Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Elisaveta Blumina - Saxophone Chamber Music

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Saxophone Chamber Music

clair-obscur Saxophonquartett, Peter Bruns, Elisaveta Blumina

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Langue disponible : anglais

At first glance, it might be surprising that a pianist born in the Soviet Republic of Ukraine, who went through the classical Russian school of pianists, should compose exclusively in the idiom of jazz. But jazz was more prevalent in the Soviet Union that might be supposed. Already in the 1930s, Oleg Ludstrem began appearing with his Big Band touring in the UDSSR. Later, Nikolai Kapustin worked for many years in this orchestra as a pianist and arranger. ‘What interests me most is the fusion between classical music and jazz, and between the classical form and the jazz idiom. Here, the classical portion has more weight for me. The jazz style is merely colour.’ (Nikolai Kapustin). © Capriccio

Plus d'informations

Saxophone Chamber Music

Elisaveta Blumina

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Piano Quintet, Op. 89 (Arr. C. Enzel for Saxophone Quartet & Piano) (Nikolai Kapustin)

1
I. Allegro
00:06:59

Nikolai Kapustin, Composer - Elisaveta Blumina, Artist, MainArtist - clair-obscur Saxophonquartett, Ensemble

(C) 2020 CapriccioNR (P) 2020 CapriccioNR

2
II. Presto
00:03:19

Nikolai Kapustin, Composer - Elisaveta Blumina, Artist, MainArtist - clair-obscur Saxophonquartett, Ensemble

(C) 2020 CapriccioNR (P) 2020 CapriccioNR

3
III. Lento
00:04:57

Nikolai Kapustin, Composer - Elisaveta Blumina, Artist, MainArtist - clair-obscur Saxophonquartett, Ensemble

(C) 2020 CapriccioNR (P) 2020 CapriccioNR

4
IV. Allegro non troppo
00:05:54

Nikolai Kapustin, Composer - Elisaveta Blumina, Artist, MainArtist - clair-obscur Saxophonquartett, Ensemble

(C) 2020 CapriccioNR (P) 2020 CapriccioNR

String Quartet, Op. 88 (Arr. C. Enzel for Saxophone Quartet) (Nikolai Kapustin)

5
I. Allegro
00:07:26

Nikolai Kapustin, Composer - clair-obscur Saxophonquartett, Ensemble, MainArtist

(C) 2020 CapriccioNR (P) 2020 CapriccioNR

6
II. Larghetto
00:04:56

Nikolai Kapustin, Composer - clair-obscur Saxophonquartett, Ensemble, MainArtist

(C) 2020 CapriccioNR (P) 2020 CapriccioNR

7
III. Allegretto
00:03:18

Nikolai Kapustin, Composer - clair-obscur Saxophonquartett, Ensemble, MainArtist

(C) 2020 CapriccioNR (P) 2020 CapriccioNR

8
IV. Fuga
00:05:20

Nikolai Kapustin, Composer - clair-obscur Saxophonquartett, Ensemble, MainArtist

(C) 2020 CapriccioNR (P) 2020 CapriccioNR

Duet for Alto Saxophone & Cello, Op. 99 (Nikolai Kapustin)

9
I. Allegretto
00:03:00

Nikolai Kapustin, Composer - Peter Bruns, Artist, MainArtist - Christoph Enzel, Artist

(C) 2020 CapriccioNR (P) 2020 CapriccioNR

10
II. Grave
00:05:31

Nikolai Kapustin, Composer - Peter Bruns, Artist, MainArtist - Christoph Enzel, Artist

(C) 2020 CapriccioNR (P) 2020 CapriccioNR

11
III. Animato
00:03:20

Nikolai Kapustin, Composer - Peter Bruns, Artist, MainArtist - Christoph Enzel, Artist

(C) 2020 CapriccioNR (P) 2020 CapriccioNR

Descriptif de l'album

At first glance, it might be surprising that a pianist born in the Soviet Republic of Ukraine, who went through the classical Russian school of pianists, should compose exclusively in the idiom of jazz. But jazz was more prevalent in the Soviet Union that might be supposed. Already in the 1930s, Oleg Ludstrem began appearing with his Big Band touring in the UDSSR. Later, Nikolai Kapustin worked for many years in this orchestra as a pianist and arranger. ‘What interests me most is the fusion between classical music and jazz, and between the classical form and the jazz idiom. Here, the classical portion has more weight for me. The jazz style is merely colour.’ (Nikolai Kapustin). © Capriccio

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Elisaveta Blumina
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Le violon en 10 interprètes, épisode 2

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Voici la seconde partie de cette sélection subjective de 10 violonistes qui met en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers.

Kœchlin, l’Alchimiste

Ancrée dans la tradition mais aussi très novatrice, l’œuvre immense de Koechlin, d’un langage extrêmement personnel, a dérouté ses contemporains en raison de ses multiples facettes, de sa liberté et de sa dimension philosophique. Le disque permet enfin de prendre la mesure de cet alchimiste des sons, prophète génial sans doute trop tôt venu. Et dont nous célébrons ce 27 novembre le 150ème anniversaire de la naissance…

Jordi Savall : la musique, la vie, l'enregistrement

Il pleuvait à seaux en cette nuit d’octobre dans le Bugey, où il pleut d’ailleurs très souvent à cette époque de l’année. Il était autour de minuit. Nous étions une cinquantaine de passionnés à attendre dans le silence, l’humidité et le froid au Festival d’Ambronay. Puis, sans aucun bruit, Jordi Savall est arrivé, sanglé dans un imperméable blanc et trempé, façon Humphrey Bogart dans Casablanca, serrant une caisse en forme de corps humain contre lui. Avec des gestes lents, il en a extrait, non pas une mitraillette, mais une viole de gambe qu’il a commencé à manier et à accorder avec d’infinies précautions. Puis le miracle est descendu sur l’auditoire.

Dans l'actualité...