Les albums

2106 albums triés par Date: du plus récent au moins récent et filtrés par Musique de chambre
14,99 €
9,99 €

Violoncelle solo - Paru le 3 mars 2015 | Genuin

24 Bits Livret
14,99 €

Quatuors - Paru le 3 mars 2015 | CPO

Livret
Difficile de s’appeler Michael quand on est le petit frère de Joseph et que le Joseph en question a pour nom de famille Haydn. D’autant plus difficile quand, comme c’est le cas pour Michael Haydn, l’on est timide et réservé, et qu’on passe sa vie comme Konzertmeister à Salzbourg, 43 ans sans quitter la ville y compris lorsque l’on se fait offrir un poste plus lucratif et plus prestigieux autre part… L’aimable lecteur l’aura compris, la seule manière de comprendre Michael Haydn est d’écouter sa musique – qui ne manque pas, puisqu’on lui connaît plusieurs centaines d’œuvres : symphonies, concertos, ballets, musique de chambre en tout genre, et un impressionnant corpus de musique religieuse dont Joseph lui-même estimait qu’elle était supérieure à la sienne. Joseph n’était peut-être pas le seul admirateur du discret Michael puisque le Requiem de Mozart ne manque pas de troublants parallèles avec une messe de Michael écrite plusieurs années plus tôt… Parmi sa musique de chambre, on compte une poignée de pièces assez inclassables que sont ces six quintettes à cordes, conçus pour deux violons, deux altos et « basse » qui peut se jouer au violoncelle ou à la contrebasse ou même au deux ; ce sont plutôt des œuvres appartenant au répertoire des cassations, sérénades, divertimenti et nocturnes, à en juger par le format, mais cela n’en reste pas moins de la musique de chambre d’une richesse infinie, d’une ineffable tendresse et d’une invention de tous les instants. Si Michael avait été moins timide (et, selon le père de Mozart, moins penché sur la bouteille), sans doute aurait-il eu « ce qu’il fallait » pour faire valoir sa musique qui, elle, n’a rien à envier à celle de bien des compositeurs plus célèbres. © SM/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Piano solo - Paru le 3 mars 2015 | Grand Piano

24 Bits Livret
21,99 €
14,99 €

Musique de chambre - Paru le 3 mars 2015 | Canary Classics

24 Bits Livret
C’est toujours une gageure quand un violoniste, aussi célèbre soit-il, se lance dans les partitas et sonates pour violon sono de Bach ; il faut dire que les prédécesseurs ne manquent pas, que ce soit sur un violon « moderne » avec un archet « moderne » dans un jeu « moderne », ou sur des violons « à l’ancienne », un archet baroque et dans un jeu tel qu’on pense qu’il était pratiqué voici un quart de millénaire. Gil Shaham a donc choisi une sorte de chemin médian : un violon « moderne » (si l’on peut ainsi qualifier un Stradivarius de 1699…) joué selon les techniques modernes, mais tendu de cordes en boyau sur un chevalet plus haut, joué avec un archet à la baroque plus courbe et plus souple. Selon les précisions de Shaham, le jeu s’en trouve considérablement modifié, ainsi que la sonorité naturellement. A mettre en parallèle donc avec les deux genres d’enregistrement, classiques et baroques : sans nul doute le Qobuzonaute saura-t-il goûter les subtiles différences musicales et sonores nées de ce croisement somme toute fort naturel. © SM/Qobuz
12,31 €
10,99 €

Piano solo - Paru le 2 mars 2015 | Mirare

24 Bits Livret Distinctions Qobuzissime
Rémi Geniet propose avec ce programme un portrait en raccourci de Bach au clavier et de son génial esprit de synthèse stylistique ; de la virtuosité des œuvres de jeunesse, comme la Toccata, jusqu’aux suites de danses (Partita et Suites anglaises), la vitalité à la fois mélodique, harmonique et contrapuntique de l’écriture, sa liberté aussi, ne peuvent que susciter respect et admiration. Le jeune pianiste se souvient avoir été, dès la petite enfance, particulièrement sensible à Bach. Porté par un instinct musical sans faille — style, phrasé, parfaite articulation et musicalité semblant couler de source — qui s'appuie sur un jeu clair, tour à tour puissant ou tout en finesse, il aborde le compositeur avec une sûreté sereine propre à la jeunesse mais toujours avec la sobriété des grands interprètes dont il fait déjà partie. « Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années » ! Rémi Geniet est de celles-là, tant sa maturité, son intelligence musicale, son engagement, son aisance et sa maîtrise impressionnent. Geniet évite soigneusement de faire du Gould-bis, du Richter-bis, du qui-que-ce-soit-bis ; il déroule plutôt son propre langage, à la fois sensuel et rigoureux, pianistique mais point pseudo-romantique. Voilà un Bach tout autant net, précis, que parfaitement construit et juste dans sa pulsation, toujours conduit avec souplesse dans sa complexe globalité où se répondent en un dosage parfaitement équilibré les deux mains qui semblent ne faire qu’une. Si le compositeur intimide, ce très jeune talent en impose aussi, à sa manière. Accueillons-le dans le monde des futurs grands ! © Qobuz
13,49 €

