Votre panier est vide

Catégories :

Les albums

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 6 novembre 2020 | Glossa

Hi-Res Livret
L’immense Josquin des Prés est de plus en plus présent chaque semaine depuis le regain d’intérêt suscité par la musique de la Renaissance entraînée dans le sillage de la grande vague baroque mondiale. Contemporain de Leonard de Vinci, le compositeur franco-flamand jouissait de la même aura et du qualificatif de « génie » du siècle. Ce grand maître de la polyphonie naissante laisse une grande quantité d’œuvres vocales, en particulier des motets pour le culte marial. Enregistré dans diverses églises d’Italie, cet album de l’Ensemble Cantica Symphonica dirigé par Giuseppe Maletto propose un choix de motets dédiés à la Vierge, quelquefois rehaussés d’un accompagnement instrumental à l’unisson des voix. Le Stabat Mater à 5 voix qui ouvre le programme et lui donne son titre est d’une construction admirable dans laquelle domine la tierce majeure, intervalle agréable pour nos oreilles d’aujourd’hui mais qui constituait une dissonance pour celles des contemporains. On ne s’étonnera donc pas de son utilisation pour exprimer la douleur de la mère devant son fils cloué sur la croix. L’alternance avec des pièces instrumentales d’origine populaire a la double fonction de varier l’écoute en même temps qu’elle vient nous renseigner sur les sources d’inspiration à disposition du compositeur. De nombreuses pièces sacrées sont en effet directement dérivées de chansons connues des croyants qui remplissaient alors les églises. © François Hudry/Qobuz
HI-RES26,99 €
CD17,99 €

Classique - Paru le 2 octobre 2020 | Glossa

Hi-Res Livret
György Vashegyi et son Orfeo Orchestra et le Purcell Choir proposent un enregistrement des Voyages de l’Amour de Boismortier dont cet opéra-ballet de 1736 a cruellement besoin, une partition longtemps et injustement négligée. Pour ce nouveau extravagance dramatique sur Glossa, Chantal Santon-Jeffery endosse le rôle titre de Cupidon, malade d’amour, et la soprano est rejointe par deux autres stars du renouveau de l’opéra baroque français, Katherine Watson (dans le rôle de l’acolyte du dieu de l’amour, Zéphire) et Judith van Wanroij dans le rôle de la bergère Daphné, qui résiste habilement aux charmes du dieu (jusqu’à la fin du quatrième acte). En 1736, Joseph Bodin de Boismortier est devenu célèbre dans les cercles musicaux parisiens pour sa musique instrumentale et vocale divertissante. Dans son essai, Benoît Dratwicki (du Centre de Musique Baroque de Versailles) explique comment ce compositeur à la mode en est venu à voir sa première production pour l’Opéra de Paris jetée dans l’ombre, comment les rôles de Cupidon et Zéphire ont pu être écrits à l’origine pour deux éminents dessus de l’époque mais ont été remplacés par des chanteurs masculins pour la première et comment cette nouvelle édition enregistrée vise à offrir une performance telle que le compositeur l’aurait souhaitée. Katia Velletaz, Éléonore Pancrazi et Thomas Dolié contribuent également à ce divertissement animé. Cette édition contient également deux versions différentes du deuxième acte sur les voyages du dieu de l’amour, qui tire des flèches, à travers le village, la ville et la cour à la recherche du véritable amour pour lui-même. © Glossa
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 2 octobre 2020 | Glossa

Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 2 octobre 2020 | Glossa

Hi-Res Livret
Depuis plus de quatre décennies maintenant, Eric Hoeprich s’est spécialisé dans l’interprétation de la clarinette historique. Son expertise en tant que musicien, musicologue et facteur d’instruments permet une approche unique du répertoire des XVIIIe et XIXe siècles. Membre fondateur et clarinette solo de l’Orchestre du XVIIIe Siècle, Hoeprich s’est souvent produit en soliste avec l’orchestre, son enregistrement du Concerto pour clarinette de Mozart pour Glossa, sous la direction de Frans Brüggen (2001), ayant constitué une étape importante. Avec ses ensembles Nachtmusique et Stadler Trio, il a également fait de fréquents enregistrements pour Glossa, tandis que ses collaborations avec le London Haydn Quartet ont donné lieu à une autre poignée de beaux albums pour le label, dont le dernier, publié il y a quelques mois à peine en 2020, contient deux Quintettes pour clarinette de Weber et constitue un compagnon parfait pour le disque actuel. Avec une copie de la clarinette historique jouée par Heinrich Baermann, le clarinettiste pour lequel Weber a composé toutes ses grandes œuvres, et avec l’Orchestre du XVIIIe Siècle dirigé par Guy Van Waas, Eric Hoeprich rend deux versions de référence des deux Concertos pour clarinette que Weber a composés en 1811 et avec lesquels les deux hommes ont fait une tournée en Europe où ils ont été fêtés et adorés. Hoeprich inclut également sur cet enregistrement un Concerto pour clarinette du compositeur polonais Karol Kurpinski, une autre œuvre véritablement exceptionnelle. © Glossa
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Opéra - Paru le 18 septembre 2020 | Glossa

