Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Trio Élégiaque|Reber: Piano Trios Nos. 2, 4 & 6

Reber: Piano Trios Nos. 2, 4 & 6

Trio Élégiaque

Livret numérique

Disponible en
16-Bit/44.1 kHz Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Ainsi que son prénom ne le laisse pas supposer, Napoléon-Henri Reber n’a rien d’un révolutionnaire musical ; Saint-Saëns, peu après la mort de Reber en 1880, écrivait « Reber n’a jamais compris qu’un artiste cherchât dans son art un autre but que cet art lui-même ; il ne savait pas jouer des coudes pour arriver aux premières places ; comme l’hermine de la fable, il restait prudemment sur la rive, si le fleuve à traverser ne lui paraissait pas être d’une limpidité parfaite. On le voit, il n’était guère de son temps, ni d’aucun temps. » Et en effet, malgré les courants d’idées qui entraînaient à cette époque la plupart des artistes dans la voie du romantisme, Reber s’attacha aux compositeurs du passé et chercha à maintenir leur souffle dans ses œuvres. L’influence de Bach se lit dans son talent de contrepointiste, ainsi que dans les formes majestueuses de certains mouvements finals; celle de Mozart et d’Haydn, empreinte d’un certain classicisme, est peut-être plus forte encore dans les Trios avec piano; et le style des vieux maîtres français, tel Rameau, se perçoit ici et là dans des formules mélodiques. Ces influences s’équilibrent avec une recherche de nouveauté audible avant tout sur le plan harmonique et rythmique, avec des enchaînements d’accords souvent travaillés et ingénieux que n’auraient renié ni Schumann ni Brahms. En dépit de son relatif succès, Reber chercha peu l’éloge public et la promotion de ses compositions, mais se produisit souvent en huis clos, au sein d’une petite coterie amicale d’amis et d’interprètes dévoués à son style et à ses œuvres. Comme le décrit un article de La Quotidienne de 1834, Reber « recherche peu le bruit; il produit sans précipitation; il attend sans crainte et peut-être sans désir l’heure toujours dangereuse de la publicité ». Les Trios pour piano appartiennent à une période relativement tardive de la vie de Reber, datant respectivement de 1840, 1864 et 1876. Leurs dates de composition et de création offrent ainsi des instantanés sonores des styles appréciés respectivement sous la Monarchie de Juillet, le Second Empire et au début de la Troisième République. Ces petites perles oubliées sont restituées avec amour et passion par le magnifique Trio Élégiaque, qui s’affirme depuis plus de dix ans comme l’un des ensembles de musique de chambre incontournables dans le paysage musical ; il est aujourd’hui composé de Philippe Aïche au violon (premier violon solo de l’Orchestre de Paris), Virginie Constant au violoncelle (lauréate du Concours Maria Canals) et François Dumont au piano (lauréat du Concours Chopin et du Concours Reine Elisabeth de Belgique). © SM/Qobuz


« [...] Bien que la belle facture prime sur l’expression personnelle, elle ne justifie pas le silence dans lequel sont restés ces trios, forts d'une musique sans cesse inventive et pleine d’élan. Elle doit tout de même beaucoup à ses interprètes. Les membres du Trio élégiaque, François Dumont au piano, Philippe Aïche au violon et Virginie Constant au violoncelle, y croient et cela s’entend constamment, dans l’engagement permanent, dans la qualité de leurs échanges, dans le travail de la sonorité d’ensemble, toujours ronde, chaleureuse et même ardente. À connaître absolument, si l’on est bien persuadé que la bonne musique de chambre française n’est pas née après la Guerre de 1870.» (Classica, juin 2016 / Jacques Bonnaure)

Plus d'informations

Reber: Piano Trios Nos. 2, 4 & 6

Trio Élégiaque

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 100 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 100 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,49€/mois

Piano Trio No. 4 in D Major, Op. 25 "Sérénade" (Napoléon Henri Reber)

1
I. Allegro
00:06:32

Trio Élégiaque, Ensemble, MainArtist - Napoléon Henri Reber, Composer

(C) 2016 Timpani (P) 2016 Timpani

2
II. Allegretto un poco andantino
00:03:13

Trio Élégiaque, Ensemble, MainArtist - Napoléon Henri Reber, Composer

(C) 2016 Timpani (P) 2016 Timpani

3
III. Sherzo
00:02:57

Trio Élégiaque, Ensemble, MainArtist - Napoléon Henri Reber, Composer

(C) 2016 Timpani (P) 2016 Timpani

4
IV. Andante - Allegro
00:06:35

Trio Élégiaque, Ensemble, MainArtist - Napoléon Henri Reber, Composer

(C) 2016 Timpani (P) 2016 Timpani

Piano Trio No. 2 in E-Flat Major, Op. 12 (Napoléon Henri Reber)

