Paru le 4 octobre 2011 chez Naxos
Artiste principal : Geir Draugsvoll
Genre : Classique
Inclus 1 Livret numérique
Plus d'informations
Cet album est disponible en qualité "Qobuz Studio Masters" : meilleure que le CD ! - Télécharger l'album
Découvrez le son tel qu'il figure dans l'enregistrement original, à la sortie de la console de l'ingénieur du son. Voir tous les albums en Studio Masters
Caractéristiques techniques :
24 bits / 96.00 kHz - Stereo
 Afficher tous les interprètes
Album : 1 disque - 6 pistes - Durée totale : 00:55:36
Les pistes écoutées dans le lecteur intégré sont en Qualité Standard (320 kbps).
    Fachwerk (Sofia Gubaidulina)
  1. 1 Fachwerk Geir Draugsvoll, bayan - Anders Loguin, percussion - Trondheim Symphony Orchestra - Oyvind Gimse, Conductor - Copyright : 2011 Naxos
  2. Silenzio
  3. 2 Silenzio: I. quarter note = 96 Geir Draugsvoll, bayan - Oyvind Gimse, cello - Geir Inge Lotsberg, violin - Copyright : 2011 Naxos
  4. 3 Silenzio: II. double whole note = 42 Geir Draugsvoll, bayan - Oyvind Gimse, cello - Geir Inge Lotsberg, violin - Copyright : 2011 Naxos
  5. 4 Silenzio: III. quarter note = 56 Geir Draugsvoll, bayan - Oyvind Gimse, cello - Geir Inge Lotsberg, violin - Copyright : 2011 Naxos
  6. 5 Silenzio: IV. eighth note = 152 Geir Draugsvoll, bayan - Oyvind Gimse, cello - Geir Inge Lotsberg, violin - Copyright : 2011 Naxos
  7. 6 Silenzio: V. quarter note = 72 Geir Draugsvoll, bayan - Oyvind Gimse, cello - Geir Inge Lotsberg, violin - Copyright : 2011 Naxos

À propos

Sofia Gubaidulina fêtera ses 80 ans le 24 octobre, et à cette occasion paraît le premier enregistrement mondial de son oeuvre Fachwerk, par son dédicataire Geir Draugsvoll, en la présence de la compositrice. L'oeuvre, qui prend la forme d'un concerto pour bayan, instrument russe proche de l'accordéon, a une atmosphère magique à l'architecture surprenante et aux timbres fascinants. L'oeuvre est couplée avec le rare Silenzio, également composé pour le bayan.
Inclus 1 Livret numérique
Studio Masters 24 bits – 96.00 kHz
Détails de l'enregistrement original: 55:54 - DDD - Enregistré du 28 février au 4 mars 2011 à Trondheim - Notes en anglais

Sofia Gubaidulina (née en 1931)

Fachwerk pour bayan, percussion & orchestre à cordes (2009/11) *
Silenzio pour bayan, violon & violoncelle (1991)

* Premier enregistrement discographique

Geir Draugsvoll, bayan
Anders Loguin, percussion
Geir Inge Lotsberg, violon
Øyvind Gimse, violoncelle
Cordes de l'Orchestre Symphonique de Trondheim
Direction Øyvind Gimse

Le bayan est l’accordéon de concert russe, un instrument qui diffère assez fondamentalement de l’accordéon du bal populaire de nos grands-parents. Un ingénieux système de registrations permet de varier le timbre, tandis que les basses sont considérablement plus riches et amples que sur l’accordéon. Voilà un véritable instrument adapté à la salle de concerts ; donc un instrument capable de se mesurer à un orchestre symphonique. Ce qu’a fait Sofia Goubaïdoulina dans Fachwerk de 2009, pour bayan, orchestre à cordes et percussion, un intrigant concerto aux sonorités inouïes – dans le sens original du terme – et souvent fantomatiques, d’un langage éloigné de toute avant-garde et pourtant radicalement moderne. Le titre Fachwerk, « Colombages », se réfère à la structure visible des bâtiments ainsi construits (en faisant abstraction du fait qu’au cours des siècles passés, les colombages étaient recouverts d’enduit, afin de protéger le bois du pourrissement et de retarder l’effet des flammes en cas d’incendie)  ; Goubaïdoulina entend laisser visible les structures de sa composition… L’auditeur fait ce qu’il veut de la remarque, sachant que la musique n’en est pas moins superbe et envoûtante !

    Plus ésotériques, les cinq pièces de Silenzio se limitent au bayan, un violon et un violoncelle, qui doivent jouer le plus pianissimo possible presque tout le temps. Envoûtement garanti ici aussi, mais l’œuvre demande évidemment un petit surcroît de concentration. Quoi qu’il en soit, ce CD devrait suffire à persuader tout un chacun que Goubaïdoulina et l’une des plus grandes compositrices de notre temps.

À découvrir

Dans la même thématique

Le compositeur principal

Sofia Gubaidulina dans le magazine

Le label

Naxos
Naxos a 25 ans ! Créé en 1987, le label Naxos célèbre en mai 2012 le vingt-cinquième anniversaire de sa fondation par une série d'événements internationaux. Extraordinaire histoire que celle de Naxos, label indépendant classique né à... Hong-Kong, d'abord premier label de CD classiques économi...
À lire dans le magazine
  • Leonard Slatkin, une rencontre-podcast (in English)
    Leonard Slatkin, une rencontre-podcast (in English) Le grand chef d’orchestre américain Leonard Slatkin présente sa seconde saison à la tête de l’Orchestre National de Lyon avec lequel il publie, chez Naxos, une impressionnante Symphonie fantastique...
  • Klaus Heymann (Naxos), une rencontre-podcast
    Klaus Heymann (Naxos), une rencontre-podcast Le fondateur de Naxos, Klaus Heymann, fête cette année les 25 ans de son label. Un quart de siècle que ce visionnaire commente le temps d’un podcast, lors de son passage à Paris, en évoquant la phy...

Le genre

Classique dans le magazine
  • France - Italie, un pont ?
    France - Italie, un pont ? Amandine Beyer chez un Couperin qui promeut la rencontre des styles français et italiens...
  • 250 !
    250 ! Le grand Rameau s’est éteint il y a 250 ans aujourd’hui…

Actualités