Genre populaire portugais, nostalgique et sensuel, inspiré de styles musicaux brésiliens en vogue au Portugal au XVIIIe siècle, le fado prend la forme d'un chant mélancolique généralement accompagné par des instruments à cordes pincées. Le fadiste exploite alors des thèmes récurrents : saudade, amour inaccompli, jalousie, nostalgie des morts et du passé, difficulté à vivre, chagrin, exil...

Un chant qui fut d'abord poussé dans les quartiers mal famés avant d'atteindre la bourgeoisie. Durant la dictature de Salazar, le fado fut le chant national du Portugal. La première chanteuse de fado dont on a connaissance fut Maria Severa, durant la première moitié du XIXe siècle. Dans les années 20 et 30, une série d'enregistrements de fado de Coimbra connurent un certain succès. Le 27 novembre 2011, le fado est inscrit au Patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Amália Rodrigues (1920 - 1999) reste considérée encore aujourd’hui comme la reine du genre. Mais de nombreuses héritières, telles Cristina Branco, Katia Guerreiro ou Mariza, ayant apporté leur pierre très personnelle à l’édifice, font vivre le fado dans l’époque actuelle.

"Le fado est une sorte de château magique sans limites d'espace, dans lequel chacun peut vivre ses émotions en toute intimité, y rencontrer les fantômes qui lui ressemblent, et y puiser sa propre lumière." Le fado - Mario Pontifice

Les albums

17,48 €
12,99 €

Fado - Paru le 10 juillet 2015 | Universal Music Division Decca Records France

Hi-Res Livret
Rarement un genre musical n’aura été incarné par une seule voix. Non pas qu'Amália Rodrigues soit la seule ambassadrice du fado. Juste qu’elle reste, quinze ans après sa mort, l’essence même de ce chant populaire portugais, nostalgique et sensuel, inspiré de genres musicaux brésiliens en vogue au Portugal au XVIIIe siècle. Celle qui fut tour à tour brodeuse, ouvrière, vendeuse de rue avant de connaître la renommée à partir des années 50, grâce à une voix extraordinaire ovationnée de Rio à Paris et de New York à Tokyo, est ici ressuscitée par six artistes majeurs de la nouvelle scène fado portugaise, réunis pour la première fois sur un même album. Un disque réalisé sous la direction artistique du réalisateur franco-portugais Ruben Alves (auteur du film La Cage dorée). En solo et en duo, Gisela João, Carminho, Ana Moura, Camané, António Zambujo et Ricardo Ribeiro chantent côte à côte les plus grands titres d'Amália. Avec en prime, cerise sur le gâteau, la participation exceptionnelle de Caetano Veloso, Celeste Rodrigues, Mayra Andrade, Bonga et Javier Limón ou bien encore Charles Aznavour. © CM/Qobuz
12,99 €

Fado - Paru le 10 juillet 2015 | Universal Music GmbH

Livret
12,99 €

Fado - Paru le 10 juillet 2015 | Universal Music GmbH

1,68 €

Fado - Paru le 26 juin 2015 | Universal Music GmbH

12,99 €

Fado - Paru le 18 mai 2015 | Universal Music GmbH

Livret
1,68 €

Fado - Paru le 20 avril 2015 | Universal Music GmbH

12,99 €

Fado - Paru le 23 mars 2015 | Universal Music GmbH

15,39 €
10,99 €

Fado - Paru le 12 janvier 2015 | world village

Hi-Res Livret
Pour son 6ème album, Antonio Zambujo revisite le fado portugais dans un style qui n’appartient qu’à lui. Il garde la saudade caractéristique du genre, cette mélancolie non maladive teintée d’un certain spleen, et rentre dans la cour des grands en mêlant chœurs mélodiques et accompagnements guitare-clarinette-accordéon. Les airs au caractère populaire résonnent dans la Rua da Emenda, la Rue des Amendements, où Antonio Zambujo révèle une musique douceâtre à la texture de velours. © HR/Qobuz
11,69 €

Fado - Paru le 27 octobre 2014 | WM FR Affiliated - Verycords

Avec ce bel album, la plus cosmopolite des fadistes signe de sublimes et éclectiques reprises. Mais à sa manière singulière et décalée bien entendu… A l’image des invités venus l’épauler ça-et-là (Dead Combo, Tigerman, Ramón Vargas et même un certain Iggy Pop pour une étonnante relecture de la mythique Chanson d’Hélène du film de Claude Sautet, Les Choses de la vie), Misia ne joue jamais la carte de la taxidermie ni du chamboulement à outrance. Un soupçon de tango ici, de blues là ou de cha-cha-cha un peu plus loin, Delikatessen Café Concerto chahute brillamment le fado tout en l’aimant à la folie. © CM/Qobuz
12,99 €

Fado - Paru le 4 avril 2014 | Sony Music Entertainment

1,68 €

Fado - Paru le 1 janvier 2014 | Universal Music GmbH

11,99 €

Fado - Paru le 2 décembre 2013 | Marianne Melodie

Livret
Tous ses plus grands succès enregistrés en France entre 1954 et 1960
10,99 €

Fado - Paru le 18 novembre 2013 | MUSIC DEVELOPMENT COMPANY

3,99 €

Fado - Paru le 16 août 2013 | Glitterhouse Records

10,39 €

Fado - Paru le 1 janvier 2013 | Classics Jazz France

Livret
Avec Alegria, Cristina Branco a voulu se glisser dans la peau de douze personnages bien différents, adaptant sa personnalité aux soubresauts de notre société actuelle, utilisant ainsi la musique comme un bouclier et une arme, célébrant les héroïnes et les héros oubliés et cherchant des solutions aux maux de notre époque troublée... Ces personnages sont aussi bien nos voisins que celles et ceux avec lesquels nous vivons au quotidien. Bref, douze personnages dans lesquels chacun pourra se retrouver aisément. Pour faire de cette galerie de portraits un superbe portfolio, la reine du néo-fado utilise toute la palette de ses possibilités vocales. Au final, Alegria ressemble à un kaléidoscope humain et musical d'un raffinement divin. L'écrin rêvé d'une chanteuse se remettant perpétuellement en question.

Le genre

Fado dans le magazine