Les albums

470 albums triés par Date: du plus récent au moins récent et filtrés par Mélodies & Lieder
16,79 €
11,99 €

Mélodies & Lieder - Paru le 6 avril 2015 | harmonia mundi

Hi-Res Livret
A l’époque à laquelle Mozart s’installa à Vienne, les années 1780, le concept de « Lied » n’était pas encore bien défini ; entre le Lied « artistique » et le « Volkslied », la chanson populaire, la ligne était assez floue et peu de compositeurs s’étaient penchés sur le genre – alors que les autres genres : musique symphonique, sacrée, de chambre, concertante, lyrique, soliste, étaient déjà développés à l’extrême. En l’on dut attendre les années 1820 pour que le Lied artistique se développe, et en flèche qui plus est, avec Schubert en particulier. On ne s’étonnera donc guère que le répertoire des trois grands classiques, Mozart, Haydn et Beethoven, restent très discrets en la matière, et que les sujets abordés – ainsi que le contenu musical – ne s’échappent guère d’une certaine simplicité. Mais ce qui est simplet chez les mauvais devient quand même génial chez les grands, et les quelques Lieder de Haydn, Mozart et Beethoven sont du plus bel effet. Puis An die Hoffnung (1813) et encore plus An die ferne Geliebte de Beethoven (1816) ouvrent clairement la porte aux nouvelles formes. Le ténor Mark Padmore est ici accompagné par le forte-piano Rosenberg de 1820, joué par le délicat Kristian Bezuidenhout. © SM, Qobuz 2015
15,39 €
10,99 €

Mélodies & Lieder - Paru le 23 mars 2015 | Eloquentia

Hi-Res Livret
Avec un tel titre, Populaires, et une couverture évoquant plutôt le swing des années 60 que Brahms, Reynaldo Hahn, Ravel ou Canteloube, on a peine à croire que ce CD rassemble bel et bien des mélodies et Lieder de Reynaldo Hahn, Ravel, Canteloube, Brahms ou Repighi ainsi que quelques raretés hispanisantes de Henri Collet (1885 – 1951) – un compositeur certes français, mais tellement empirent de culture hispanique qu’il en est presque un musicien espagnol de nationalité française ; c’est lui qui inventa la locution Le Groupe des Six – et Jésus Guridi (1886 – 1961), un disciple de Vincent d’Indy et grand défenseur de la chose ibérique, qu’elle soit castillane, asturiane, catalane ou basque. Du côté de Respighi, on aura l’excellente surprise de découvrir une poignée d’adorables chansons populaires écossaises. Le fil conducteur entre toutes ces œuvres ? L’aimable lecteur l’aura deviné : l’origine populaire ou folklorique des sujets et des mélodies, ou au moins des inflexions mélodiques là où certains compositeurs ont préféré développer leur propre folklore imaginaire. D’où le titre… Un fort bel album, qu’orne la voix fraîche et tendre de la soprano Amel Brahim-Djelloul, efficacement épaulée au piano par Nicolas Jouve. © SM/Qobuz
9,99 €

Mélodies & Lieder - Paru le 1 mars 2015 | Solstice

Livrets Distinctions Orphée d'Or de l'Académie du Disque Lyrique
Œuvres de Adam, Beydts, Canal, Desbordes, Duchambge, Field, Franck, Hahn, Jadin, Mées, Rossini, Saint-Saëns, Tanguy, Woollett / Françoise Masset, soprano - Nicolas Stavy, piano
5,99 €

Mélodies & Lieder - Paru le 1 mars 2015 | Solstice

Livret
Paul Derenne, ténor - Henri Sauget, piano - Pierick Houdy & Harry Cox, pianos
5,99 €

Mélodies & Lieder - Paru le 15 février 2015 | Solstice

Livret
Michel Carey, baryton - Geneviève Curé, piano (Sortie le 21/06/1980)
14,24 €
12,99 €

Mélodies (France) - Paru le 13 février 2015 | Erato - Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
Hardi pari que lance là Philippe Jaroussky, plus habitué aux répertoires baroques, d’aborder à nouveau la mélodie française – qu’il avait déjà tenté, voici quelques années, s’entourant déjà de quelques instrumentistes de haut vol. C’est maintenant par le biais de la poésie qu’il revient à la charge, en l’occurrence les mélodies sur des textes de Verlaine ; accompagné du pianiste Jérôme Ducros et du Quatuor Ebène pour quelques-unes de ces petites perles. Pour commencer – et pour commencer à brouiller les cartes – Jaroussky lance le disque avec une mélodie « sérieuse » de Léo Ferré, dont on rappellera qu’à l’âge de quatorze ans, il avait déjà écrit un Kyrie sur Soleils couchants, déjà de Verlaine. Ferré, ainsi que Brassens et Trenet qui serviront, tout au long de l’album, de « piqûres de rappel » pour rappeler que la mélodie française n’est pas figée dans le temps. Puis il s’oriente vers les grands noms que sont Fauré, Debussy, Chabrier, Chausson, Honegger ou Reynaldo Hahn, tout en n’oubliant pas les oubliés que sont Josef Szulc (né Polonais mais Français d’adoption dès ses études avec Massenet ; Szulc est une sorte de « transfuge » qui a rapidement abordé l’opérette et la comédie musicale à la française du la première moitié du XXe siècle), Canteloube, Koechlin, Irène Poldowski (la fille de Wieniawski ; malgré son patronyme et son pseudonyme elle était Belge !), Caplet, Séverac ou Charles Bordes. Quarante mélodies qui font le tour complet de tout un genre, au long de tout un siècle. © SM/Qobuz
11,39 €
7,99 €

