Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Fabio Biondi - Paganini: Sonatas for Violin & Guitar

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Paganini: Sonatas for Violin & Guitar

Fabio Biondi, Giangiacomo Pinardi

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 88.2 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Si, d’habitude, on associe Paganini avec ses vingt-quatre Caprices et la diabolique virtuosité qu’ils exigent du violoniste, le voici sous un tout autre jour : celui des œuvres pour violon et guitare, autrement plus proches de Haydn et de Mozart que de la main du diable qui le guida pour les Caprices. Écrites soit au tout début du XIXe siècle pour les unes, et les années 1830 pour celles des recueils connus sous le nom de Centone di sonate, ces œuvres font la part belle autant au violon qu’à la guitare - on rappellera ici que Paganini était aussi un phénoménal guitariste. Quant au terme « Centone », il évoque une collection d’œuvres constituée d’éléments éventuellement repris à une ou plusieurs autres ; une sorte de patchwork, en quelque sorte, et en effet le compositeur y a intégré un peu tout ce qui pouvait être à la mode à l’époque, de la valse à la polonaise, de la pastorale à la marche – on ne sait pas forcément de qui ou quoi il l’a repris, ou s’il a seulement utilisé le terme pour caractériser l’aspect medley de la chose. Fabio Biondi au violon et Giangiacomo Pinardi à la guitare romantique (un instrument de 1825) s’en donnent à cœur joie, et nous prouvent que Paganini pouvait être tout autre chose qu’un simple dérouleur de virtuosité. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Paganini: Sonatas for Violin & Guitar

Fabio Biondi

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Centone di sonate, Op. 64, MS 112, Sonata No. 6 in A Major (Niccolo Paganini)

1
I. Larghetto cantabile 00:03:25

Fabio Biondi, Artist, MainArtist - Niccolò Paganini, Composer - Giangiacomo Pinardi, Artist

(C) 2018 Glossa (P) 2018 Glossa

2
II. Rondo: Allegro assai 00:05:10

Fabio Biondi, Artist, MainArtist - Niccolò Paganini, Composer - Giangiacomo Pinardi, Artist

(C) 2018 Glossa (P) 2018 Glossa

Centone di sonate, Op. 64, MS 112, Sonata No. 12 in D Major (Niccolo Paganini)

3
I. Andante cantabile 00:02:33

Fabio Biondi, Artist, MainArtist - Niccolò Paganini, Composer - Giangiacomo Pinardi, Artist

(C) 2018 Glossa (P) 2018 Glossa

4
II. Rondo: Allegretto 00:04:11

Fabio Biondi, Artist, MainArtist - Niccolò Paganini, Composer - Giangiacomo Pinardi, Artist

(C) 2018 Glossa (P) 2018 Glossa

Sonata concertata in A major, Op. 61, MS 2 (Niccolo Paganini)

5
I. Allegro spiritoso 00:08:34

Fabio Biondi, Artist, MainArtist - Niccolò Paganini, Composer - Giangiacomo Pinardi, Artist

(C) 2018 Glossa (P) 2018 Glossa

6
II. Adagio assai espressivo 00:02:51

Fabio Biondi, Artist, MainArtist - Niccolò Paganini, Composer - Giangiacomo Pinardi, Artist

(C) 2018 Glossa (P) 2018 Glossa

7
III. Allegretto con brio, scherzando 00:02:35

Fabio Biondi, Artist, MainArtist - Niccolò Paganini, Composer - Giangiacomo Pinardi, Artist

(C) 2018 Glossa (P) 2018 Glossa

Centone di sonate, Op. 64, MS 112, Sonata No. 14 in G Major (Niccolo Paganini)

8
I. Andante Adagetto 00:03:47

Fabio Biondi, Artist, MainArtist - Niccolò Paganini, Composer - Giangiacomo Pinardi, Artist

(C) 2018 Glossa (P) 2018 Glossa

9
II. Rondo: Allegro molto vivace 00:06:31

Fabio Biondi, Artist, MainArtist - Niccolò Paganini, Composer - Giangiacomo Pinardi, Artist

