La Discothèque Idéale Qobuz sélectionne des albums originaux non compilés pour en respecter la saveur et le geste artistique, qui ont marqué l'histoire du disque ou qui constituent des enregistrements essentiels de chaque genre musical. En téléchargeant ces albums, ou en les écoutant avec votre abonnement, vous choisirez le meilleur de l'histoire du disque.

Les albums

Diction - Paru le 11 avril 2014 | INA

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Le discours du Général de Gaulle du 24 mai - La seconde nuit des barricades - La "commune de Nantes" - La conférence de Grenelle - Pompidou et Daniel Cohn-Bendit + Montage d'entretiens et d'archives - à 2'54, Jacques REMY, étudiant à la Sorbonne : leur écoute du discours "mou" du Général de GAULLE. Leur réaction. (0'39) - à 4'25, Jacques TARNERO, du mouvement du 22 mars : leur perception de ce discours. Leur préparation de cocktails molotov. La dimension ultra-violente, incontrôlée de la manifestation qui va se dérouler au Quartier Latin. Evoque l'incendie de la Bourse. Son jet d'un cocktail molotov sur le Ministère de la Marine. Evoque ceux qui viennent leur proposer des armes et les physiciens qui veulent les aider à fabriquer des explosifs. Ce qu'il ressent à ce moment là. (1'53, au total) - à 9'29, Henri WEBER, de la Jeunesse Communiste Révolutionnaire Marxiste Léniniste : les raisons de l'hostilité de son groupe à réinvestir le Quartier Latin, leur option. Leur rôle pour empêcher les manifestants de prendre des armes chez les armuriers, et, pour éviter l'occupation des édifices administratifs. Leur absence de volonté de prise du pouvoir. Les batailles Rive Droite. Les encouragements qu'ils reçoivent de la population (prostituées, camionneurs...), leur relative symbiose. Les combats violents Rive Gauche. La difficulté à traverser les ponts. La chance d'avoir comme Préfet de police, Maurice GRIMAUD. (3'25, au total) - à 10'35, Alain KRIVINE, du mouvement des Jeunesses Communistes Révolutionnaires : leur compréhension du mouvement. Leur but : sauver l'unité. L'inexistence de lutte armée. Leur rôle pour empêcher les manifestants de prendre des armes chez les armuriers. (0'41) - à 13'52, Roland CASTRO, étudiant aux Beaux-Arts : le désir collectif symbolique lors de l'incendie de la Bourse. Sa participation à cet acte et comment il le perçoit . (0'46) - à 15'29, Maurice GRIMAUD, Préfet de Police : les craintes éprouvées le 24 mai. L'ébullition du Quartier Latin et l'agitation Rive Droite. Les difficultés de la relève des forces de police épuisées. (1'27, total) - de 23'36 à 27'43, 7 brèves interventions à propos du mouvement de grêve à Nantes : François DENIAU, UNEF Nantes (0'32) ; Bernard THAREAU, agriculteur (0'40) ; Yves ROCTON, de Force Ouvrière (0'40) ; Serge PERRIN, de la CFDT (0'50 ) ; Nicole GRIMAUD (0 '14) ; Georges PRAMPART, de la CGT (0'27) ; Alexandre HEBERT, de Force ouvrière (0'42) : le mot d'ordre donné par la FNSEA et la décision en Loire-Atlantique du lien à faire avec le mouvement des ouvriers. La solidarité et l'organisation du monde agricole. Le mouvement dans la région Nantaise, la signification politique de