Les albums

1523 albums triés par Date: du plus récent au moins récent et filtrés par Jazz vocal
17,48 €
12,99 €

Jazz vocal - Paru le 6 mai 2016 | Blue Note

Hi-Res Livret
Son entrée en 2013 chez Blue Note avec Liquid Spirit en a fait l’une des voix soul’n’jazz les plus impressionnantes de ces dernières années. Gregory Porter possède surtout une âme soul bien plus riche et complexe que celle de ses confrères. Jazz, soul, gospel, blues, le Californien quadragénaire connait chaque recoin de la Great Black Music mais c’est sa capacité à les fusionner qui n’en fait pas un simple et énième héritier de Donny Hathaway comme les autres… Avec Take Me To The Alley qui parait lui aussi sur le label Blue Note, Porter transcende encore un peu plus les genres. Le disque prouve également que, loin de lui avoir été fatal, le succès lui a permis de murir, aussi bien humainement qu’artistiquement. Le chanteur a ainsi choisi de quitter l’euphorie de Brooklyn avec sa femme et son fils pour retourner à Bakersfield en Californie afin de se rapprocher de ses frères et sœurs. Sur Take Me To The Alley, Gregory Porter est épaulé par le noyau dur de son groupe. Le pianiste et directeur musical Chip Crawford, le bassiste Aaron James, le batteur Emmanuel Harrold, le saxophoniste alto Yosuke Sato et le saxophoniste ténor Tivon Pennicott lui offrent ici un écrin plus que royal, au fond duquel il dépose cette voix chaude et profonde qu’il a su rendre identifiable en moins de deux. Dans les ballades (Take Me To The Alley), l’émotion est totale, et dans les compositions nettement plus up-tempo (French African Queen), il dompte le groove à mains nues ! A noter que ce superbe Take Me To The Alley accueille la chanteuse Alicia Olatuja, le trompettiste Keyon Harrold et l’organiste Ondrel Pivec. © MD/Qobuz
9,99 €

Jazz vocal - Paru le 15 avril 2016 | Sunnyside

Magie d’internet, épisode 5468755. Cette fois, l’heureuse élue s’appelle Camille Bertault et la viralité de ses petites vidéos montrant l’aisance avec laquelle elle revisite des standards de jazz grâce à une furieuse technique vocale de scat n’avait plus qu’à faire le travail… Vidéos célébrées même par certaines pointures comme Roy Hargrove ! Et force est de reconnaitre qu’elle saute, marche, se déploie, se replie, exulte, susurre et ainsi de suite… Camille Bertault, ou plutôt la voix de Camille Bertault, est un félin d’une agilité assez jouissive. Après vingt ans de conservatoire piano, danse et chant, la jeune femme a d’abord monté deux pièces de théâtre musical pour le jeune public dans lesquelles elle chantait et jouait la comédie. Sa passion pour le jazz la fait étudier et travailler avec notamment Sara Lazarus, Pierre Bertrand, Eric Barret, Olivier Hutman, Franck Tortiller, Michal Urbaniak... Publié par le label Sunnyside, le bien nommé En vie a été enregistré avec un trio composé du pianiste Olivier Hutman, du contrebassiste Gildas Boclé et du batteur Antoine Paganotti. En digne héritière de Mimi Perrin des Double Six, Camille Bertault s’amuse avec de grandes œuvres qu’elle adapte avec originalité (Empty Pockets d’Herbie Hancock, Infant Eyes de Wayne Shorter ou Prelude To A Kiss de Duke Ellington) mais aussi avec ses compos perso’, et ce sans jamais oublier d’immiscer ça-et-là une certaine dose d’humour… Un disque réellement délicieux. © MD/Qobuz
9,99 €

Jazz vocal - Paru le 15 avril 2016 | Hot Casa Records

Après huit ans passés à New York et de nombreux voyages à travers le monde, son diplôme de musique en poche, la chanteuse californienne Shola Adisa-Farrar jette l’ancre à Paris pour donner naissance à cet album : son exploration personnelle du jazz. A ses côtés, le pianiste parisien Florian Pellissier, connu pour son authenticité et sa façon si personnelle de faire vivre l’héritage hard bop. Leur collaboration a débuté durant l’été 2013. « L’expérience de Florian et sa vision typiquement française du jazz couplées à ma curiosité pour le jazz et de nombreuses formes de musiques qui m’ont inspirées la soul, le reggae et les rythmes africains ont contribué à créer un album à la croisée de nos deux univers, précise Shola Adisa-Farrar. Une véritable collaboration franco-jaméricaine. » Le résultat baptisé Lost Myself est un ensemble de dix pièces de jazz spirituel enregistrés en live et en analogique. Naviguant entre de voluptueuses introspections et des compositions plus rythmiques, l’ensemble est empreint d’une grande émotion véhiculée par la personnalité marquante de la chanteuse. Un Lost Myself qui alterne entre reprises de grands standards et compositions originales qui dévoilent une créativité singulière. Un superbe opus. © CM/Qobuz
10,71 €

