Artistes similaires

Les albums

15,99 €

Rock - Paru le 1 juin 1967 | Universal Music

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Comment faire mieux que Revolver ? En signant Sergent Pepper's Lonely Hearts Club Band, pour beaucoup, le plus grand disque de pop et de rock de tous les temps. Pour ne pas dire l’une des œuvres d’art les plus marquantes de la culture populaire de la seconde moitié du XXe siècle… Après avoir découvert les possibilités sans fin que leur offraient le studio d’enregistrement, John, Paul, George et Ringo poursuivent ici leurs folles expériences. Plus cinquième Beatles que jamais, le producteur George Martin déroule un tapis de trouvailles qui influenceront la pop à venir. Lorsque ce huitième opus studio parait en juin 1967, l’heure est évidemment au psychédélisme tous azimuts et cet album-concept est un vrai trip hallucinatoire (pas seulement pour Lucy In The Sky With Diamonds). A l’image du patchwork de sa mythique pochette, Sergent Pepper's brasse de la pop pure, du rock’n’roll viril, des séquences totalement planantes, des escales presque world, de la chanson rétro, des comptines pour enfants, des bruits d’animaux et même de la musique classique ! Côté composition enfin, le tandem Lennon/McCartney est au sommet de son art, livrant de nouvelles chansons toujours aussi influentes. © MZ/Qobuz
15,99 €

Rock - Paru le 5 août 1966 | Universal Music

Distinctions Discothèque Idéale audio
Chacun a beau avoir son disque préféré des Beatles, Revolver restera à jamais l’album charnière, l’un des plus influents (le plus influent ?) de toute l’histoire du rock. Ce septième enregistrement studio qui parait en août 1966 expédie définitivement aux oubliettes l’image des gentils et espiègles Fab Four de Liverpool pour en faire les architectes d’une révolution pop totale. Avec Revolver, le groupe épaulé par l’indispensable George Martin à la production se lance dans les expériences les plus folles au service de leurs chansons plus fascinantes que jamais. Ils inversent et bidouillent les bandes d’enregistrement, carburent aux substances prohibées qu’ils évoquent d’ailleurs dans leurs paroles, déballent une impressionnante quincaillerie d’instruments (clavecin, cor, sitar, orgue…) et musclent leurs textes, moins insouciants qu’à leurs débuts. Surtout, les Fab Four qui décident alors de ne plus se produire sur scène, utilisent le studio d’enregistrement comme un instrument à part entière pour ne pas dire un membre supplémentaire. Pour le reste, le simple énoncé des titres des chansons résonne comme un rêve éveillé : Tomorrow Never Knows, Eleanor Rigby, I'm Only Sleeping, Got To Get You Into My Life, Taxman… © MZ/Qobuz
15,99 €

Rock - Paru le 3 décembre 1965 | Universal Music

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Avec ses compositions plus ambitieuses, Help ! avait bien fait comprendre que les Beatles ne comptaient pas rester les gentils quatre garçons dans le vent encore bien longtemps. Quatre mois plus tard, avec Rubber Soul qui parait en décembre 1965, les Fab Four montrent qu’ils ont artistiquement bien grandi. Textes plus matures (la plume de Bob Dylan est alors une vraie influence comme l’avouera McCartney) et harmonies plus osées, ils embarquent même leur instrumentarium vers de nouveaux territoires comme le montre la sitar sur Norwegian Wood ou la basse fuzz de Think For Yourself. Quant aux ballades comme Girl ou Michelle, elles sont de toute beauté. Surtout, ce sixième album studio mêle de plus en plus de styles, qu’il s’agisse de pop évidemment mais aussi de rhythm’n’blues, de folk, de soul et de psychédélisme. Rubber Soul est aussi le début de l’affirmation des personnalités de chacun et la montée en puissance du travail du producteur George Martin qui aide John, Paul, George et Ringo à s'éloigner de leurs tics de « jeunesse » pour peaufiner leur mue irréversible. © MZ/Qobuz
15,99 €

Rock - Paru le 10 juillet 1964 | Universal Music

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Bande originale du film éponyme réalisé par Richard Lester (baptisé en français Quatre garçons dans le vent), A Hard Day’s Night est une première pour les Beatles : pour ce troisième album qui parait au début de l’été 1964, John Lennon et Paul McCartney signent toutes les chansons du disque, sans aucune reprises ! Et quelles chansons ! Can’t Buy Me Love, A Hard Day’s Night, I Should Have Known Better, le niveau est très élevé et les tubes qui s’enchainent renforcent un peu plus l’identité musicale et artistique du groupe qui passe du statut d’icône nationale à internationale. Chaque recoin de cette pop en pleine mutation est fascinant. Les mélodies assez irrésistibles se frottent aux guitares pétillantes dans une naïveté et bien-être mélodique jouissif au possible. Hard Day’s Night est aussi la quintessence du son Beatles, première période. Et même dans les ballades comme And I Love Her, les Fab Four laissent déjà entrevoir une certaine maturité musicale déjà fascinante… Un vrai bonheur. © MZ/Qobuz
18,99 €

Pop/Rock - Paru le 1 janvier 2004 | Philips

15,99 €

Rock - Paru le 9 septembre 2016 | Universal Music

Paru officiellement en mai 1977, sept ans après la séparation des Beatles, ce Live At The Hollywood Bowl fut le premier album live officiel des Fab Four. Il offrait à l’époque treize titres enregistrés en août 1964 et août 1965, sur la mythique scène en extérieur de Los Angeles. Nettoyées par leur producteur George Martin, les bandes avaient été dévêtues des hurlements de la foule en délire. L’album était une trace assez magique de la Beatlesmania d’alors au beau milieu des années 60. En 1977, les Fab Four n’avaient pas été consultés pour la publication de ce disque qui s’installera pourtant au sommet des charts… La version qui parait en septembre 2016 accompagne en fait la sortie du documentaire de Ron Howard, The Beatles: Eight Days a Week. Remastérisée par Giles Martin (fils de George Martin) et Sam Okell, elle propose en plus des treize chansons parues ur la version de 1977, quatre titres en bonus: You Can't Do That, I Want To Hold Your Hand, Everybody's Trying To Be My Baby et Baby's in Black. © CM/Qobuz
8,99 €
5,99 €

Pop - Paru le 13 avril 2016 | R&R Limited Editions

Hi-Res
7,99 €

Diction - Paru le 13 janvier 2016 | Shami Media Group

7,99 €

Diction - Paru le 12 janvier 2016 | Shami Media Group

7,99 €

Diction - Paru le 11 janvier 2016 | Shami Media Group

7,99 €

Diction - Paru le 8 janvier 2016 | Shami Media Group

7,99 €

Diction - Paru le 7 janvier 2016 | Shami Media Group

7,99 €

Diction - Paru le 6 janvier 2016 | Shami Media Group

7,99 €

Diction - Paru le 5 janvier 2016 | Shami Media Group

L'interprète

The Beatles dans le magazine