Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Bertrand Cuiller - Pescodd Time (Byrd, Bull, Philips)

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Pescodd Time (Byrd, Bull, Philips)

Bertrand Cuiller

Livret numérique

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Pour son premier enregistrement en soliste chez Alpha, le claveciniste Bertrand Cuiller propose un programme consacré aux virginalistes anglais (Byrd, Bull, Philips). Il a axé son programme sur Byrd, dans lequel il a intercalé deux compositeurs d'une vingtaine d'années plus jeunes que lui (probablement ses élèves). Tous trois, ainsi que leurs contemporains, ont développé un remarquable répertoire pour le virginal. Les pages choisies par l'interprète sont extraites de plusieurs manuscrits : My Ladye Nevells booke (recueil de pièces de Byrd, 1591), le Manuscrit Weelkes, le Fitzwilliam virginal book et le Will Forster's virginal book de 1625. La plupart des pièces présentes sur ce disque reposent sur un rythme de danse : pavane, gaillarde, allemande et courante. La pavane et la gaillarde sortirent de leur cadre de simple danse pour devenir des pièces qui mettaient en valeur la technique du clavier. Quant aux Fantaisies, elles procèdent au contraire de la musique savante du contrepoint.


Ces trois compositeurs montrent une inventivité souvent audacieuse par l'harmonie et le rythme comme dans le In Nomine de John Bull - qui brille aussi par la virtuosité -, ou dans le Pescodd Time de Byrd qui, lui, reste dans une perfection formelle et une économie de moyens où cependant la densité est toujours présente. Le clavier de l'époque d'Elisabeth et de Jacques Ier leur doit son élégance et son invention.


Bertrand Cuiller joue sur un clavecin et, comme il se doit pour coller davantage à l'époque, également sur un virginal, qui était très répandu en Angleterre dès le XVe siècle et particulièrement à l'honneur sous le règne de la reine Elizabeth qui en avait fait son instrument favori. Celui-ci est du type "muselaar" avec le clavier placé à droite de l'instrument. Élève de Jocelyne Cuiller, de Christophe Rousset au Conservatoire National de Musique de Paris (dont il est sorti avec un Premier Prix) et de Pierre Hantaï, Bertrand Cuiller s'est d'abord fait entendre au continuo au sein de divers ensembles baroques : Les Arts Florissants & William Christie, le Concert Spirituel & Hervé Niquet, La Symphonie du Marais & Hugo Reyne, les Boréades de Montréal & Francis Colpron, les Folies Françoises & Patrick Cohen-Akenine, les Basses Réunies & Bruno Cocset. Il se produit également avec l'Ensemble Stradivaria, Il seminario Musicale etc. ; en musique de chambre avec La Rêveuse, Les Lunaisiens, et Les Basses Réunies ; ainsi qu'en soliste (La Roque d'Anthéron, Cité de la Musique, « Folles journées », Concerts Parisiens, Printemps des arts, Festivals de Saintes, Utrecht...)

Plus d'informations

Pescodd Time (Byrd, Bull, Philips)

