Les albums

2068 albums triés par Date: du plus récent au moins récent et filtrés par Jazz vocal
17,48 €
12,99 €

Jazz vocal - À paraître le 1 juin 2015 | Universal Music GmbH

Hi-Res
Melody Gardot entre dans sa 30e année avec l’album qui, sans doute, lui ressemble le plus. Non pas que les brillants essais passés de l’Américaine n’étaient guère en phase avec sa personnalité musicale mais elle affirme qu’avec ce Currency Of Man, elle a enfin écrit, enregistré et travaillé avec l’esprit de Philadelphie, la ville où elle a grandi, là où le groove n’est pas le même qu’ailleurs… C’est une Melody Gardot très soul’n’blues qui s’offre ici. Les cuivres sont de sortie et les influences sont moins monolithiques que sur le sublime mais très rétro My One And Only Thrill ou sur le tout aussi séduisant The Absence et ses influences bossa, tango et fado. La palette de tannins de cette cuvée 2015 surprend de prime abord. Puis le charme agit pour, à l’arrivée, rafler la mise. Comme à son habitude sans jamais trancher entre jazz, soul, blues et pop, la Gardot se faufile entre les styles et chantent toujours aussi divinement bien. A noter que cette Deluxe Edition baptisée The Artist’s Cut propose cinq superbes thèmes supplémentaires, notamment un court et bel interlude de piano solo intitulé After The Rain. © MD/Qobuz
13,98 €
10,39 €

Jazz vocal - À paraître le 1 juin 2015 | Decca (UMO)

Hi-Res
Melody Gardot entre dans sa 30e année avec l’album qui, sans doute, lui ressemble le plus. Non pas que les brillants essais passés de l’Américaine n’étaient guère en phase avec sa personnalité musicale mais elle affirme qu’avec ce Currency Of Man, elle a enfin écrit, enregistré et travaillé avec l’esprit de Philadelphie, la ville où elle a grandi, là où le groove n’est pas le même qu’ailleurs… C’est une Melody Gardot très soul’n’blues qui s’offre ici. Les cuivres sont de sortie et les influences sont moins monolithiques que sur le sublime mais très rétro My One And Only Thrill ou sur le tout aussi séduisant The Absence et ses influences bossa, tango et fado. La palette de tannins de cette cuvée 2015 surprend de prime abord. Puis le charme agit pour, à l’arrivée, rafler la mise. Comme à son habitude sans jamais trancher entre jazz, soul, blues et pop, la Gardot se faufile entre les styles et chantent toujours aussi divinement bien. © MD/Qobuz
9,99 €

Jazz vocal - À paraître le 1 juin 2015 | jazz family

8,15 €

Jazz vocal - À paraître le 31 mai 2015 | pitchie

8,15 €

Jazz vocal - À paraître le 31 mai 2015 | pitchie

8,15 €

Jazz vocal - À paraître le 31 mai 2015 | pitchie

9,99 €

Jazz vocal - Paru le 25 mai 2015 | Big band Brass

Livret
9,99 €

Jazz vocal - Paru le 25 mai 2015 | Big band Brass

Livret
14,99 €
9,99 €

Jazz vocal - Paru le 18 mai 2015 | naïve Jazz

Hi-Res
Le pianiste crooner revient plus inspiré que jamais avec cette fois-ci l'aide d'un big-band. Résultat, ça swingue tous azimuths ! Des standards jazz (Unforgettable, As Time Goes By…) aux reprises très habitées d’Elvis Costello (Baby Plays Around), Stevie Wonder (Higher Ground) ou même Michael Jackson (Don’t Stop Till You Get Enough), cette cuvée 2015 est un feu d’artifice de chansons aux couleurs d’un jazz vif au plus haut niveau. Anthony Strong offre ici une ouverture plus grande vers le public pop sans vendre son âme au diable. Chapeau ! © CM/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Jazz vocal - Paru le 5 mai 2015 | Outnote Records