Jazz vocal - Paru le 8 avril 2016 | Challenge Records

Elégance. S’il fallait résumer en un seul mot l’ensemble de ce (formidable) album, il ne fait aucun doute qu’« élégance » ferait parti des vainqueurs, aux coudes à coudes avec « classe » et « luxueux ». Natalia M. King, elle qui est née à Brooklyn, NY, elle qui vu tous les Etats-Unis pour finalement élire domicile en France, elle qui a dû jouer dans le métro pour se faire reconnaitre, impressionne sur l’ensemble des titres de cet opus. Ces derniers ont été composés et écrits majoritairement par la Française d’adoption, qui les façonne d’une façon telle que sa voix n’est jamais prise à défaut. Au contraire, elle jouit d’une décontraction qui impressionne. Portée par un piano léger, accompagnée d’un saxophone qui alterne entre hurlements et susurrements, elle apporte la grogne du blues à un jazz transpirant l’esthétisme. Conservant un esprit soul indéniable, la chanteuse envoûte son auditeur dans une danse de velours auquel il ne peut que succomber. Elle se permet même de reprendre le célèbre thème de Take Five sur Baby Brand New. © AR/Qobuz
8,99 €

Jazz vocal - Paru le 7 avril 2016 | Prova Records

2,99 €

Jazz vocal - Paru le 11 mars 2016 | MadeInChina Productions

Habitée par les grandes dames du jazz, du blues et de la soul, China Moses avait signé en 2012 un bel album sur lequel défilaient les fantômes de Dinah Washington, Esther Phillips, Nina Simone, Etta James, Ann Peebles et quelques autres… La fille de Dee Dee Bridgewater a toujours aimé slalomer entre jazz, blues, soul, hip hop et chanson. Et ce EP de quatre titres souligne un peu plus l’agilité de sa voix et sa faculté à passer d’un style à l’autre. Mais l’ADN de China Moses est ici avant tout soul et jazz. 100% soul et jazz même ! La Parisiano-californienne n’a jamais chanté avec autant de sensualité et son expérience confère désormais à sa voix une chaleur torride et une élasticité impressionnante. De quoi patienter avant son prochain album… © CM/Qobuz
17,99 €
13,49 €

Jazz vocal - Paru le 26 février 2016 | ACT Music

Hi-Res Livret
Son nom bruisse sur la scène parisienne. Avec ce premier album qui parait sur le label Act, il risque de capter encore plus d’oreilles. Surtout que Lou Tavano chante merveilleusement bien sur ce For You, un disque de jazz vocal très contemporain. Le pianiste Alexey Asantcheeff, à ses côtés à la ville comme à la scène, est l’auteur de la plupart des mélodies de cet album, pour lesquelles il s’efforce, avec une minutie passionnée, de tisser les arrangements qui servent d’écrin au timbre profond et grave de Lou Tavano. Un chant qui dompte aussi bien le swing et le groove qu’une certaine forme de lyrisme. Une belle découverte. © CM/Qobuz
13,49 €
8,99 €

Jazz vocal - Paru le 19 février 2016 | Bonsaï Music

Hi-Res Livret
« On a l’impression qu’elle nous chante dans l’oreille, son phrasé est limpide, elle joue la peinture naïve, la retenue. Avec cette fille de pasteur qui a grandi dans une chorale gospel, dernière-née de la lignée des guerrière de la paix, la vie est simple et gaie nous faisant entrevoir la sérénité ». Celui qui couvre d’éloges Chrystel Wautier n’est autre qu’André Manoukian. Et force est de constater que cette superbe voix jazz venue de Belgique possède un charme des plus renversant. Une voix mais aussi une plume que cette Chrystel Wautier qui signe la plupart des compositions des chansons de ce Before A Song. Un album comme une caresse, un disque qui procure une sensation de bien-être, bref le raffinement est total © CM/Qobuz
13,49 €
8,99 €

Jazz vocal - Paru le 12 février 2016 | Gaya Music Production

Hi-Res
8,15 €

Jazz vocal - Paru le 29 janvier 2016 | exclusiv for streaming partners

8,15 €

Jazz vocal - Paru le 29 janvier 2016 | exclusiv for streaming partners

8,15 €

Jazz vocal - Paru le 29 janvier 2016 | exclusiv for streaming partners

8,15 €

Jazz vocal - Paru le 29 janvier 2016 | exclusiv for streaming partners

6,55 €

Jazz vocal - Paru le 29 janvier 2016 | exclusiv for streaming partners

8,15 €

Jazz vocal - Paru le 29 janvier 2016 | exclusiv for streaming partners

Le genre

Jazz vocal dans le magazine