Votre panier est vide

Catégories :

Les albums

A partir de :
HI-RES25,99 €
CD19,99 €

Sebastián Durón: Coronis

Le Poème Harmonique

Classique - À paraître le 11 février 2022 | Alpha Classics

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD13,99 €

Schubert: Winterreise

Benjamin Appl

Classique - À paraître le 11 février 2022 | Alpha Classics

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD13,99 €

Bleu

I Giardini

Classique - À paraître le 4 février 2022 | Alpha Classics

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD13,99 €

Pergolesi: Stabat Mater

Jodie Devos

Classique - À paraître le 4 février 2022 | Alpha Classics

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD13,99 €

Haydn 2032, Vol. 11: Au goût parisien

Giovanni Antonini

Classique - À paraître le 28 janvier 2022 | Alpha Classics

Hi-Res
A partir de :
HI-RES25,99 €
CD19,99 €

Bach & Abel: Solo

Lucile Boulanger

Classique - À paraître le 21 janvier 2022 | Alpha Classics

Hi-Res Livret
Lucile Boulanger signe ici son premier récital solo. La gambiste française dont tout le monde loue la justesse et l’émotion du jeu – BBC Music Magazine l’a même qualifiée de « Jacqueline du Pré de la viole de gambe » – met en parallèle Bach et Carl Friedrich Abel, grand maître de la viole et très proche de la famille Bach. Si Jean-Sébastien n’a jamais écrit pour la viole de gambe seule, on sait qu’il transcrivait beaucoup de ses œuvres pour plusieurs instruments. Lucile Boulanger a donc choisi de transcrire trois danses de la Sixième Suite pour violoncelle seul, « car elle sonne particulièrement bien à la viole puisqu’elle est écrite pour violoncelle à cinq cordes (un pas vers les six ou sept cordes de la viole ?). Elle est en ré, tonalité de la viole par excellence, et son style déjà un peu galant n’est pas sans rappeler celui d’Abel ». Ce passionnant récital donne à la gambiste l’occasion de faire entendre la viole comme un instrument à la fois mélodique – avec le grain de l’archet, la fragilité du son – mais aussi polyphonique. © Alpha Classics
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD13,99 €

Hypnos

La tempête

Classique - Paru le 14 janvier 2022 | Alpha Classics

Hi-Res Livret
C'est le magnétisme incantatoire d'une musique chorale traversant les siècles qui nous est proposé ici par Simon-Pierre Bestion dans ce fascinant programme fortement lié aux puissances de la nuit et du royaume des songes sous la conduite d'Hypnos, cette divinité si habile à endormir les hommes autant que les dieux. Les pièces réunies ici, presque toutes sacrées, forment une arche envoûtante entre le Moyen-Âge, la Renaissance et la fin du XXe siècle, ce dernier avec des compositeurs au mysticisme affirmé comme Olivier Greif, Giacinto Scelsi, Marcel Pérès et John Tavener. Entre musicothérapie, mythologie grecque et spiritualité chrétienne, cet album ne recherche pas une sèche musicologie. Il est le vivant symbole d'une grande liberté dans une recherche atemporelle mêlant instruments de toutes époques et ornementations audacieuses. L'homogénéité de cet enregistrement naît d'une interprétation sans chronologie ou datation possibles. Il faut s’y plonger ; lâchez prise et laissez-vous gagner par la dimension hypnotique, méditative et incantatoire des œuvres ici proposées, juxtaposées comme dans une sorte de monde parallèle idéal. © ; François Hudry/Qobuz
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD13,99 €

