Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Quartetto di Cremona & Eckart Runge - Schubert: String Quintet, Quartet 'Death and the Maiden'

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Schubert: String Quintet, Quartet 'Death and the Maiden'

Quartetto di Cremona - Eckart Runge

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Schubert: String Quintet, Quartet 'Death and the Maiden'

Quartetto di Cremona & Eckart Runge

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

String Quintet in C Major, D. 956, Op. posth. 163, 'Cello Quintet' (Franz Schubert)

1
I. Allegro ma non troppo 00:19:43

Eckart Runge, Cello Hieronymus and Antonio Amati, Cremona ca. 1595 - Quartetto di Cremona (Cristiano Gualco, Violin Stradivarius “Paganini”, 1727 - Paolo Andreoli, Violin Stradivarius “Paganini”, 1680 - Simone Gramaglia, Viola Stradivarius “Paganini”, 1731 - Giovanni Scaglione, Cello Stradivarius “Paganini”, 1736) - Franz Schubert, Composer - Copyright Control, MusicPublisher

© 2019 audite Musikproduktion - ℗ 2019 audite Musikproduktion

2
II. Adagio 00:14:25

Eckart Runge, Cello Hieronymus and Antonio Amati, Cremona ca. 1595 - Quartetto di Cremona (Cristiano Gualco, Violin Stradivarius “Paganini”, 1727 - Paolo Andreoli, Violin Stradivarius “Paganini”, 1680 - Simone Gramaglia, Viola Stradivarius “Paganini”, 1731 - Giovanni Scaglione, Cello Stradivarius “Paganini”, 1736) - Franz Schubert, Composer - Copyright Control, MusicPublisher

© 2019 audite Musikproduktion - ℗ 2019 audite Musikproduktion

3
III. Scherzo. Presto - Trio. Andante sostenuto 00:10:14

Eckart Runge, Cello Hieronymus and Antonio Amati, Cremona ca. 1595 - Quartetto di Cremona (Cristiano Gualco, Violin Stradivarius “Paganini”, 1727 - Paolo Andreoli, Violin Stradivarius “Paganini”, 1680 - Simone Gramaglia, Viola Stradivarius “Paganini”, 1731 - Giovanni Scaglione, Cello Stradivarius “Paganini”, 1736) - Franz Schubert, Composer - Copyright Control, MusicPublisher

© 2019 audite Musikproduktion - ℗ 2019 audite Musikproduktion

4
IV. Allegretto 00:09:30

Eckart Runge, Cello Hieronymus and Antonio Amati, Cremona ca. 1595 - Quartetto di Cremona (Cristiano Gualco, Violin Stradivarius “Paganini”, 1727 - Paolo Andreoli, Violin Stradivarius “Paganini”, 1680 - Simone Gramaglia, Viola Stradivarius “Paganini”, 1731 - Giovanni Scaglione, Cello Stradivarius “Paganini”, 1736) - Franz Schubert, Composer - Copyright Control, MusicPublisher

© 2019 audite Musikproduktion - ℗ 2019 audite Musikproduktion

String Quartet No. 14 in D Minor, D. 810, 'Death and the Maiden' (Franz Schubert)

5
I. Allegro 00:11:53

Quartetto di Cremona (Cristiano Gualco, Violin Stradivarius “Paganini”, 1727 - Paolo Andreoli, Violin Stradivarius “Paganini”, 1680 - Simone Gramaglia, Viola Stradivarius “Paganini”, 1731 - Giovanni Scaglione, Cello Stradivarius “Paganini”, 1736) - Franz Schubert, Composer - Copyright Control, MusicPublisher

© 2019 audite Musikproduktion - ℗ 2019 audite Musikproduktion

6
II. Andante con moto "Der Tod und das Mädchen" 00:13:36

Quartetto di Cremona (Cristiano Gualco, Violin Stradivarius “Paganini”, 1727 - Paolo Andreoli, Violin Stradivarius “Paganini”, 1680 - Simone Gramaglia, Viola Stradivarius “Paganini”, 1731 - Giovanni Scaglione, Cello Stradivarius “Paganini”, 1736) - Franz Schubert, Composer - Copyright Control, MusicPublisher

© 2019 audite Musikproduktion - ℗ 2019 audite Musikproduktion

7
III. Scherzo. Allegro molto - Trio 00:03:49

Quartetto di Cremona (Cristiano Gualco, Violin Stradivarius “Paganini”, 1727 - Paolo Andreoli, Violin Stradivarius “Paganini”, 1680 - Simone Gramaglia, Viola Stradivarius “Paganini”, 1731 - Giovanni Scaglione, Cello Stradivarius “Paganini”, 1736) - Franz Schubert, Composer - Copyright Control, MusicPublisher

© 2019 audite Musikproduktion - ℗ 2019 audite Musikproduktion

8
IV. Presto 00:09:04

Quartetto di Cremona (Cristiano Gualco, Violin Stradivarius “Paganini”, 1727 - Paolo Andreoli, Violin Stradivarius “Paganini”, 1680 - Simone Gramaglia, Viola Stradivarius “Paganini”, 1731 - Giovanni Scaglione, Cello Stradivarius “Paganini”, 1736) - Franz Schubert, Composer - Copyright Control, MusicPublisher

© 2019 audite Musikproduktion - ℗ 2019 audite Musikproduktion

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
The Lion King Various Artists
Beethoven: 9 Symphonies Berliner Philharmoniker
Barbara Alexandre Tharaud
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Le violon en 10 interprètes, épisode 1

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Cette sélection subjective de 10 violonistes choisit de mettre en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers, à retrouver jeudi.

François Couperin, le clavecin moderne

Favori de Louis XIV, François Couperin (1668-1733) était la vedette du clavecin au XVIIIe siècle, un instrument prestigieux qui connaissait alors son apogée (avant de retourner dans l’ombre au siècle suivant) et dont il a révolutionné l’approche, entraînant dans son sillon les autres virtuoses de l’époque, Dandrieu ou Rameau. Le claveciniste québécois Olivier Fortin revient pour Qobuz sur la destinée de « Couperin le Grand ».

Les atypiques symphonies électroniques de Mason Bates

Comment ça, vous ne connaissez pas (encore) Mason Bates ? C’est pourtant l’un des noms les plus présents sur la scène nord-américaine. Né en 1977, Bates est à la fois compositeur, surtout symphoniste et lyrique, et DJ de musique électronique (sous l'alias DJ Masonic) – deux pôles apparemment opposés mais qu’il se fait un malin plaisir à mêler. Ainsi, environ la moitié de son œuvre symphonique et lyrique comporte, d’une manière ou d’une autre, des sonorités électroniques, pour la plupart des sons « de tous les jours », préenregistrés et restitués en temps réel à mesure de la partition. A l’occasion de la sortie de son génial opéra The (R)evolution of Steve Jobs, Qobuz s’est entretenu avec ce personnage hors-norme.

Dans l'actualité...