Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Kent Nagano|The John Adams Album

The John Adams Album

Orchestre Symphonique de Montreal - Kent Nagano

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Depuis maintenant trois années, l’Orchestre Symphonique de Montréal (artiste historique du label Decca depuis le magister de Charles Dutoit, 1977-2002) et Kent Nagano ont engagé une passionnante série d’enregistrements, qui a permis de mettre l’accent sur des œuvres rares, à savoir L’Aiglon du duo Honegger/Ibert, mais aussi A Quiet Place, de Leonard Bernstein. Ils poursuivent aujourd’hui leur promenade discographique en terres américaines, avec une rétrospective entièrement dédiée à John Adams. Ils étaient partis en terrains inconnus avec Bernstein, ils reviennent en ville pour célébrer l’un des papes du minimalisme. Si Harmonielehre, vaste triptyque composé en 1985 – humble hommage à toute la création du début du XXe siècle où passent les influences de Wagner, Schönberg, Sibelius ou Ravel – et l’excitante fanfare pour orchestre Short Ride in a Fast Machine de 1986 ont été superbement défendus par Sir Simon Rattle (EMI, Birmingham, 1993) ou plus encore par Michael Tilson Thomas (San Francisco, 2010-2011), Common Tones in Simple Time, première œuvre pour grand orchestre du compositeur (1979, révisée en réalité en 1986) connaît une fortune moins grande depuis l’enregistrement d’Edo de Waart réalisé pour Nonesuch en novembre 1986 au Davies Symphony Hall.
Arrêt sur images sur le Pétrouchka de Stravinski, cette partition absolument fascinante débute le présent album, à laquelle le geste fluide et tranquille de Kent Nagano convient parfaitement. Dans les autres œuvres du programme, le chef américain est conforme à sa manière, assez « pointilliste » : Adams peut devenir une transcription moderne des toiles de Seurat. Cette grande clarté dans les superpositions harmoniques dévoile aussi sans ombrage les influences de Berg et Webern dans The Anfortas Wound et permet de créer des équilibres inédits dans l’incipit du volet final d’Harmonielehre (Meister Eckhardt and Quackie), l’une des pages les plus marquantes de John Adams, d’autant plus que le tempo et l’activité rythmique restent mesurés ici (à l’opposé de Michael Tilson Thomas, mais pas du créateur, Edo de Waart, en 1985) : une nouvelle version, déconcertante d’une œuvre majeure, à ne pas rater. La grande aventure de cette anthologie demeure toutefois Common Tones in Simple Time, sorte de Nuit étoilée de John Adams. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz

Plus d'informations

The John Adams Album

Kent Nagano

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

Common Tones in Simple Time (John Adams)

1
Common Tones in Simple Time
Orchestre Symphonique de Montréal
00:20:48

Orchestre Symphonique de Montreal - John Adams, Composer - Kent Nagano, Conductor - Christopher Alder, Producer - Christopher Johns, Balance Engineer - Carl Talbot, Balance Engineer - Stéphane Brochu, Asst. Recording Engineer - Jonathan Kaspym, Asst. Recording Engineer

℗ 2019 Orchestre symphonique de Montréal

Harmonielehre (John Adams)

2
1. First Movement
Orchestre Symphonique de Montréal
00:18:18

Orchestre Symphonique de Montreal - John Adams, Composer - Kent Nagano, Conductor - Christopher Alder, Producer - Christopher Johns, Balance Engineer - Carl Talbot, Balance Engineer - Stéphane Brochu, Asst. Recording Engineer - Jonathan Kaspym, Asst. Recording Engineer

℗ 2019 Orchestre symphonique de Montréal

3
2. The Anfortas Wound
Orchestre Symphonique de Montréal
00:12:56

Orchestre Symphonique de Montreal - John Adams, Composer - Kent Nagano, Conductor - Christopher Alder, Producer - Christopher Johns, Balance Engineer - Carl Talbot, Balance Engineer - Stéphane Brochu, Asst. Recording Engineer - Jonathan Kaspym, Asst. Recording Engineer

℗ 2019 Orchestre symphonique de Montréal

4
3. Meister Eckhardt and Quackie
Orchestre Symphonique de Montréal
00:11:48

Orchestre Symphonique de Montreal - John Adams, Composer - Kent Nagano, Conductor - Christopher Alder, Producer - Christopher Johns, Balance Engineer - Carl Talbot, Balance Engineer - Stéphane Brochu, Asst. Recording Engineer - Jonathan Kaspym, Asst. Recording Engineer

℗ 2019 Orchestre symphonique de Montréal

Short Ride in a Fast Machine (John Adams)

5
Short Ride in a Fast Machine
Orchestre Symphonique de Montréal
00:04:06

Orchestre Symphonique de Montreal - John Adams, Composer - Kent Nagano, Conductor - Christopher Alder, Producer - Christopher Johns, Balance Engineer - Carl Talbot, Balance Engineer - Stéphane Brochu, Asst. Recording Engineer - Jonathan Kaspym, Asst. Recording Engineer