Anima

Baptiste Trotignon

Classique - Paru le 14 janvier 2022 | Alpha Classics

Hi-Res Livret
Ambassadeur éminent de la « French Touch » du jazz, lauréat de nombreux prix (Django-Reinhardt, Victoires du Jazz, Django d'Or, grands prix du jazz de la SACEM), Baptiste Trotignon compose depuis plusieurs années pour les orchestres symphoniques et les musiciens classiques. La musique de cet album n’est pas du "jazz symphonique", dit Trotignon, « mais on peut y entendre des couleurs propres au langage afro-américain, que ce soit dans les harmonies ou dans les rythmes très motoriques (danses, toccatas, « grooves »...) ». Trois pièces sont au programme : Anima, sa pièce la plus ambitieuse écrite jusqu’à maintenant, dans sa durée, mais aussi dans son orchestration, sa densité « et une volonté plus affirmée de faire chanter l'orchestre » ; Hiatus et turbulences, sa toute première pièce symphonique et enfin L’air de rien, pièce plus légère qui se termine par un tango, et dans laquelle Trotignon se met lui-même au piano et ajoute des parties improvisées. © Alpha Classics
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD13,99 €

Handel: Enchantresses

Sandrine Piau

Classique - Paru le 7 janvier 2022 | Alpha Classics

Hi-Res Livret
Après avoir incarné de nombreuses héroïnes à travers ses divers albums de récitals, Sandrine Piau incarne cette fois des femmes puissantes et meurtries dépeintes par Haendel. « Les ailes du désir auront brûlé trop vite ces magiciennes qui, à l'instar d'Icare, sont tombées de leur piédestal dans la pleine irrévérence de leur envol », explique la soprano française qui avoue une attirance particulière pour ces « perdantes magnifiques ». Les enchanteresses réunies sur le présent album composent un portrait féminin à plusieurs facettes. À la veille du nouveau confinement de l'automne 2020, c'est à une véritable course contre la montre que Jérôme Correas et ses musiciens de l'orchestre des Paladins se sont adonnés pour donner vie à ce nouvel enregistrement réalisé au Théâtre de Poissy, près de Paris, celui-là même où Sandrine Piau avait enregistré son tout premier récital. Tout à tour virtuoses, agressifs, tendres ou pathétiques, ces airs signés d'un des grands maîtres de l'opéra nous tendent les regards éplorés de femmes. Ce parcours initiatique d'une intensité particulière réunit des magiciennes aussi différentes qu'Adelaide, Cleopatra, Lucrezia, Alcina, Melissa, Morgana et Almirena. Sandrine Piau traduit avec délectation leurs plaintes et leurs désespoirs. © François Hudry/Qobuz
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD13,99 €

Farjot: Lovescapes

Sandrine Piau

Classique - Paru le 7 janvier 2022 | Alpha Classics

Hi-Res Livret
Lovescapes - « paysages d’amour » La musique de Johan Farjot prolonge les résonances intérieures des très beaux poèmes de David Tepfer, faites de frémissements et douleurs d’amour. Sur la route des 88 temples de l’île de Shikoku au Japon, le piano de Johan Farjot ou celui de David Kadouch, avec la complicité du violon de Geneviève Laurenceau, de l’alto d’Arnaud Thorette, de la flûte de Mathilde Calderini déploie un kaléidoscope d’émotions servi par les voix magnifiques de Sandrine Piau, Stanislas de Barbeyrac, Delphine Haidan, Ambroisine Bré, Jeanne Gérard… et la participation exceptionnelle de Rosemary Standley : « C’est un projet polyglotte, qui correspond à mon esthétique, dit Johan Farjot, influencée par la musique américaine (les minimalistes ou Aaron Copland dont les paysages sonores sont là, en arrière-plan). Mais je reste marqué par l’école française et j’assume cet héritage tonal, maintenant que la guerre des « atonals » contre les « tonals » est derrière nous ». © Alpha Classics
A partir de :
HI-RES9,99 €
CD7,99 €

Die Winterreise, D. 911: I. Gute Nacht

Benjamin Appl

Classique - Paru le 17 décembre 2021 | Alpha Classics

Hi-Res
A partir de :
HI-RES9,99 €
CD7,99 €

Messe de requiem: Sanctus

La tempête

Classique - Paru le 3 décembre 2021 | Alpha Classics

Hi-Res
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD13,99 €

Berlioz: Symphonie fantastique (Le Décodeur du Classique)

