Les albums

2353 albums triés par Date: du plus récent au moins récent et filtrés par Soul
14,99 €
9,99 €

Soul - À paraître le 1 avril 2016 | Daptone Records

Hi-Res
Charles Bradley a déjà prouvé qu’il n’était pas un simple clone de James Brown mais bel et bien le digne héritier du godfather. Avec Changes, le soulman de Brooklyn redécouvert par les gens du label Daptone Records signe un troisième album sur lequel sa voix habitée s’approprie la moindre mélodie. Il suffit d’entendre la chanson Changes qui donne son titre au disque, une reprise intense d’une chanson de Black Sabbath ! Celui qu’on surnomme le Screaming Eagle of Soul excelle ici dans les ballades, dans ces mélodies mélancoliques où la palette de ses inflexions vocales fait mouche. Mais même dans les chansons nettement plus up tempo comme Ain’t It A Sin, Bradley est tout aussi maître de son art. Voilà donc un grand cru pour un grand bonhomme de la soul éternelle. © CM/Qobuz
13,49 €
11,69 €

Soul - À paraître le 19 février 2016 | Anti - Epitaph

Hi-Res
A tout de même 76 ans, on n’arrête plus Mavis Staples ! Depuis 2007 et sa signature sur le label ANTI, la grande prêtresse de la soul gospel, voix majeure des Staple Singers, fréquente plus que jamais les studios d’enregistrement, sans oublier d’être toujours très bien accompagnée. Après We'll Never Turn Back en 2007 (produit par Ry Cooder) suivi de You Are Not Alone en 2010 et One True Vine en 2013 (tous deux réalisés par Jeff Tweedy du groupe Wilco), la fille de Pops Staples publie ce Livin' On A High Note. Cette fois, Mavis Staples a passé commande à quelques pointures, toutes bien plus jeunes qu'elle. Résultat, un casting flamboyant et bigarré réunissant Nick Cave, Ben Harper, Justin Vernon alias Bon Iver, The Head & the Heart, tUnE-yArds, Neko Case, Aloe Blacc, Son Little, Valerie June sans oublier M Ward qui signe par ailleurs la production de ce superbe disque. Évidemment, la maîtresse de maison s’empare de tous ces titres pour les faire siens. Sa voix toujours aussi magnifique dans son alliage d’intériorité gospel, de puissance soul et de groove rhythm’n’blues n’a plus qu’à magnifier des chansons taillées sur mesure. © MZ/Qobuz
0,99 €

Soul - À paraître le 19 février 2016 | Jalapeno Records

10,79 €

Soul - À paraître le 13 février 2016 | Musicbase

4,04 €

Soul - À paraître le 11 février 2016 | JoLe Music

Soul - Paru le 9 février 2016 | Dundeal Entertainment

8,99 €

Soul - Paru le 9 février 2016 | Marshall Charloff

Soul - Paru le 8 février 2016 | Calvin Ross

8,99 €

Soul - Paru le 8 février 2016 | Numero Group

8,99 €

Soul - Paru le 6 février 2016 | LIE Administration

4,04 €

Soul - Paru le 6 février 2016 | Club Femme Music

2,09 €

Soul - Paru le 5 février 2016 | Arista France

2,09 €

Soul - Paru le 5 février 2016 | Kamouflage Entertainment LLC

14,90 €
9,90 €

Soul - Paru le 5 février 2016 | Daptone Records

Hi-Res
James Hunter n’a pas besoin de se demander si c’était mieux avant puisqu’il fait de la musique comme cet avant. Mais une musique savamment pensée et interprétée, pas juste bêtement copiée. Avec Hold On !, le sixième album du Britannique de Colchester et son premier pour le label new-yorkais de soul vintage Daptone Records (la maison de Charles Bradley et autres Sharon Jones), notre homme fait franchir un sacré cap à sa virtuosité. Produit et enregistré par Gabriel Roth (alias Bosco Mann) dans les studios Penrose à Riverside - annexe californienne du label de Brooklyn – Hold On ! est l’expression parfaite d’un artiste au sommet de son art. Après de nombreuses années de scène, James Hunter arbore plus d’une plume sur son chapeau. Classements au Billboard, nominations aux Grammy Awards et collaborations avec Van Morrison lui ont érigé une réputation internationale de troubadour rhythm’n’blues, pour son maniement du micro à la fois sur scène et en studio. Sur ce disque, il se veut plus profond, souhaitant concrétiser une certaine vision artistique. Des chansons conçues avec méticulosité et ingéniosité, chantées avec émotion et finesse – sans clichés susceptibles de faire écho à une quelconque époque révolue... Sa voix pouvant évoquer celle d’un Ray Charles ou d’un Sam Cooke, beaucoup seraient tentés de qualifier cet album « d’authentique ». Un raccourci inadéquat tant les paroles de James Hunter sont singulières. Une vraie claque 100% soul. © MD/Qobuz
15,39 €
10,39 €

Soul - Paru le 5 février 2016 | Columbia

Hi-Res Distinctions Qobuzissime
Un simple coup d’œil à la pochette, une oreille dressée vers les 30 premières secondes de Coming Home et on comprend aisément d’où vient Leon Bridges… Marchant sur les brisées d’Otis Redding, des Miracles de Smokey Robinson et surtout de Sam Cooke, ce songwriter texan de 25 ans est un mausolée sur pattes érigé à la gloire de la soul music éternelle. Mais Bridges ne fait pas dans la taxidermie gratuite et son premier album qui parait chez Columbia renferme, avant toute chose, de véritables chansons. De grandes chansons même ! Oui, des compositions soignées, travaillées et arrangées avec le même soin que leur apportaient ses illustres pairs dans les années 60… Ballades torrides, blues sensuels, rhythm’n’blues up-tempo et pop aux accents gospel, le jeune Leon maîtrise chaque recoin de son art, chantant divinement bien et évitant surtout de sombrer dans le pastiche. A l’arrivée, Coming Home est un disque de soul pour puristes qui, sous ses airs rétro et grâce à son impeccable tenue, touchera le plus grand nombre. La grande classe en quelque sorte… A noter que cette Deluxe Edition comprend cinq titres supplémentaires. © MZ/Qobuz

Le genre

Soul dans le magazine