(C) 2018 Glossa (P) 2018 Glossa

Centone di sonate, Op. 64, MS 112, Sonata No. 2 in D Major (Niccolo Paganini)

10
I. Adagio cantabile 00:02:49

Fabio Biondi, Artist, MainArtist - Niccolò Paganini, Composer - Giangiacomo Pinardi, Artist

(C) 2018 Glossa (P) 2018 Glossa

11
II. Rondoncino andantino - Tempo di polacca 00:04:19

Fabio Biondi, Artist, MainArtist - Niccolò Paganini, Composer - Giangiacomo Pinardi, Artist

(C) 2018 Glossa (P) 2018 Glossa

Centone di sonate, Op. 64, MS 112, Sonata No. 7 in F Major (Niccolo Paganini)

12
I. Allegro giusto 00:06:23

Fabio Biondi, Artist, MainArtist - Niccolò Paganini, Composer - Giangiacomo Pinardi, Artist

(C) 2018 Glossa (P) 2018 Glossa

13
II. Polacca: Andantino allegretto 00:08:45

Fabio Biondi, Artist, MainArtist - Niccolò Paganini, Composer - Giangiacomo Pinardi, Artist

(C) 2018 Glossa (P) 2018 Glossa

Sonata for Violin & Guitar in A Minor, Op. 3 No. 4, MS 27 (Niccolo Paganini)

14
I. Andante largo 00:02:55

Fabio Biondi, Artist, MainArtist - Niccolò Paganini, Composer - Giangiacomo Pinardi, Artist

(C) 2018 Glossa (P) 2018 Glossa

15
II. Allegretto mottegiando 00:01:32

Fabio Biondi, Artist, MainArtist - Niccolò Paganini, Composer - Giangiacomo Pinardi, Artist

(C) 2018 Glossa (P) 2018 Glossa

Descriptif de l'album

Si, d’habitude, on associe Paganini avec ses vingt-quatre Caprices et la diabolique virtuosité qu’ils exigent du violoniste, le voici sous un tout autre jour : celui des œuvres pour violon et guitare, autrement plus proches de Haydn et de Mozart que de la main du diable qui le guida pour les Caprices. Écrites soit au tout début du XIXe siècle pour les unes, et les années 1830 pour celles des recueils connus sous le nom de Centone di sonate, ces œuvres font la part belle autant au violon qu’à la guitare - on rappellera ici que Paganini était aussi un phénoménal guitariste. Quant au terme « Centone », il évoque une collection d’œuvres constituée d’éléments éventuellement repris à une ou plusieurs autres ; une sorte de patchwork, en quelque sorte, et en effet le compositeur y a intégré un peu tout ce qui pouvait être à la mode à l’époque, de la valse à la polonaise, de la pastorale à la marche – on ne sait pas forcément de qui ou quoi il l’a repris, ou s’il a seulement utilisé le terme pour caractériser l’aspect medley de la chose. Fabio Biondi au violon et Giangiacomo Pinardi à la guitare romantique (un instrument de 1825) s’en donnent à cœur joie, et nous prouvent que Paganini pouvait être tout autre chose qu’un simple dérouleur de virtuosité. © SM/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
The Lion King Various Artists
Beethoven: 9 Symphonies Berliner Philharmoniker
Barbara Alexandre Tharaud
À découvrir également
Par Fabio Biondi
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Le violon en 10 interprètes, épisode 1

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Cette sélection subjective de 10 violonistes choisit de mettre en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers, à retrouver jeudi.

Le violon en 10 interprètes, épisode 2

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Voici la seconde partie de cette sélection subjective de 10 violonistes qui met en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers.

François Couperin, le clavecin moderne

Favori de Louis XIV, François Couperin (1668-1733) était la vedette du clavecin au XVIIIe siècle, un instrument prestigieux qui connaissait alors son apogée (avant de retourner dans l’ombre au siècle suivant) et dont il a révolutionné l’approche, entraînant dans son sillon les autres virtuoses de l’époque, Dandrieu ou Rameau. Le claveciniste québécois Olivier Fortin revient pour Qobuz sur la destinée de « Couperin le Grand ».

Dans l'actualité...