Hi-Res Livret
HI-RES44,99 €
CD29,99 €

Opéra - Paru le 18 septembre 2020 | Glossa

Hi-Res Livret
La figure légendaire du libertin Don Juan a été à cheval sur les scènes de théâtre et d’opéra européennes pendant plus d’un siècle avant que Mozart ne se mette en scène avec son incomparable Don Giovanni. En 1669, Alessandro Melani est devenu le premier compositeur à créer un dramma per musica autour de ce personnage licencieux, en utilisant un livret fourni par deux poètes romains, Filippo Acciaiuoli et Giovanni Filippo Apolloni, à partir de leur adaptation du célèbre drame tragique espagnol, El burlador de Sevilla de Tirso de Molina. Acciauoli et Apolloni ont transposé les événements de Séville dans un paysage mythique et ont appelé Don Giovanni Acrimante et son serviteur Leporello Bibi. Mais ils n’ont pas modifié l’intrigue originale... Cet enregistrement en première mondiale de L’empio punito de Melani a été enregistré en direct lors des représentations qui ont eu lieu au Teatro Verdi de Pise, avec une distribution vocale exceptionnelle qui comprend Raffaele Pe dans le rôle principal (Acrimante), Raffaelle Milanesi (Atamira), Roberta Invernizzi (Ipomene), Giorgio Celenza (Bibi) et Alberto Allegrezza (Delfa). Le soutien instrumental est assuré par l’excellent orchestre Auser Musici dirigé par un Carlo Ipata en pleine forme. © Glossa
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 18 septembre 2020 | Glossa

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 17 juillet 2020 | Glossa

Hi-Res Livret
Les oeuvres musicales de l’un des poètes les plus prolifiques du Siècle d’or néerlandais, Constantijn Huygens, font ici l’objet d’un brillant enregistrement Glossa dont l’interprétation est confiée à un fin connaisseur de la musique vocale du XVIIe siècle, Cyril Auvity. Doté d’une personnalité kaléidoscopique, Huygens, qui vécut pratiquement durant tout le XVIIe siècle, était non seulement le père du célèbre astronome mais encore un compositeur et interprète talentueux. Il était aussi en relation avec les personnalités les plus éminentes de son temps, Descartes, Rubens ou Corneille mais il devait cependant « gagner son pain » en tant que diplomate et conseiller des princes d’Orange ! La Pathodia sacra et profana de Huygens comprend une série de chansons en italien, français et latin dont la simplicité dément la complexité des émotions qu’elles contiennent. Ces émotions sont admirablement exprimées par un chanteur dont l’esprit aventureux l’emmène dans des chemins peu fréquentés (cf. les deux albums Charpentier publiés chez Glossa) et dont la voix chaleureuse et colorée est admirablement maîtrisée. Le chanteur et les instrumentistes ont choisi de dédier ce nouvel album à tous les airs de cour français inclus dans la Pathodia ainsi qu’un grand choix d’arias italiennes et de psaumes latins. Reflétant les interprétations de ces oeuvres par les riches amateurs de la République néerlandaise au temps du compositeur, Myriam Rignol joue de la viole de gambe et Marie van Rhijn du clavecin, de l’orgue positif et de l’énigmatique luth-clavecin. Chaque instrument peut aussi s’entendre en soliste dans des oeuvres de l’époque de Huygens. © Glossa
CD17,99 €

Classique - Paru le 17 juillet 2020 | Glossa

CD17,99 €

Classique - Paru le 17 juillet 2020 | Glossa

CD9,99 €

Classique - Paru le 17 juillet 2020 | Glossa

HI-RES1,49 €
CD1,19 €

Classique - Paru le 17 juillet 2020 | Glossa

Hi-Res
CD9,99 €

Classique - Paru le 10 juillet 2020 | Glossa

CD9,99 €

Classique - Paru le 10 juillet 2020 | Glossa

CD9,99 €

Classique - Paru le 10 juillet 2020 | Glossa

CD9,99 €

Classique - Paru le 10 juillet 2020 | Glossa

CD9,99 €

Classique - Paru le 10 juillet 2020 | Glossa

CD9,99 €

Classique - Paru le 10 juillet 2020 | Glossa

CD9,99 €

Classique - Paru le 10 juillet 2020 | Glossa

CD9,99 €

Classique - Paru le 10 juillet 2020 | Glossa

Les Collections

Le label

Glossa dans le magazine
  • Hervé Niquet, une rencontre-podcast
    Hervé Niquet, une rencontre-podcast Le chef Hervé Niquet raconte l’histoire de la sublime Messe à 40 et 60 voix d’Alessandro Striggio, sommet de sophistication datant du XVIe, qu’il vient d’enregistrer avec le Concert Spirituel chez ...
  • Niquet et le mythe Striggio
    Niquet et le mythe Striggio Quand le Concert Spirituel d'Hervé Niquet s'attaque à la fameuse Missa sopra Ecco si beato giorno à 40 et 60 voix d'Alessandro Striggio...