℗ 2019 Orchestre symphonique de Montréal

Descriptif de l'album

Depuis maintenant trois années, l’Orchestre Symphonique de Montréal (artiste historique du label Decca depuis le magister de Charles Dutoit, 1977-2002) et Kent Nagano ont engagé une passionnante série d’enregistrements, qui a permis de mettre l’accent sur des œuvres rares, à savoir L’Aiglon du duo Honegger/Ibert, mais aussi A Quiet Place, de Leonard Bernstein. Ils poursuivent aujourd’hui leur promenade discographique en terres américaines, avec une rétrospective entièrement dédiée à John Adams. Ils étaient partis en terrains inconnus avec Bernstein, ils reviennent en ville pour célébrer l’un des papes du minimalisme. Si Harmonielehre, vaste triptyque composé en 1985 – humble hommage à toute la création du début du XXe siècle où passent les influences de Wagner, Schönberg, Sibelius ou Ravel – et l’excitante fanfare pour orchestre Short Ride in a Fast Machine de 1986 ont été superbement défendus par Sir Simon Rattle (EMI, Birmingham, 1993) ou plus encore par Michael Tilson Thomas (San Francisco, 2010-2011), Common Tones in Simple Time, première œuvre pour grand orchestre du compositeur (1979, révisée en réalité en 1986) connaît une fortune moins grande depuis l’enregistrement d’Edo de Waart réalisé pour Nonesuch en novembre 1986 au Davies Symphony Hall.
Arrêt sur images sur le Pétrouchka de Stravinski, cette partition absolument fascinante débute le présent album, à laquelle le geste fluide et tranquille de Kent Nagano convient parfaitement. Dans les autres œuvres du programme, le chef américain est conforme à sa manière, assez « pointilliste » : Adams peut devenir une transcription moderne des toiles de Seurat. Cette grande clarté dans les superpositions harmoniques dévoile aussi sans ombrage les influences de Berg et Webern dans The Anfortas Wound et permet de créer des équilibres inédits dans l’incipit du volet final d’Harmonielehre (Meister Eckhardt and Quackie), l’une des pages les plus marquantes de John Adams, d’autant plus que le tempo et l’activité rythmique restent mesurés ici (à l’opposé de Michael Tilson Thomas, mais pas du créateur, Edo de Waart, en 1985) : une nouvelle version, déconcertante d’une œuvre majeure, à ne pas rater. La grande aventure de cette anthologie demeure toutefois Common Tones in Simple Time, sorte de Nuit étoilée de John Adams. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Beethoven : 9 Symphonies (1963)

Herbert von Karajan

Beethoven : 9 Symphonies (1963) Herbert von Karajan

Recomposed By Max Richter: Vivaldi, The Four Seasons

Max Richter

Beethoven : Symphonies n°5 & n°7

Carlos Kleiber

Songs From The Big Chair

Tears For Fears

Songs From The Big Chair Tears For Fears
À découvrir également
Par Kent Nagano

Messiaen: Orchestral Works (Live)

Kent Nagano

Kaija Saariaho: L'Amour de loin

Kent Nagano

Bernstein : A Quiet Place

Kent Nagano

Delibes: Coppélia

Kent Nagano

Delibes: Coppélia Kent Nagano

Berlioz: La Damnation de Faust

Kent Nagano

Playlists

Dans la même thématique...

Schubert: Symphonies Nos. 8 "Unfinished" & 9 "The Great"

Herbert Blomstedt

Sibelius: Complete Symphonies

Klaus Mäkelä

The New Four Seasons - Vivaldi Recomposed

Max Richter

Old Friends New Friends

Nils Frahm

Exiles

Max Richter

Exiles Max Richter
Les Grands Angles...
Radu Lupu, un génie très discret

Décrit comme un poète, géant, magicien ou pianiste de l'indicible, l’artiste roumain entretenait un certain mystère autour de sa personnalité tourmentée et puissamment introvertie qui illuminait son approche musicale. Au piano, il recherchait un son puissant et consistant, pétrissant son clavier comme un boulanger sa pâte. Radu Lupu nous a quittés le 17 avril 2022, laissant un legs discographique relativement restreint et d'autant plus précieux.

8 femmes qui ont marqué la musique électronique

Des pionnières de la musique concrète aux vedettes du clubbing du XXIe siècle, Qobuz revient sur le parcours de huit femmes qui ont marqué, chacune à leur manière, la musique électronique des cinquante dernières années.

Blandine Verlet, les années Philips

En vue du 80e anniversaire de la naissance de Blandine Verlet (disparue en décembre 2018), Universal Music France a réédité l’intégralité des enregistrements que la claveciniste réalisa pour la maison Philips entre 1970 et 1982. Une somme longtemps disparue, rééditée en partie en haute définition, à redécouvrir de toute urgence, notamment pour les prises de son Philips de l’époque, souvent miraculeuses. Universal a autorisé Qobuz à reproduire la longue et détaillée notice de présentation du livret, écrite par notre spécialiste classique.

Dans l'actualité...