Bertrand Cuiller

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Fantasia, MB 46
00:04:48

Bertrand Cuiller, Performer - William Byrd, Composer

2006 Alpha 2005 Alpha

2
The Queen's Alman
00:03:31

Bertrand Cuiller, Performer - William Byrd, Composer

2006 Alpha 2005 Alpha

3
In Nomine, MB 9
00:05:50

Bertrand Cuiller, Performer - John Bull, Composer

2006 Alpha 2005 Alpha

4
Pavan, MB 16a
00:04:05

Bertrand Cuiller, Performer - William Byrd, Composer

2006 Alpha 2005 Alpha

5
Galiard, MB 16b
00:01:14

Bertrand Cuiller, Performer - William Byrd, Composer

2006 Alpha 2005 Alpha

6
Three French Corantos
00:02:07

Bertrand Cuiller, Performer - William Byrd, Composer

2006 Alpha 2005 Alpha

7
Pavana Dolorosa
00:06:25

Bertrand Cuiller, Performer - Peter Philips, Composer

2006 Alpha 2005 Alpha

8
Galiarda Dolorosa
00:01:46

Bertrand Cuiller, Performer - Peter Philips, Composer

2006 Alpha 2005 Alpha

9
Ground, MB 9
00:03:32

Bertrand Cuiller, Performer - William Byrd, Composer

2006 Alpha 2005 Alpha

10
Pescodd Time - The Hunt's Up
00:06:04

Bertrand Cuiller, Performer - William Byrd, Composer

2006 Alpha 2005 Alpha

11
Lady Monteagle's Pavan
00:03:23

Bertrand Cuiller, Performer - William Byrd, Composer

2006 Alpha 2005 Alpha

12
Fantasia, MB 62
00:06:35

Bertrand Cuiller, Performer - William Byrd, Composer

2006 Alpha 2005 Alpha

13
The King's Hunt
00:03:19

Bertrand Cuiller, Performer - John Bull, Composer

2006 Alpha 2005 Alpha

14
Pavan, MB 23a
00:06:13

Bertrand Cuiller, Performer - William Byrd, Composer

2006 Alpha 2005 Alpha

Descriptif de l'album

Pour son premier enregistrement en soliste chez Alpha, le claveciniste Bertrand Cuiller propose un programme consacré aux virginalistes anglais (Byrd, Bull, Philips). Il a axé son programme sur Byrd, dans lequel il a intercalé deux compositeurs d'une vingtaine d'années plus jeunes que lui (probablement ses élèves). Tous trois, ainsi que leurs contemporains, ont développé un remarquable répertoire pour le virginal. Les pages choisies par l'interprète sont extraites de plusieurs manuscrits : My Ladye Nevells booke (recueil de pièces de Byrd, 1591), le Manuscrit Weelkes, le Fitzwilliam virginal book et le Will Forster's virginal book de 1625. La plupart des pièces présentes sur ce disque reposent sur un rythme de danse : pavane, gaillarde, allemande et courante. La pavane et la gaillarde sortirent de leur cadre de simple danse pour devenir des pièces qui mettaient en valeur la technique du clavier. Quant aux Fantaisies, elles procèdent au contraire de la musique savante du contrepoint.


Ces trois compositeurs montrent une inventivité souvent audacieuse par l'harmonie et le rythme comme dans le In Nomine de John Bull - qui brille aussi par la virtuosité -, ou dans le Pescodd Time de Byrd qui, lui, reste dans une perfection formelle et une économie de moyens où cependant la densité est toujours présente. Le clavier de l'époque d'Elisabeth et de Jacques Ier leur doit son élégance et son invention.


Bertrand Cuiller joue sur un clavecin et, comme il se doit pour coller davantage à l'époque, également sur un virginal, qui était très répandu en Angleterre dès le XVe siècle et particulièrement à l'honneur sous le règne de la reine Elizabeth qui en avait fait son instrument favori. Celui-ci est du type "muselaar" avec le clavier placé à droite de l'instrument. Élève de Jocelyne Cuiller, de Christophe Rousset au Conservatoire National de Musique de Paris (dont il est sorti avec un Premier Prix) et de Pierre Hantaï, Bertrand Cuiller s'est d'abord fait entendre au continuo au sein de divers ensembles baroques : Les Arts Florissants & William Christie, le Concert Spirituel & Hervé Niquet, La Symphonie du Marais & Hugo Reyne, les Boréades de Montréal & Francis Colpron, les Folies Françoises & Patrick Cohen-Akenine, les Basses Réunies & Bruno Cocset. Il se produit également avec l'Ensemble Stradivaria, Il seminario Musicale etc. ; en musique de chambre avec La Rêveuse, Les Lunaisiens, et Les Basses Réunies ; ainsi qu'en soliste (La Roque d'Anthéron, Cité de la Musique, « Folles journées », Concerts Parisiens, Printemps des arts, Festivals de Saintes, Utrecht...)

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Bertrand Cuiller

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Nils Frahm, le piano debout

Salué par les critiques de la musique classique comme par les amateurs d’expériences électroniques, le talent de Nils Frahm a mis tout le monde d’accord ces dix dernières années. Qu’il utilise un orgue d’église ou un synthétiseur flanqué de pédales d’effet, le pianiste allemand regarde toujours vers l’avant et c’est pour ça qu’il semble si séduisant.

Le paradoxe du studio d’Esa-Pekka Salonen

Le Finlandais Esa-Pekka Salonen est un chef d’orchestre acclamé et un compositeur prolifique. Avec plus de 60 disques au compteur, il a fait évoluer l’histoire de l’interprétation. Dialogue avec un musicien exceptionnel qui évoque pour Qobuz son travail en studio et son rapport à l’enregistrement.

Le tour du monde choral de Marcus Creed

Marcus Creed incarne, auprès des auditeurs de chant choral, et davantage encore a cappella, un idéal de constance, d'exigence et d'exploration. Cette série chez Hänssler avec l'Ensemble vocal de la Radio de Stuttgart propose un tour du monde de la musique chorale, des Amériques au Japon en passant par les grandes nations vocales d'Europe.

Dans l'actualité...