Musique de chambre - Paru le 27 février 2015 | Berlin Classics

Livret
9,99 €

Quatuors - Paru le 24 février 2015 | Ars Produktion

Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
14,99 €
9,99 €

Duos - Paru le 24 février 2015 | Zig-Zag Territoires

24 Bits Livret
Faites la moyenne entre 1870 et 1930, vous obtiendrez 1900 tout rond. Et justement, Jos van Immerseel joue sur un Bechstein de 1870, la clarinettiste Lisa Shklyaver sur une clarinette française Dolnet de 1930, pour un répertoire tournant allègrement autour des années 1900 ! Facétie mise à part, cette nouveauté offre un regard en arrière sur des sonorités telles qu’elles auraient pu éclore sous les doigts des compositeurs de ces œuvres : Poulenc (même si sa sonate pour clarinette et piano, de l’année de sa mort – 1962 – est plus tardive), Saint-Saëns avec sa presque symphonique sonate de 1921, Debussy dont la Rapsodie servit de pièce obligée pour le concours du Conservatoire de 1910, Milhaud qui adapta pour clarinette et piano son Scaramoucheinitialement conçu pour deux pianos, le trop discret Pierné dont la Canzonetta de 1888 est un petit bijou de jeunesse, et l’encore plus discret André Bloch, le tendre auteur de Denneriana de 1940. Ecoutez ces œuvres « comme à l’époque », sans l’excès de brillant que l’on pourrait éventuellement constater sur les clarinettes modernes – ou chez certains clarinettistes modernes, du moins. © SM/Qobuz
23,79 €
16,99 €

Musique de chambre - Paru le 23 février 2015 | Mirare

24 Bits Livret
14,99 €

Musique de chambre - Paru le 13 février 2015 | Solstice

Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Noëlle Spieth a passé des années à réfléchir, à travailler et à peaufiner ses interprétations de Couperin et de Rameau. L'intégrale qu'elle offre de ce dernier est magnifique de cohérence, d'imagination et de style. Enregistrée sur un clavecin parisien du XVIIIe siècle (Benoist Stehlin)qui possède une sonorité et une résonance exceptionnelles, cette intégrale est destinée aux amateurs de "gourmandise" sonore, tant la sonorité de cet instrument est charnelle pour ne pas dire sensuelle. FH
9,99 €

Trios - Paru le 3 février 2015 | CapriccioNR

Livret
18,00 €
11,99 €

Duos - Paru le 30 janvier 2015 | Channel Classics Records

24 Bits Livret
15,39 €
10,99 €

Piano solo - Paru le 26 janvier 2015 | Mirare

24 Bits Livret Distinctions Pianiste Maestro - Choc de Classica
" On a beau savoir que Bach n’inventa aucune forme musicale, on reste à chaque fois émerveillé par la diversité des sources de son génie, qui opéra la synthèse des styles et des goûts de son temps. Claire-Marie Le Guay discerne le scintillement des sons venus des quatre coins de l’Europe. Elle organise son récit par des gestes amples, comme effleurant les mouvements d’une horlogerie intérieure dissimulée sous l’éloquence du chant ("Andante" du Concerto italien, Fantaisie Chromatique et Fugue) " (Classica / Luc Nevers, février 2015)
13,49 €

Musique de chambre - Paru le 15 janvier 2015 | Housemaster Records

14,99 €
9,99 €

Piano solo - Paru le 13 janvier 2015 | Zig-Zag Territoires

24 Bits Livret Distinctions 5 de Diapason

Le genre

Musique de chambre dans le magazine