Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

The Stone Roses - The Stone Roses

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

The Stone Roses

The Stone Roses

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Comme tous les groupes trop fortement assimilés à un mouvement précis, The Stone Roses ne figure dans les encyclopédies du rock qu’au détour de quelques lignes situant le contexte (« Madchester », la redite du « Summer of Love » en 1989...), n’évoquant le groupe lui-même que par le biais d’une poignée de symboles d’ordre visuel (les pantalons « baggy », les bobs de Reni, les pochettes de disques d’un John Squire sous influence Pollock...) et / ou d’une description purement analytique de sa musique (une écriture pop au classicisme éprouvé, tentée par le psychédélisme et lorgnant sur le groove funk et house).

En revanche, ce qui est plus rarement évoqué, c’est que le premier album de The Stone Roses incarne à lui seul la jeunesse dans ce qu’elle a de plus bouleversant (« Made of Stone »), de plus délicieusement arrogant (« I Wanna Be Adored »), de plus irrésistible (« She Bangs The Drums ») et de plus mystérieux (« Elizabeth My Dear », écho insondable du « Scarborough Fair » de Simon & Garfunkel).

Magnétique et insaisissable, à l’image de la pulsation vitale qui anime « I Am The Resurrection », époustouflant morceau final qui s’envole vers les cieux, ce disque ne pouvait pas avoir de successeur : les seules alternatives offertes à la jeunesse étant de vieillir ou de mourir, le destin du groupe était scellé au moment même où sortait l’album. The Stone Roses est donc mort ; mais The Stone Roses – le plus beau cadeau fait au rock anglais dans cette décennie – lui, est éternel.
© ©Copyright Music Story 2021

Plus d'informations

The Stone Roses

The Stone Roses

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
I Wanna Be Adored (Remastered)
00:04:52

John Squire, Lyricist - John Squire, Composer - The Stone Roses, Performer - Paul Schröder, Engineer - Ian Brown, Lyricist - Ian Brown, Re-Mastering Engineer - Ian Brown, Composer - John Davis, Engineer - John Leckie, Producer - John Leckie, Re-Mastering Engineer

(P) 2009 Silvertone Records Limited

2
She Bangs the Drums (Remastered)
00:03:52

John Squire, Lyricist - John Squire, Composer - The Stone Roses, Performer - Paul Schröder, Engineer - Ian Brown, Lyricist - Ian Brown, Re-Mastering Engineer - Ian Brown, Composer - John Davis, Engineer - John Leckie, Producer - John Leckie, Re-Mastering Engineer

(P) 2009 Silvertone Records Limited

3
Waterfall (Remastered)
00:04:38

John Squire, Lyricist - John Squire, Composer - The Stone Roses, Performer - Paul Schröder, Engineer - Ian Brown, Lyricist - Ian Brown, Re-Mastering Engineer - Ian Brown, Composer - John Davis, Engineer - John Leckie, Producer - John Leckie, Re-Mastering Engineer

(P) 2009 Silvertone Records Limited

4
Don't Stop (Remastered)
00:05:20

John Squire, Lyricist - John Squire, Composer - The Stone Roses, Performer - Paul Schröder, Engineer - Ian Brown, Lyricist - Ian Brown, Re-Mastering Engineer - Ian Brown, Composer - John Davis, Engineer - John Leckie, Producer - John Leckie, Re-Mastering Engineer

(P) 2009 Silvertone Records Limited

5
Bye Bye Bad Man (Remastered)
00:04:03

John Squire, Lyricist - John Squire, Composer - The Stone Roses, Performer - Paul Schröder, Engineer - Ian Brown, Lyricist - Ian Brown, Re-Mastering Engineer - Ian Brown, Composer - John Davis, Engineer - John Leckie, Producer - John Leckie, Re-Mastering Engineer

(P) 2009 Silvertone Records Limited

6
Elizabeth My Dear (Remastered)
00:00:53

John Squire, Lyricist - John Squire, Composer - The Stone Roses, Performer - Paul Schröder, Engineer - Ian Brown, Lyricist - Ian Brown, Re-Mastering Engineer - Ian Brown, Composer - John Davis, Engineer - John Leckie, Producer - John Leckie, Re-Mastering Engineer

(P) 2009 Silvertone Records Limited

7
(Song For My) Sugar Spun Sister (Remastered)
00:03:26

John Squire, Lyricist - John Squire, Composer - The Stone Roses, Performer - Paul Schröder, Engineer - Ian Brown, Lyricist - Ian Brown, Re-Mastering Engineer - Ian Brown, Composer - John Davis, Engineer - John Leckie, Producer - John Leckie, Re-Mastering Engineer

(P) 2009 Silvertone Records Limited

8
Made of Stone (Remastered)
00:04:14

John Squire, Lyricist - John Squire, Composer - The Stone Roses, Performer - Paul Schröder, Engineer - Ian Brown, Lyricist - Ian Brown, Re-Mastering Engineer - Ian Brown, Composer - John Davis, Engineer - John Leckie, Producer - John Leckie, Re-Mastering Engineer

(P) 2009 Silvertone Records Limited

9
Shoot You Down (Remastered)
00:04:13

John Squire, Lyricist - John Squire, Composer - The Stone Roses, Performer - Paul Schröder, Engineer - Ian Brown, Lyricist - Ian Brown, Re-Mastering Engineer - Ian Brown, Composer - John Davis, Engineer - John Leckie, Producer - John Leckie, Re-Mastering Engineer