Clément Lebrun

Classique - Paru le 26 novembre 2021 | Alpha Classics

Hi-Res
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD13,99 €

Brahms: Symphonie n°4 (Le Décodeur du Classique)

Clément Lebrun

Classique - Paru le 26 novembre 2021 | Alpha Classics

Hi-Res
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD13,99 €

Bach Before Bach

Chouchane Siranossian

Classique - Paru le 5 novembre 2021 | Alpha Classics

Hi-Res Livret
Interprète à la carrière fulgurante, Leonardo García Alarcón quitte son Argentine natale pour s’installer à Genève, où il travaille avec les grandes figures de la musique ancienne qui enseignent au Conservatoire de cette ville : Christiane Jaccottet pour le clavecin, Michel Corboz et Gabriel Garrido pour la direction chorale et instrumentale. Après une version sensationnelle de L’Orfeo de Monteverdi, le voici comme claveciniste pour cet album consacré au jeune Bach et à ses précurseurs. Dialoguant avec le violon volubile de Chouchane Siranossian et le violoncelle virtuose de Balázs Máté, Alarcón fait revivre les œuvres de Carlo Farina, Johann Gottfried Walther, Georg Muffat, Johann Paul von Westhoff et Andreas Anton Schmelzer, des compositeurs qui s’emparent du nouvel instrument qu’est le violon, cette « nouvelle lyre d’Apollon » selon Alarcón, en utilisant toutes ses ressources expressives et techniques. Le violon devient rapidement l’instrument roi capable de décrire tous les sentiments humains comme les bruits de la nature. C’est ce que démontre avec éloquence Chouchane Siranossian qui utilise différents archets selon le jeu qu’elle recherche. La violoniste française, d’origine arménienne, a étudié le violon moderne avec Tibor Varga et Zakhar Bron, le violon baroque avec Reinhard Goebel. Ses enregistrements, en exclusivité pour le label Alpha Classics, ont été salués par de nombreux prix. Son tempérament fougueux et son extraordinaire virtuosité sont encore enrichis par une approche musicologique qu’elle met au service des compositeurs, souvent rares, qu’elle aime sortir de l’oubli dans un souci de recherche historique. Cet album réjouissant vient prouver la filiation reliant Bach à ses prédécesseurs dans l’utilisation du violon seul bien avant les Sonates et Partitas, ou accompagné par le continuo. © François Hudry/Qobuz
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD13,99 €

Æther

Sarah Aristidou

Classique - Paru le 5 novembre 2021 | Alpha Classics

Hi-Res Livret
En musique classique, les albums thématiques ont la cote, comme si les interprètes étaient saturés d’enregistrer toujours les mêmes œuvres des mêmes compositeurs, ce que l’on peut finalement comprendre. Ces compilations plus ou moins heureuses, autrefois présentées sous la forme d’un simple récital, revêtent aujourd’hui un programme, souvent philosophique ou prétendument comme tel. Le premier album de la soprano franco-chypriote Sarah Aristidou n’échappe pas à cette nouvelle règle avec un programme pour le moins éclectique pour ne pas dire hétéroclite, consacré à ce cinquième élément qui la fascine : l’éther, une substance, dit-elle, « qui échappe à notre conception du temps, qui ne peut être ni perçue ni touchée et qui désigne l’essence divine de l’âme ». Son programme assemble des pièces dans les accompagnements les plus divers : piano (Daniel Barenboim), flûte (Emmanuel Pahud), guitare (Christian Rivet), orchestre (Orchestrer des Wandels dirigé par Thomas Guggeis) et chœur (Chor der Klangverwaltung). Il faut chausser ses bottes de sept lieues pour sauter d’un univers à l’autre, de Varèse à des extraits du Stabat Mater de Poulenc, en passant par Delibes, Ambroise Thomas, Debussy (un extrait de Pelléas et Mélisande), Stravinsky (Le Rossignol) avec un zeste de baroque (Haendel) et quelques pincées de musique contemporaine (Thomas Adès, Jörg Widmann et Udo Zimmermann). À l’heure où il devient difficile de voyager, voilà un moyen de s’évader dans des ailleurs rêvés. © François Hudry/Qobuz
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD13,99 €