la grêve générale. L'impact de la grêve, les précautions prises. Le rôle des femmes dans la grêve. Ce que signifiait la "commune" de Nantes et l'impact relatif du Comité de Solidarité Intersyndicale. L'absence de prolongement politique à l'action qui, elle, avait une dimension politique . Les objectifs et les limites de la grêve générale. (4'07, au total) - à 30'40, François CEYRAC, Vice-Président du CNPF : la phase de discussion avec les syndicats de décembre 67 à février 68, son contenu. Les conditions de la préparation de la conférence de Grenelle. La position de Georges POMPIDOU : Les questions et conséquences de cette réunion. L'ambiance et les participants. (2'59, au total) - à 31'04, René BONETY, responsable CFDT : la caractéristique de la situation sociale des entreprises avant 1968. Les rapports entre les organisations syndicales. Leur ignorance de ce qu'il allait advenir. L'aspect quantitatif et qualitatif des revendications. La position de la CFDT. La préparation d'une manifestation PS, FEN, CFDT. (3'06, total) - à 31'40, Jean-Marcel JEANNENEY, Ministre des Affaires Sociales : la politique de réduction systématique des "zones" de salaire. La politique temporisatrice de POMPIDOU et de BALLADUR. Il confirme le calme du début de l'année 68. La surprise de l'augmentation de 30% du SMIC. La menace et le rejet d'une troisième instance représentative des salariés dans les CE (section syndicale). La conférence de Grenelle : les aspects pratiques et la mise en place de la section syndicale d'entreprise. (4'25, au total) - à 33'56, Georges SEGUY, responsable CGT : le message qu'il a reçu du CNPF proposant une discussion. Leur réponse. Les conséquences. L'ambiance de la réunion. Sa première expérience. Les conditions différentes de celles de 1968. La réaction de femmes à l'annonce de l'augmentation du SMIC. L'importance des bas salaires à l'époque. Le contenu de son échange avec Jacques CHIRAC, lors d'une suspension de séance : conséquences. L'attitude de la CGT à l'égard de la CFDT pendant les débats. Les raisons de leur refus de signer ces accords. (4'05, au total) - à 40'30, Michel JOBERT, Directeur de Cabinet de Georges POMPIDOU : le comportement de POMPIDOU, son action, son projet de dévaluation du franc. (0'30) - à 41', Jean BORNARD, responsable CFTC : la formule de POMPIDOU : "il vaut mieux une dévaluation qu'une révolution". (0'23) ARCHIVES PHONOTHEQUE : - Voix Charles de GAULLE. (trois extraits de son discours du 24 mai, 1'57) - à 6'20, Voix Daniel COHN-BENDIT : sa présence en France, sa réaction au discours de de GAULLE. (1'16) - à 20'43, Voix Christian FOUCHET : la pègre cherche les coups. Les ambulances de la Croix Rouge sont truffées d'espions. Le travail des forces de l'ordre. (2') - à 29'17, Voix Georges POMPIDOU : l'annonce de la réunion entre organisations syndicales et patronat. (1'12) - Reportages et commentaires de journalistes sur fond de manifestation : la manifestation du 24 mai, la Bourse est en feu...ambiance foule, cris, tirs, klaxons, chant l'Internationale... Sur ambiance un homme énumère les besoins des médecins pour soigner les blessés. (3'22, au total)

