Florent Schmitt Musique pour piano

Musique pour piano

Florent Schmitt

Inclus : 1 Livret numérique

Paru le 1 février 2011 chez Naxos

Artiste principal : Vincent Larderet

Genre : Classique

Distinctions : Choc de Classica (avril 2011) - 5 de Diapason (mai 2011) - Pianiste Maestro (mai 2011)

Choisissez votre téléchargement
Ajouter au panier
Améliorer cette page album

1.45

Web Player
Afficher le détail des pistes

Album : 1 disque - 8 pistes Durée totale : 01:16:30

    Ombres, Op. 64 (Florent Schmitt)
  1. 1 Ombres, Op. 64: I. J'entends dans le lointain

    Vincent Larderet, piano Copyright : 2011 Naxos

  2. 2 Ombres, Op. 64: II. Mauresque

    Vincent Larderet, piano Copyright : 2011 Naxos

  3. 3 Ombres, Op. 64: III. Cette ombre, mon image

    Vincent Larderet, piano Copyright : 2011 Naxos

  4. Mirages, Op. 70
  5. 4 Mirages, Op. 70: No. 1. A la memoire de Claude Debussy

    Vincent Larderet, piano Copyright : 2011 Naxos

  6. 5 Mirages, Op. 70: No. 2. La tragique chevauchee

    Vincent Larderet, piano Copyright : 2011 Naxos

  7. La Tragedie de Salome, Op. 50 bis (version for piano)
  8. 6 La Tragedie de Salome, Op. 50 bis (version for piano): Part I: Prelude: Lent

    Vincent Larderet, piano Copyright : 2011 Naxos

  9. 7 La Tragedie de Salome, Op. 50 bis (version for piano): Part I: Danse des perles: Assez vif

    Vincent Larderet, piano Copyright : 2011 Naxos

  10. 8 La Tragedie de Salome, Op. 50 bis (version for piano): Part II: [Lent] - Les enchantements de la mer - Danse des eclairs - Danse de l'effroi

    Vincent Larderet, piano Copyright : 2011 Naxos

À propos

Florent Schmitt était un esprit aussi indépendant que prolifique. Les Ombres opus 64 ont été comparées au Gaspard de la Nuit de Ravel, les Mirages font penser à Debussy, et la Tragédie de Salomé était considérée par Stravinski comme un chef d'oeuvre de modernité, inteprétée ici dans sa version pour piano par le remarquable pianiste français Vincent Larderet.

Détails de l'enregistrement original :

76:56 - DDD - Enregistré du 8 au 10 juillet 2009 au Potton Hall, Westleton, Suffolk (Royaume-Uni) - Notes en français et anglais

Florent Schmitt (1870–1958)

Ombres, op. 64
I. J’entends dans le lointain - II. Mauresque - III. Cette ombre, mon image

Mirages, op. 70
I. Et Pan, au fond des blés lunaires, s’accouda - II. La Tragique Chevauchée

La Tragédie de Salomé, op. 50bis (version pour piano du compositeur)
Premier enregistrement

Vincent Larderet, piano

Toutes ces œuvres pour piano de Florent Schmitt datent des années 1910 à 1920 ; si une audition superficielle témoigne de l’évidente proximité de Debussy et Ravel, Schmitt y fait souvent preuve d’un modernisme sauvage qui trahirait plutôt l’influence de Stravinski ; parfois, son humour grinçant le rapprocherait de Satie. Ajoutez à cela un esprit frondeur et résolument indépendant, un refus de suivre toute école ou toute mouvance… de là à ce qu’il se trouve musicalement apatride, inclassable : c’est en effet le sort que lui a réservé la postérité.    Le triptyque Ombres a souvent été mis en parallèle avec Gaspard de la nuit de Ravel, ce qui est bien dommage, car chacune de ces œuvres vit sa propre vie, musicale et littéraire, quand bien même leurs techniques pianistiques restent assez équivalentes. Parallèle encore entre La Tragédie de Salomé et Daphnis et Chloé, en particulier la danse finale empruntant le même rythme de 5/4, mais… mais… mais… Daphnis date de 1909, La Tragédie de 1907 ! Schmitt précurseur de Ravel plutôt que suiveur ? Sans doute, mais on n’en parle pas vraiment. Notez que la présente version pour piano solo est de la plume de Schmitt lui-même, pianiste de très grand talent.    C’est sous les doigts français de Vincent Larderet, « révélation classique » de l’ADAMI en 2003, que l’auditeur pourra découvrir ces œuvres ridiculement négligées du grand répertoire français de la première moitié du XXe siècle.

À découvrir

Dans la même thématique

À lire autour de l'album

Plus d'articles

L'artiste principal

Vincent Larderet dans le magazine

  • Vincent Larderet en récital Vincent Larderet en récital

    Le jeune pianiste Vincent Larderet jouera Scriabine, Franck, Ravel et Schmitt le 4 avril lors d’un récital donné à la Chapelle de la Fondation Napoléon à Paris.

    Lire l'article
Plus d'articles

Le label

Naxos

Créé en 1987, Naxos c'est l'extraordinaire histoire d'un label indépendant classique né à... Hong-Kong, d'abord premier label de CD classiques économiques, devenu en 30 années de travail acharné et de talent de son fondateur Klaus Heymann, le premier label classique mondial indépendant et le premier distributeur indépendant de musique classique enregistrée au niveau mondial à travers sa filiale Naxos of America. La relation de Naxos au marché discographique français est unique de par la production exceptionnelle de disques dévolus à la musique française. Mais, dans le monde entier, sur chaque marché, Naxos a également développé une politique très active de répertoires...

Voir la page Naxos Lire l'article

Le genre

Classique dans le magazine

  • John Williams par Dudamel John Williams par Dudamel

    A la tête du Los Angeles Philharmonic, le jeune chef d'orchestre Gustavo Dudamel revisite les plus grandes partitions du compositeur fétiche de Steven Spielberg et George Lucas...

    Lire l'article
  • Faust à Londres

    Le London Symphony Orchestra (LSO) offre une superbe version de "La Damnation de Faust" d'Hector Berlioz dont on célèbre les 150 ans de la disparition...

    Lire l'article
Plus d'articles

Actualités

Plus d'articles