Joubert: Ariettes oubliées

Marie-Noëlle Maerten

Classique - Paru le 5 novembre 2021 | Alpha Classics

Hi-Res Livret
« Vous n’avez rien compris à ma simplicité... », écrivait Paul Verlaine dans Child Wife. C’est aussi ce que semble nous murmurer à chaque note la musique de Julien Joubert. Les œuvres de ce compositeur et pianiste bien connu des enseignants et de leurs élèves est probablement l'un des plus interprétés par les chœurs amateurs et les maîtrises en France. Voici ici deux cycles écrits de sa main d'après des textes du grand poète français (Ariettes oubliées et Aquarelles, pour chœur mixte). Un programme pour piano et choeur qui parle au cœur et à l'âme, en toute simplicité. © Alpha Classics
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD13,99 €

Specchio Veneziano

Le Consort

Classique - Paru le 29 octobre 2021 | Alpha Classics

Hi-Res Livret
"Specchio Veneziano" ou le miroir vénitien : ce programme met en regard deux compositeurs de la cité des Doges : d’un côté le célébrissime Vivaldi, de l’autre un quasi inconnu, Giovanni Battista Reali, né en 1681 à Venise, trois ans après Vivaldi et mort en 1751, dix ans après son illustre collègue. Lui-même violoniste, il a composé des sonates en trio, dont une Folia très spectaculaire, que Théotime Langlois de Swarte, Sophie de Bardonnèche, Hanna Salzenstein et Justin Taylor mettent en miroir avec la très célèbre Folia de Vivaldi, aux côtés de quelques autres pages très virtuoses et de redécouvertes absolues : la moitié de ce programme n’a jamais été enregistrée. © Alpha Classics
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD13,99 €

Brahms: Piano Sonata No. 3 Op. 5 & Handel Variations

Jonathan Fournel

Classique - Paru le 22 octobre 2021 | Alpha Classics

Hi-Res Livret
Le pianiste Jonathan Fournel, récent vainqueur du prestigieux concours Reine Elisabeth 2021 (grand prix international Reine Elisabeth – prix de la Reine Mathilde, prix du public Musiq3 et prix Canvas-Klara) rejoint Alpha pour plusieurs enregistrements, à commencer par un programme Brahms, enregistré dans la superbe acoustique de la salle de musique de La Chaux-de-Fonds peu de temps avant le concours : « Brahms est devenu au fil des ans un compositeur que je dévore d’admiration et qui ne m’a jamais laissé sans faim. Il était presque évident de réaliser mon premier enregistrement avec ces deux oeuvres que j’aime tant ». Le pianiste français de vingt-huit ans enchaine les concerts et développe une carrière et un parcours artistique très prometteurs. © Alpha Classics
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD13,99 €

Mozart: Violin Concerto No. 3, Symphony 'Jupiter', Le nozze di Figaro Overture

Julien Chauvin

Classique - Paru le 15 octobre 2021 | Alpha Classics

Hi-Res Livret
Julien Chauvin et Le Concert de la Loge rejoignent Alpha et se lancent dans un nouveau cycle dédié à Mozart. Ce projet s’inscrit dans la continuité naturelle du travail de redécouverte effectué par Julien Chauvin autour de l’interprétation de la musique d’Haydn et de ses contemporains à Paris à la fin du XVIIIe siècle. Ce premier enregistrement rassemble la majestueuse et grandiose Symphonie n° 41 en ut majeur dite « Jupiter », le Concerto pour violon et orchestre n° 3 en sol majeur et l’Ouverture des Noces de Figaro. Julien Chauvin est bien sûr le soliste du concerto pour violon et, avec son Concert de la Loge (qui n’est plus « olympique » depuis qu’en 2016, le Comité national olympique sportif français a obligé l’ensemble à amputer son nom pourtant créé… en 1782), ils entament un marathon en terres mozartiennes qui promet d’être réellement électrisant ! © Alpha Classics