Hi-Res Livret
Belle entrée en matière pour la jeune chanteuse ! Après avoir fait ses armes pendant plusieurs années dans les cabarets et les clubs parisiens, la belle Mélina Tobiana accompagnée de ses 4 talentueux musiciens, sort son premier album éponyme chez le label Outnote. Malgré son jeune âge, la chanteuse au timbre si particulier prouve qu’elle n’a rien à envier aux autres artistes pourtant plus expérimentés : les influences d’Esperanza Spalding ou même de Gregory Porter se mélangent parfaitement dans des compositions aux frontières du jazz, du groove et de la soul. Sans oublier d’ajouter bien sûr une pointe de charme « à la française ». © LG/Qobuz
15,39 €
12,99 €

Jazz vocal - Paru le 17 avril 2015 | Okeh

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Sélection JAZZ NEWS
L’incroyable chanteuse de jazz Dee Dee Bridgewater est de retour avec un album mélangeant des chansons traditionnelles de la Nouvelles Orléans et des compositions originales qu’elle a concocté pour l’occasion. Dee Dee’s Feathers est un brillant hommage à la ville iconique du jazz et marque le triste 10e anniversaire de l’ouragan Katrina qui a profondément marqué l’Etat de la Louisiane. C’est à Esplanade Studio, une vieille église de la Nouvelles Orléans transformée en studio d’enregistrement que Dee Dee a choisi d’immortaliser cet opus. Accompagnée par des talentueux musiciens tels que Dr John, Bill Summers et le New Orleans Jazz Orchestra (NOJO), la chanteuse transporte l’auditeur dans un monde de swing et de douceur qui ne laisse pas indifférent. © LG/Qobuz
9,99 €

Jazz vocal - Paru le 14 avril 2015 | JMS

14,99 €
9,99 €

Jazz vocal - Paru le 13 avril 2015 | jazz family

Hi-Res Livret
15,39 €
12,99 €

Jazz vocal - Paru le 3 avril 2015 | Legacy Recordings

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Sélection JAZZ NEWS - 5 Sterne Fono Forum Jazz
De nombreuses chanteuses actuelles pensent prolonger l’héritage de Billie Holiday, Ella Fitzgerald et Sarah Vaughan grâce à des voix au velours rassurant, des organes sans callosité et au bout du compte totalement dispensables. Cassandra Wilson, elle, s’est toujours installée ailleurs. Déjà, la grande dame du Mississippi n’a jamais chanté QUE du jazz, relisant des pièces signées Bob Dylan, Neil Young, Hank Williams, Antonio Carlos Jobim, Joni Mitchell, Robert Johnson, Paul McCartney, Stevie Wonder, U2 ou Charley Patton. Elle embarque la note bleue sur des sentiers rarement foulés, osant des escapades blues, country, soul, gospel, funk ou folk… A l’heure où Billie Holiday souffle virtuellement ses cent bougies, Cassandra Wilson propose ici un hommage. Son hommage. Plus à l’esprit qu’incarnait celle qu’on surnommait Lady Day qu’à sa voix ou son répertoire. Sur ce sublime Coming Forth By Day, sa voix rauque et ample comme sa nonchalance singulière hantent des standards pourtant mille fois entendus comme You Go To My Head, All Of Me, These Foolish Things, Strange Fruit ou I'll Be Seing You. Enregistré à Los Angeles avec Nick Launay (grand producteur britannique notamment de Nick Cave depuis une dizaine d’années), l’album accueille plusieurs épées (venues plutôt du rock que du jazz d’ailleurs) comme T-Bone Burnett à la guitare, Nick Zinner des Yeah Yeah Yeahs, le grand Van Dyke Parks aux arrangements pour cordes, le jeune saxophoniste Robby Marshall (dans la rôle de Lester Young) et même la rythmique des Bad Seeds de Nick Cave avec le batteur Thomas Wydler et le bassiste Martyn P. Casey. Tous lui ont confectionné un superbe manteau de notes. Une symphonie mélancolique et grandiose bien contemporaine et ne jouant jamais la facilité de la carte du sépia sonore. Les cordes sont superbement chloroformées. Le piano comme la rythmique semblent échappés d’un cabaret fantôme. Et entre les chaises, Cassandra Wilson slalome en chantant les amours perdus, les déceptions et le mal de vivre avec une classe dantesque. Un disque miraculeux. © MZ/Qobuz
15,39 €
12,99 €

Jazz vocal - Paru le 3 avril 2015 | Columbia - Legacy

Hi-Res

Le genre

Jazz vocal dans le magazine