Mélodies & Lieder - Paru le 7 janvier 2015 | Ligia

Hi-Res Livret
Largement connu pour ses ballets, symphonies, opéras et concertos, Tchaïkovski est peu souvent associé au lied. Il a pourtant écrit pas moins d'une centaine de romances (terme attribué à cette forme spécifiquement russe de la mélodie). Des pièces riches musicalement et émotionnellement, qui traduisent des sentiments souvent lourds de nostalgie, voire de désespoir car elles racontent la vie, l'amour, les déceptions, les séparations. Mais on y retrouve également l'espoir, le réconfort, dans des moments d'émerveillement parce qu'avant de décevoir, l'amour aura un jour ébloui, enchanté... Son écriture allie le caractère traditionnel de sa Russie natale aux influences occidentales héritées de ses nombreux voyages. On les remarque particulièrement dans ses Six Mélodies Françaises, op. 65 -très rarement enregistrées-, très différentes de ses romances russes. Dans une légèreté mêlée d'un sentimentalisme tout en finesse, la musique épouse le texte faisant ressortir une couleur qui associe, avec une subtilité propre à la mélodie française, douceur, sobriété et intensité dramatique.
9,99 €

Mélodies & Lieder - Paru le 6 janvier 2015 | Stone Records

47,02 €
32,99 €

Mélodies - Paru le 10 décembre 2014 | Ligia

Hi-Res Livret
Cet enregistrement est à ce jour la seule intégrale qui prenne en compte différents états d’une même œuvre et de nombreux inédits récemment découverts. Il propose un parcours chronologique allant de la toute première mélodie, composée pendant ses études au conservatoire de Paris, à la dernière, écrite en pleine guerre, alors que le compositeur est très affaibli par le cancer rectal qui allait l’emporter en 1918. Au total, 101 titres en 4 CD — soit 42 de plus que la précédente intégrale parue en trois CDs chez EMI dans les années 1980 —, et dont 14 sont ici enregistrés pour la première fois ! Cinq chanteurs français ont été choisis, autant pour varier la couleur des œuvres que pour respecter la tessiture qu’elles réclament. Le livret de ce coffret unique comprend un texte de présentation de Denis Herlin, grand spécialiste de Debussy, un texte de François Le Roux sur les mélodies, et une note de Jean-Louis Haguenauer sur le piano Blüthner ayant appartenu à Debussy, et qu'il a utilisé pour cet enregistrement. Les textes poétiques chantés sont intégralement reproduits. (Note de l'éditeur)
4,97 €
3,89 €

Mélodies - Paru le 2 décembre 2014 | Universal Music GmbH

Hi-Res
9,99 €

Mélodies & Lieder - Paru le 21 novembre 2014 | Challenge Classics

Distinctions 5 de Diapason - 5 Sterne Fono Forum Klassik
11,69 €

Lieder (Allemagne) - Paru le 10 novembre 2014 | Erato - Warner Classics

Livret Distinctions 4F de Télérama
16,79 €
11,99 €

Lieder (Allemagne) - Paru le 3 novembre 2014 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - 4F de Télérama - Le Choix de France Musique - 4 étoiles Classica
Voyage d'une âme solitaire, écorchée, crucifiée, dans le plus grand désarroi et sans autre horizon qu'une profonde souffrance pour toute compagnie, tel est le climat glacé de ces 24 lieder du Voyage d'hiver que Matthias Goerne restitue magnifiquement en parfaite complicité avec Christoph Eschenbach. Un grand moment d'intense émotion !
9,99 €

Mélodies & Lieder - Paru le 7 octobre 2014 | Wiener Symphoniker

Livret Distinctions Qobuz Référence
C'est à la suite de la défection de Josef Krips que Carlos Kleiber le remplace pour diriger ce concert du 7 juin 1967. Le jeune chef se trouve confronté non seulement à un ouvrage qu'il n'a jamais travaillé et à un orchestre qu'il ne connaît pas, mais aussi et surtout à un manque de répétitions, ce qui le mécontentera. À cela s'ajoute que Carlos Kleiber s'est toujours tenu à l'écart de Mahler dont le besoin de se dévoiler et de se mettre à nu lui reste étranger. Mais peut-on vraiment juger sur pièce, sans être injuste, un chef qui assure un remplacement au pied levé ? Si cet enregistrement, déjà connu à travers des captations pirates, a le bénéfice d'être la première édition officielle de cette bande de radio, donc bien meilleure car remasterisée avec soin, il reste en deça de l'éloquence mahlérienne attendue, surtout par les aficionados de Mahler, malgré la belle participation de Christa Ludwig et Waldemar Kmentt. Mais il est certain que les kleiberophiles seront contents de l'ajouter à la discographie trop maigre de ce grand chef resté impénétrable. (GG)
14,24 €
9,99 €

Mélodies & Lieder - Paru le 22 septembre 2014 | Zig-Zag Territoires

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica

Le genre

Mélodies & Lieder dans le magazine