Documents historiques - Paru le 11 avril 2014 | INA

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Le discours du Général de Gaulle du 30 mai - Les événements de juin - Bilans - Influences - Interprétations - Analyses et auto-analyses + Montage d'entretiens et d'archives - à 3'07, Roland CASTRO, architecte (en 1988) : leur réaction au discours du Général de Gaulle. La spontanéité et la brièveté du mouvement de mai. L'impact des idées sur ce mouvement. L'influence des Situationnistes. (2'14, au total) - à 3'39, Pierre CHAUNU, historien (en 1988) : imite le Général (0'04) et commente son discours. Le raz-le-bol général. (0'23) - à 4'29, Michel JOBERT, ancien ministre : ce que voulait faire de GAULLE, sa divergence avec POMPIDOU. Le contenu du discours du Général. Les raisons de la fin du mouvement de grève. (2'06, au total) - à 6'27, Georges SEGUY, ancien responsable CGT : de GAULLE et la CGT. Leur connaissance mutuelle. L'esprit de responsabilité de la CGT. (0'50) - à 7'38, Jacques SAUVAGEOT, ancien vice-président de l'UNEF : Les raisons de la marginalisation du PCF. Ses objectifs relayés par la CGT. La peur du PCF. Leur réaction au discours de de GAULLE. (2'16, au total) - à 8'33, Henri WEBER, maître de conférences en sciences politiques (aujourd'hui) : les comportements de la CGT et du PCF à l'égard du mouvement. Leurs souhaits. La faiblesse de l'extrême-gauche et des étudiants organisés. Conséquences. La jeunesse, véritable acteur social de 68. Son jugement sur mai 68 . Les conséquences. (6'50, en partie sur musique, au total) - à 9'41, Alain KRIVINE, actuel porte parole de la Ligue Communiste Révolutionnaire : l'impossibilité de comploter. La paralysie des deux camps et l'intervervention de de GAULLE. L'absence de perspective politique des organisations de gauche. Son jugement sur le mouvement de mai 68. L'absence du mouvement de libération des femmes. Le problème de l'immigration mal posé par les maoïstes. Les problèmes d'après-68 : l'homosexualité, la vie quotidienne... Conséquences de mai 68 sur les organisations syndicales. Ce à quoi on réduit 1968, aujourd'hui. Des leaders inactifs, dont Bernard-Henri LEVY. (5'27, sur musique au total). - à 12'38, Jacques REMY, chercheur à l'INRA (en 1988) : le ton et la force du discours de de GAULLE. Leurs réactions. (0'26) - à 15'45, Pierre LEFRANC, actuel Secrétaire général de l'Institut de GAULLE : la foule rassemblée place de la Concorde. L'ambiance. (0'48, sur musique) - à 18', Jacques TARNERO, du mouvement du 22 mars : les raisons de l'érosion du mouvement. Les pertes du PCF. Son jugement sur le mouvement de mai. La jeunesse et le droit au rêve. L'abolition du temps, point positif de mai 68. Les "conneries pathétiques". (3'38, au total, sur musique) - à 23'36, Daniel COHN-BENDIT, ex-leader des étudiants, actuellement adjoint à la mairie de Francfort (Allemagne) : les raisons de la révolte. (0'22) - à 30'13, Alain GEISMAR, ex-secrétaire général du SNESUP, informaticien (1988) : ses découvertes en mai 68. (1'20) - à 35'39, Edouard BALLADUR, ancien conseiller technique de Georges POMPIDOU : son jugement sur les conséquences de mai 68 sur la société française. Ses réactions de l'époque, ses regrets. (1'19, sur musique) - à 37'31, Henriette ASSEO, du mouvement du 22 mars : l'anti-féminisme de mai. L'image des femmes dans le mouvement révolutionnaire. Le machisme à la cité universitaire. L 'éradication de l'esprit de mai par les "nouveaux philosophes". L' importance du mouvement de mai 68. (2'13, au total, sur musique) - à 40'51, René BONETY, ex-resp. CFDT : l'action syndicale après mai 68. (0'23) - à 43'30, Romain GOUPIL, du comité d'actions lycéens, cinéaste (aujourd'hui) : les interdits dans les lycées en 1968. L'après-mai (0'50) - à 45'46, Pierre-André TAGUIEFF, chercheur à l'école Normale Supérieure : l'imprégnation "situationniste" de l'esprit de mai. Les thèmes de ce groupe. L'héritage soixante-huitard . La marginalisation de l'extrême gauche, dont celle des anarchistes. (3') - à 49'24, Serge JULY, Directeur du quotidien Libération : pourquoi il y a eu Mai 68 en France. (1'02, sur musique). - à 51'54, Bernard-Henri LEVY, philosophe : les raisons de sa non-participation au mouvement de mai 68. Sa fascination pour l'extrême-gauche. (2'38) - à 56', Voix non déterminée : l'absence de héros en mai. Mai 68, une marque collective. (0'25) ARCHIVES PHONOTHEQUE : - à 2'45, Voix Charles de GAULLE : huit extraits de son discours du 30 mai. (3'38) - à 10'35, Voix André MALRAUX la position des deux camps : PCF et de Gaulle. (1'14) - à 14'58, François MITTERRAND : sa réponse au discours de de GAULLE. (0'28) puis La Marseillaise.(0'19) - à 16'34, Michel DEBRE (sur bruits de foule) : "De GAULLE est un homme seul". (0'23 )
19,99 €

Humour - Paru le 2 décembre 2013 | Marianne Melodie

Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Imitations de Paulette Merval, Marcel Merkès, Jean Nohain, Dalida, Darry Cowl, Charles Aznavour, Salvador Dali, Guy Béart, Mireille Mathieu, Georgette Lemaire, Barbara... Témoignage fidèle du triomphe qu’il remportait chaque soir dans tous les théâtres de France où les critiques l’ont -à l’unanimité- encensé, notre coffret 3 CD constitue l’anthologie indispensable du music-hall et de la politique des années 70 et 80 vus par un imitateur hors du commun : Thierry Le Luron. Marianne Mélodie rend hommage aujourd’hui à Thierry le Luron, un homme supérieurement intelligent, d’une rare érudition pour un garçon de son âge, d’une générosité démesurée pour le public mais aussi dans sa vie privée, et dont la carrière ne faisait que commencer.
6,99 €

