Les albums

3057 albums triés par Date: du plus récent au moins récent et filtrés par Musique concertante
14,99 €
9,99 €

Musique concertante - Paru le 21 avril 2015 | Ad Vitam records

Hi-Res Livret
Ahhhh, voilà une entreprise originale : des trios d’anches français composés entre 1935 et 1949, et attention, ce ne sont pas des transcriptions, mais uniquement des œuvres originales pour la formation. Pour mémoire, le trio d’anches rassemble hautbois, clarinette et basson. C’est en 1920 que le célèbre bassoniste Fernand Oubradous fonda le Trio d’anches de Paris, ce qui incita sans doute nombre de compositeurs à écrire pour cette formation aussi rare qu’efficace. Dans le même esprit, le Trio d’anches Trielen, fondé en 2005, se spécialise dans ce répertoire – d’essence généralement français – tout en accueillant avec plaisir les nouvelles pièces qui leur sont dédiées. Ce CD consacré aux grands Français (et assimilés, comme Tansman…) de cette époque est un véritable petit bijou : invention, tendresse, facétie, émotion, douleur… n’allez pas imaginer que de n’avoir que trois instruments réduise de quelque manière que ce soit l’éventail des possibilités. © SM/Qobuz
15,39 €
12,99 €

Concertos pour instruments à vent - Paru le 17 avril 2015 | Sony Classical

Hi-Res Livret
Qu’on se le dise tout de suite : ce CD « Haydn – Hummel » présente avant tout des œuvres de Haydn, précédées en tout et pour tout d’une seule pièce de Hummel. Certes, la pièce en question est l’Introduction, thème et variation, un ouvrage de grande envergure qui ouvre le CD en beauté. Suivent trois concertos de Haydn, joués au hautbois et à la flûte, mais il convient de préciser que ce sont des transcriptions. En effet, les concertos Hob. VIIb:4 et Hob. VIIh:2 furent initialement conçus pour deux
14,99 €
9,99 €

Musique concertante - Paru le 7 avril 2015 | Ad Vitam records

Hi-Res Livret
14,99 €
9,99 €

Musique concertante - Paru le 6 avril 2015 | Fuga Libera

Hi-Res Livret
9,99 €

Musique concertante - Paru le 31 mars 2015 | Pan Classics

Livret
En 1610, l’année pendant laquelle Monteverdi publia son recueil de pièces pour la liturgie des vêpres mariales, Giovanni Cima fit paraître à Milan son propre ensemble de Concerti ecclesiastici. Le modèle reste plus ou moins identique entre les deux compositeurs, avec sa messe à quatre voix, des ensembles instrumentaux, des motets de style modernes, deux évocations du Magnificat pour terminer. L’enregistrement qu’a réalisé l’ensemble Musica Fiorita intercale aussi quelques plains-chants traditionnels, tels qu’ils durent être chantés lors du service divin de l’époque. Le mélange des genres et des époques – plain-chant, messe rigoureuse, motets fleuris, passages instrumentaux quasi-dansants – est tout à fait saisissant, et témoigne du grand brassage de cette époque qui n’est plus la Renaissance mais pas encore le baroque. Pour compléter l’office, Musica Fiorita a rajouté quelques morceaux du frère de Giovanni Cima, Andre, mais la star reste Giovanni. Qui, en cette année 1610, célébrait en beauté son accession au titre de directeur de musique et organiste de l'église Saint Celso de Milan. © SM/Qobuz

Le genre

Musique concertante dans le magazine