtist - Emi Music Publishing Ltd, MusicPublisher

2005 Domino Recording Co Ltd 2006 Domino Recording Co Ltd

6
Still Take You Home
00:02:53

Jim Abbiss, Producer - Simon Barnicott, Mixer - Alex Turner, Lyricist - Arctic Monkeys, Composer, MainArtist - Emi Music Publishing Ltd, MusicPublisher

2005 Domino Recording Co Ltd 2006 Domino Recording Co Ltd

7
Riot Van
00:02:14

Jim Abbiss, Producer - Simon Barnicott, Mixer - Alex Turner, Lyricist - Arctic Monkeys, Composer, MainArtist - Emi Music Publishing Ltd, MusicPublisher

2005 Domino Recording Co Ltd 2006 Domino Recording Co Ltd

8
Red Light Indicates Doors Are Secured
00:02:23

Jim Abbiss, Producer - Simon Barnicott, Mixer - Alex Turner, Lyricist - Arctic Monkeys, Composer, MainArtist - Emi Music Publishing Ltd, MusicPublisher

2005 Domino Recording Co Ltd 2006 Domino Recording Co Ltd

9
Mardy Bum
00:02:55

Alex Turner, Lyricist - Alan Smyth, Producer - Arctic Monkeys, Composer, MainArtist - Emi Music Publishing Ltd, MusicPublisher

2005 Domino Recording Co Ltd 2006 Domino Recording Co Ltd

10
Perhaps Vampires Is A Bit Strong But…
00:04:28

Jim Abbiss, Producer - Simon Barnicott, Mixer - Alex Turner, Lyricist - Arctic Monkeys, Composer, MainArtist - Emi Music Publishing Ltd, MusicPublisher

2005 Domino Recording Co Ltd 2006 Domino Recording Co Ltd

11
When The Sun Goes Down Explicit
00:03:22

Jim Abbiss, Producer - Simon Barnicott, Mixer - Alex Turner, Lyricist - Arctic Monkeys, Composer, MainArtist - Emi Music Publishing Ltd, MusicPublisher

2005 Domino Recording Co Ltd 2005 Domino Recording Co Ltd

12
From The Ritz To The Rubble
00:03:13

Jim Abbiss, Producer - Simon Barnicott, Mixer - Alex Turner, Lyricist - Arctic Monkeys, Composer, MainArtist - Emi Music Publishing Ltd, MusicPublisher

2005 Domino Recording Co Ltd 2006 Domino Recording Co Ltd

13
A Certain Romance
00:05:31

Jim Abbiss, Producer - Simon Barnicott, Mixer - Alex Turner, Lyricist - Arctic Monkeys, Composer, MainArtist - Emi Music Publishing Ltd, MusicPublisher

2005 Domino Recording Co Ltd 2006 Domino Recording Co Ltd

Chronique

Aux questions qui s'élèvent par milliers sur eux, les Arctic Monkeys répondent avec Whatever People Say I Am, I Am Not. Leur success story née dans les bars puis sur Internet a été fulgurante. Pulvérisant les records de ventes britanniques – plus de 360 000 albums en une semaine –, ils décrochent ce titre mémorable du Times : Bigger than the Beatles ! En Grande-Bretagne, depuis la combustion des Libertines, l'horizon était passé au gris. Jusqu'à l'arrivée de ce quatuor ad(fluo)lescent de Sheffield. Menés par le timide Alex Turner, les Monkeys concoctent dans ce premier album, parfait, treize morceaux frénétiques frisant le génie et que le NME classe 19e de son Top 500 des meilleurs albums. Il y a dedans tout ce qui manquait dans le paysage du rock. Les riffs incisifs pour compositions débraillées de Turner (The View from the Afternoon, I Bet You Look Better on the Dancefloor, Dancing Shoes) et la batterie insolente de Matt Helders, Andy Nicholson tenant pour la dernière fois la basse. Ça joue. Fort et vite. Ça déborde de paroles à rallonge sur le quotidien d'Anglais de la working class. C'est poli mais pas policé, juvénile mais déjà bien formé. Enregistré à la campagne, aux Chapel Studios de Lincolnshire, l'opus puise dans la nonchalance des Strokes (Riot Van), l’énergie dansante de Franz Ferdinand (Red Lights Indicates Door Are Secured) et le flegme des Libertines (Mardy Bum), tout en s'inspirant de leurs modèles, les Jam, les Smiths ou Oasis, et en imprimant déjà pour les années à venir leur marque de fabrique. © Charlotte Saintoin/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

À découvrir également
Par Arctic Monkeys

AM

Arctic Monkeys

AM Arctic Monkeys

The Car

Arctic Monkeys

The Car Arctic Monkeys

I Ain't Quite Where I Think I Am

Arctic Monkeys

Tranquility Base Hotel & Casino

Arctic Monkeys

Favourite Worst Nightmare

Arctic Monkeys

Favourite Worst Nightmare Arctic Monkeys

Playlists

Dans la même thématique...

It Leads To This

The Pineapple Thief

It Leads To This The Pineapple Thief

Born To Die

Lana Del Rey

Born To Die Lana Del Rey

Did you know that there's a tunnel under Ocean Blvd

Lana Del Rey

Memento Mori

Depeche Mode

Memento Mori Depeche Mode

WHEN WE ALL FALL ASLEEP, WHERE DO WE GO?

Billie Eilish