Artistes similaires

Les albums

10,49 €
6,99 €

Piano solo - Paru le 16 mars 2018 | Printemps des Arts de Monte-Carlo

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
« [...] Stéphanos Thomopoulos fait entendre une voix singulière et très convaincante par sa constante clarté dans la plasticité. L'interprète y flatte la modernité de l'écriture, qui s'émancipe du string piano d'Henry Cowell comme du prepared piano de John Cage, lorgne par le titre les miniatures (Mikrokosmos) de Bartók et défère loin de tout dogmatisme aux signes du Zodiaque, aux dieux païens, au Diable et à la Croix. Le piano amplifié de Thomopoulos incorpore admirablement la théorie d'objets convoqués par Crumb — la chaîne de Primeval Sounds, les verres de Ghost-Nocturne, la brosse métallique de Cosmic Wind... Et l'artiste donne avec conviction de la voix (claire, toujours) mugissante (The Phantom Gondolier) ou chuchotante (The Abyss of Time), quand il ne sifflote pas avec une justesse remarquable.[...] » (Diapason, septembre 2018 / Benoît Fauchet)
9,99 €

Classique - Paru le 16 mars 2018 | Le Chant de Linos

Livret
9,99 €

Classique - Paru le 5 mai 2015 | Timpani

Livret
On n’ira pas vous prétendre que la musique pour piano de Xenakis est de celle qui se siffle sous la douche – ou, à la limite, si vous avez tourné uniquement le robinet « bouillant » ou « glacé »… Car il faut vraiment s’accrocher pour suivre le discours délibérément morcelé, parcellaire du compositeur-architecte et certaines mauvaises langues affirmeraient volontiers qu’il suffit de taper n’importe où sur le clavier pour en faire autant. Voire… le jeu des violents contrastes, les aplats noir et blanc, les lignes tour à tour croisées, confluantes ou parallèles, voilà un travail de réflexion poussé jusqu’à son paroxysme. À vos oreilles, chers auditeurs, à vos abaques aussi, voici de quoi vous solliciter à l’extrême. Le pianiste Stéphanos Thomopoulos s’est fait une spécialité de l’œuvre de Xenakis dont il nous offre ici la quasi-intégrale, omettant seulement les travaux du temps des études avec Milhaud et Honegger, dont quelques-uns, très bartókiens (on pense en particulier à Mikrokosmos), sont présentés à titre d’exemple et pour comprendre l’évolution du compositeur. © SM/Qobuz