(P) 2009 Silvertone Records Limited

10
This Is The One (Remastered)
00:04:59

John Squire, Lyricist - John Squire, Composer - The Stone Roses, Performer - Paul Schröder, Engineer - Ian Brown, Lyricist - Ian Brown, Re-Mastering Engineer - Ian Brown, Composer - John Davis, Engineer - John Leckie, Producer - John Leckie, Re-Mastering Engineer

(P) 2009 Silvertone Records Limited

11
I Am The Resurrection (Remastered)
00:08:12

John Squire, Lyricist - John Squire, Composer - The Stone Roses, Performer - Paul Schröder, Engineer - Ian Brown, Lyricist - Ian Brown, Re-Mastering Engineer - Ian Brown, Composer - John Davis, Engineer - John Leckie, Producer - John Leckie, Re-Mastering Engineer

(P) 2009 Silvertone Records Limited

12
Fools Gold (Remastered)
00:09:54

John Squire, Lyricist - John Squire, Composer - The Stone Roses, Performer - Paul Schröder, Engineer - Ian Brown, Lyricist - Ian Brown, Composer - John Davis, Engineer - John Leckie, Producer

(P) 2009 Silvertone Records Limited

Descriptif de l'album

Comme tous les groupes trop fortement assimilés à un mouvement précis, The Stone Roses ne figure dans les encyclopédies du rock qu’au détour de quelques lignes situant le contexte (« Madchester », la redite du « Summer of Love » en 1989...), n’évoquant le groupe lui-même que par le biais d’une poignée de symboles d’ordre visuel (les pantalons « baggy », les bobs de Reni, les pochettes de disques d’un John Squire sous influence Pollock...) et / ou d’une description purement analytique de sa musique (une écriture pop au classicisme éprouvé, tentée par le psychédélisme et lorgnant sur le groove funk et house).

En revanche, ce qui est plus rarement évoqué, c’est que le premier album de The Stone Roses incarne à lui seul la jeunesse dans ce qu’elle a de plus bouleversant (« Made of Stone »), de plus délicieusement arrogant (« I Wanna Be Adored »), de plus irrésistible (« She Bangs The Drums ») et de plus mystérieux (« Elizabeth My Dear », écho insondable du « Scarborough Fair » de Simon & Garfunkel).

Magnétique et insaisissable, à l’image de la pulsation vitale qui anime « I Am The Resurrection », époustouflant morceau final qui s’envole vers les cieux, ce disque ne pouvait pas avoir de successeur : les seules alternatives offertes à la jeunesse étant de vieillir ou de mourir, le destin du groupe était scellé au moment même où sortait l’album. The Stone Roses est donc mort ; mais The Stone Roses – le plus beau cadeau fait au rock anglais dans cette décennie – lui, est éternel.
© ©Copyright Music Story 2021

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Aqualung

Jethro Tull

Aqualung Jethro Tull

Crime Of The Century [2014 - HD Remaster]

Supertramp

Thick as a Brick

Jethro Tull

Thick as a Brick Jethro Tull

Misplaced Childhood

Marillion

À découvrir également
Par The Stone Roses

Sally Cinnamon

The Stone Roses

Sally Cinnamon The Stone Roses

The Stone Roses (20th Anniversary Collector's Edition)

The Stone Roses

Second Coming

The Stone Roses

Second Coming The Stone Roses

The Very Best Of The Stone Roses (Remastered)

The Stone Roses

Beautiful Thing

The Stone Roses

Beautiful Thing The Stone Roses
Dans la même thématique...

My Universe

Coldplay

My Universe Coldplay

Happier Than Ever (Explicit)

Billie Eilish

evermore (Explicit)

Taylor Swift

evermore (Explicit) Taylor Swift

WHEN WE ALL FALL ASLEEP, WHERE DO WE GO?

Billie Eilish

Terra Firma

Tash Sultana

Terra Firma Tash Sultana
Les Grands Angles...
La britpop en 10 albums

« Si le but du punk était de se débarrasser des hippies, le nôtre est d’en finir avec le grunge. » Lorsque Damon Albarn assène cette phrase en 1993, l’Angleterre s’apprête à reprendre sa place sur un échiquier musical envahi par Seattle avec le grunge et Nirvana. Profondément liée à la vie politique et l’identité locale, la pop britannique se révèle au moment où Tony Blair et le New Labour entrent en scène. Le romantisme anglais redevient attractif par rapport à l’identité américaine, jugée trop creuse outre-Manche. Place à la « Cool Britannia ».

Et Nirvana tua le rock

En 1987 naissait Nirvana, l’embardée punk la plus inattendue de la fin du XXe siècle. Carrière éclair, tubes éternels, engouement planétaire et épilogue tragique : et si la bande de Kurt Cobain n’était autre que le dernier grand groupe de l’histoire du rock ? A l’occasion des 30 ans de leur album culte “Nevermind”, retour sur l’histoire d’un phénomène générationnel sans pareil.

Ian Curtis, poète industriel et universel

Le suicide du chanteur de Joy Division le 18 mai 1980 continue de hanter le post-punk et la new wave comme l’histoire du rock tout entière. En seulement deux albums, le groupe culte de Manchester a rendu magnifiques la grisaille, la dépression et l’industrialisation urbaine grâce à son leader charismatique, toujours aussi influent aujourd’hui.

Dans l'actualité...