5
I. Allegro moderato
00:09:05

Trio Élégiaque, Ensemble, MainArtist - Napoléon Henri Reber, Composer

(C) 2016 Timpani (P) 2016 Timpani

6
II. Andantino
00:07:41

Trio Élégiaque, Ensemble, MainArtist - Napoléon Henri Reber, Composer

(C) 2016 Timpani (P) 2016 Timpani

7
III. Allegro non troppo
00:03:50

Trio Élégiaque, Ensemble, MainArtist - Napoléon Henri Reber, Composer

(C) 2016 Timpani (P) 2016 Timpani

8
IV. Très accentué, sans vitesse
00:05:35

Trio Élégiaque, Ensemble, MainArtist - Napoléon Henri Reber, Composer

(C) 2016 Timpani (P) 2016 Timpani

Piano Trio No. 6 in E Major, Op. 34 (Napoléon Henri Reber)

9
I. Allegro ma non troppo
00:05:48

Trio Élégiaque, Ensemble, MainArtist - Napoléon Henri Reber, Composer

(C) 2016 Timpani (P) 2016 Timpani

10
II. Larghetto non tanto
00:08:06

Trio Élégiaque, Ensemble, MainArtist - Napoléon Henri Reber, Composer

(C) 2016 Timpani (P) 2016 Timpani

11
III. Allegro vivo
00:03:18

Trio Élégiaque, Ensemble, MainArtist - Napoléon Henri Reber, Composer

(C) 2016 Timpani (P) 2016 Timpani

12
IV. Allegro con brio
00:05:26

Trio Élégiaque, Ensemble, MainArtist - Napoléon Henri Reber, Composer

(C) 2016 Timpani (P) 2016 Timpani

Chronique

Ainsi que son prénom ne le laisse pas supposer, Napoléon-Henri Reber n’a rien d’un révolutionnaire musical ; Saint-Saëns, peu après la mort de Reber en 1880, écrivait « Reber n’a jamais compris qu’un artiste cherchât dans son art un autre but que cet art lui-même ; il ne savait pas jouer des coudes pour arriver aux premières places ; comme l’hermine de la fable, il restait prudemment sur la rive, si le fleuve à traverser ne lui paraissait pas être d’une limpidité parfaite. On le voit, il n’était guère de son temps, ni d’aucun temps. » Et en effet, malgré les courants d’idées qui entraînaient à cette époque la plupart des artistes dans la voie du romantisme, Reber s’attacha aux compositeurs du passé et chercha à maintenir leur souffle dans ses œuvres. L’influence de Bach se lit dans son talent de contrepointiste, ainsi que dans les formes majestueuses de certains mouvements finals; celle de Mozart et d’Haydn, empreinte d’un certain classicisme, est peut-être plus forte encore dans les Trios avec piano; et le style des vieux maîtres français, tel Rameau, se perçoit ici et là dans des formules mélodiques. Ces influences s’équilibrent avec une recherche de nouveauté audible avant tout sur le plan harmonique et rythmique, avec des enchaînements d’accords souvent travaillés et ingénieux que n’auraient renié ni Schumann ni Brahms. En dépit de son relatif succès, Reber chercha peu l’éloge public et la promotion de ses compositions, mais se produisit souvent en huis clos, au sein d’une petite coterie amicale d’amis et d’interprètes dévoués à son style et à ses œuvres. Comme le décrit un article de La Quotidienne de 1834, Reber « recherche peu le bruit; il produit sans précipitation; il attend sans crainte et peut-être sans désir l’heure toujours dangereuse de la publicité ». Les Trios pour piano appartiennent à une période relativement tardive de la vie de Reber, datant respectivement de 1840, 1864 et 1876. Leurs dates de composition et de création offrent ainsi des instantanés sonores des styles appréciés respectivement sous la Monarchie de Juillet, le Second Empire et au début de la Troisième République. Ces petites perles oubliées sont restituées avec amour et passion par le magnifique Trio Élégiaque, qui s’affirme depuis plus de dix ans comme l’un des ensembles de musique de chambre incontournables dans le paysage musical ; il est aujourd’hui composé de Philippe Aïche au violon (premier violon solo de l’Orchestre de Paris), Virginie Constant au violoncelle (lauréate du Concours Maria Canals) et François Dumont au piano (lauréat du Concours Chopin et du Concours Reine Elisabeth de Belgique). © SM/Qobuz


« [...] Bien que la belle facture prime sur l’expression personnelle, elle ne justifie pas le silence dans lequel sont restés ces trios, forts d'une musique sans cesse inventive et pleine d’élan. Elle doit tout de même beaucoup à ses interprètes. Les membres du Trio élégiaque, François Dumont au piano, Philippe Aïche au violon et Virginie Constant au violoncelle, y croient et cela s’entend constamment, dans l’engagement permanent, dans la qualité de leurs échanges, dans le travail de la sonorité d’ensemble, toujours ronde, chaleureuse et même ardente. À connaître absolument, si l’on est bien persuadé que la bonne musique de chambre française n’est pas née après la Guerre de 1870.» (Classica, juin 2016 / Jacques Bonnaure)

À propos

Distinctions :

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?