Littérature - Paru le 26 juin 2013 | Universe Remasterings

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
29,99 €

Diction - Paru le 28 août 2012 | Ina Archives

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Il y a un demi-siècle, la Radio Française battait des records d'audience tous les mardis de 20h30 à 21h30. On a compté jusqu'à 12 millions d'auditeurs rassemblés pour écouter Les Maîtres du Mystère ! Il en reste un répertoire de plus de mille pièces originales conservés à l'INA, dont voici réunis les 42 meilleurs épisodes, pour tous les passionnés de polar et de suspense ! "Je voulais faire une émission qui ne ressemble pas du tout à un polar classique ou à un thriller. C'était une émission familiale qui ne devait pas faire peur, où il y avait du suspense mais sans crime horrible ni meurtre sanglant. Il fallait que toute l'horreur ne se trouve que dans le générique qui constituait en suelque sorte l'alibi noir de cette série." Pierre Billard Pierre Billard lance Le Jeu du Mystère et de l'Aventure en 1952, et l'année suivante il réitère avec Faits Divers, une pièce de théâtre radiophonique, pour laquelle il s'entoure d'écrivains comme Boileau & Narcejac, Jean Cosmos ou François Billetdoux. Il leur propose en 1957 de participer à la réalisation de son nouveau programme Les Maîtres du Mystère, une émission qui devient rapidement le rendez-vous hebdomadaire des français. L'aventure se prolonge jusuqu'en 1974, époque à laquelle l'émission prend le nom de Mystère, Mystère. Plus de cinquante ans après la création, l'engouement ne faiblit pas, les auditeurs de l'époque comme leurs enfants et leurs petits-enfants semblent toujours hypnotisés dès les premières mesures du générique d'André Popp "Tempo di Suspense". Il y a un demi-siècle, la Radio Française battait des records d'audience tous les mardis de 20h30 à 21h30. On a compté jusqu'à 12 millions d'auditeurs rassemblés pour écouter Les Maîtres du Mystère ! Il en reste un répertoire de plus de mille pièces originales conservés à l'INA, dont voici réunis les 42 meilleurs épisodes, pour tous les passionnés de polar et de suspense ! "Je voulais faire une émission qui ne ressemble pas du tout à un polar classique ou à un thriller. C'était une émission familiale qui ne devait pas faire peur, où il y avait du suspense mais sans crime horrible ni meurtre sanglant. Il fallait que toute l'horreur ne se trouve que dans le générique qui constituait en suelque sorte l'alibi noir de cette série." Pierre Billard Pierre Billard lance Le Jeu du Mystère et de l'Aventure en 1952, et l'année suivante il réitère avec Faits Divers, une pièce de théâtre radiophonique, pour laquelle il s'entoure d'écrivains comme Boileau & Narcejac, Jean Cosmos ou François Billetdoux. Il leur propose en 1957 de participer à la réalisation de son nouveau programme Les Maîtres du Mystère, une émission qui devient rapidement le rendez-vous hebdomadaire des français. L'aventure se prolonge jusuqu'en 1974, époque à laquelle l'émission prend le nom de Mystère, Mystère. Plus de cinquante ans après la création, l'engouement ne faiblit pas, les auditeurs de l'époque comme leurs enfants et leurs petits-enfants semblent toujours hypnotisés dès les premières mesures du générique d'André Popp "Tempo di Suspense".
21,99 €

Littérature - Paru le 16 août 2012 | Frémeaux & associés

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Avec César prend fin l'incroyable trilogie de Marcel Pagnol, dont Frémeaux & Associés et les Éditions de la Treille ont déjà remis à la disposition du public les deux premiers volets : Marius et Fanny. Pagnol a procédé à une véritable transformation du film en livre audio.
15,99 €

Diction - Paru le 27 mars 2012 | Ina Archives

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
15,99 €

Diction - Paru le 27 mars 2012 | Ina Archives

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
39,99 €

Diction - Paru le 2 mai 2011 | Frémeaux & associés

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Dans le cas d’une question aussi complexe et délicate que celle de l’avortement, la pluralité des convictions personnelles est inévitable et souhaitable. Mais la législation d’un pays sur l’Interruption Volontaire de Grossesse (I.V.G.) représente l’image que la société se fait de la femme, de l’enfant et de la maternité. Quelles situations, quels combats ont abouti à la législation de 1974 ? Ce passionnant coffret offre une sélection représentative de la réalité des débats par la présentation d’extraits choisis, dans le respect de l’équilibre entre partisans et détracteurs du projet de loi gouvernemental, mais aussi avec la déférence due aux symboles tels que l’allocution de Simone Veil, ici restitués dans leur intégralité.
21,99 €

Diction - Paru le 15 avril 2011 | Frémeaux & associés

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Auteur, humaniste, citoyen, engagé dans une transmission bienveillante, éthique et esthétique de son expérience d’homme, à l’usage des jeunes générations, Stéphane Hessel s’entretient ici avec Gilles Vanderpooten pour la préparation de son ouvrage Engagez vous !. Un entretien faisant office de véritable maillon intergénérationnel et s’écoutant comme le cadeau de la sagesse à l’urgence de construire les bases nouvelles d’un monde à venir.
31,96 €

Documents historiques - Paru le 20 décembre 2010 | Frémeaux & associés

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
4,99 €

Littérature - Paru le 23 octobre 2010 | Compagnie du Savoir

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
9,99 €

Diction - Paru le 27 septembre 2010 | Frémeaux & associés

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
8,39 €

Diction - Paru le 9 août 2010 | tôt Ou tard

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz