Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Santana - Santana IV

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Santana IV

Santana

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 48.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

45. C’est le nombre d’années qu’il aura fallu patienter pour voir une suite à Santana III. Que l’attente fût longue pour les amateurs du lyrisme guitaristique de Santana. C’est l’autre guitariste, Neal Schon qui est à l’origine du projet. Il souffle l’idée d’une collaboration avec Santana en 2013, et les deux musiciens décident finalement de rappeler toute la bande présente en 1971 : Greg Rollie (piano / chant), Michael Carabello (percussions), Michael Shrieve (percussions)… tous ont répondu présents. Les artistes se mettent au travail dès 2013 et enregistrent pas moins de … 50 chansons. Les 16 plus abouties sont conservées et constituent Santana IV. La recette épicée est merveilleusement cuisinée et on retrouve tout ce qui fait l’identité du groupe : de la musique latine au jazz, des rythmes caribéens aux notes du blues, du psychédélisme au soleil de l’afro… L’ensemble est très groovy et Santana s’efforce de faire danser dans une valse sensuelle la rythmique et la mélodie. Les musiciens avouent même n’avoir éprouvé aucune difficulté à retrouver leur complicité après tant d’années et se sont permis d’enregistrer une partie du morceau Shake It sous forme de jam. Invité de marque, le chanteur des Isley Brothers, Roman Isley, est lui aussi de la partie et pose sa voix sur deux morceaux. Cherchant toujours à toucher les gens à travers sa musique, Santana livre encore un contenu qui fera vibrer à la moindre écoute. © AR/Qobuz

Plus d'informations

Santana IV

Santana

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Yambu
00:03:27

Santana, Primary

2016

2
Shake It
00:04:45

Santana, Primary

3
Anywhere You Want to Go
00:05:05

Santana, Primary

2016

4
Fillmore East
00:07:44

Santana, Primary

5
Love Makes The World Go Round (feat. Ronald Isley)
00:04:20

Santana, Primary

2016

6
Freedom In Your Mind (feat. Ronald Isley)
00:05:30

Santana, Primary

2016

7
Choo Choo
00:04:10

Santana, Primary

8
All Aboard
00:02:03

Santana, Primary

9
Sueños
00:05:15

Santana, Primary

10
Caminando
00:04:21

Santana, Primary

11
Blues Magic
00:04:26

Santana, Primary

2016

12
Echizo
00:03:54

Santana, Primary

13
Leave Me Alone
00:04:01

Santana, Primary

2016

14
You And I
00:04:20

Santana, Primary

15
Come As You Are
00:04:52

Santana, Primary

16
Forgiveness
00:07:22

Santana, Primary

Descriptif de l'album

45. C’est le nombre d’années qu’il aura fallu patienter pour voir une suite à Santana III. Que l’attente fût longue pour les amateurs du lyrisme guitaristique de Santana. C’est l’autre guitariste, Neal Schon qui est à l’origine du projet. Il souffle l’idée d’une collaboration avec Santana en 2013, et les deux musiciens décident finalement de rappeler toute la bande présente en 1971 : Greg Rollie (piano / chant), Michael Carabello (percussions), Michael Shrieve (percussions)… tous ont répondu présents. Les artistes se mettent au travail dès 2013 et enregistrent pas moins de … 50 chansons. Les 16 plus abouties sont conservées et constituent Santana IV. La recette épicée est merveilleusement cuisinée et on retrouve tout ce qui fait l’identité du groupe : de la musique latine au jazz, des rythmes caribéens aux notes du blues, du psychédélisme au soleil de l’afro… L’ensemble est très groovy et Santana s’efforce de faire danser dans une valse sensuelle la rythmique et la mélodie. Les musiciens avouent même n’avoir éprouvé aucune difficulté à retrouver leur complicité après tant d’années et se sont permis d’enregistrer une partie du morceau Shake It sous forme de jam. Invité de marque, le chanteur des Isley Brothers, Roman Isley, est lui aussi de la partie et pose sa voix sur deux morceaux. Cherchant toujours à toucher les gens à travers sa musique, Santana livre encore un contenu qui fera vibrer à la moindre écoute. © AR/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Santana
Europa Santana
Abraxas Santana
Santana Santana
Africa Speaks Santana

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Santana, le lézard de Tijuana

Une place au panthéon du rock assurée dès ses débuts avec sa performance ensorcelante à Woodstock, une dizaine de Grammy Awards sous le bras et des millions de disques écoulés grâce à sa renaissance en star de la latin pop, des featurings plus prestigieux les uns que les autres… Santana fait partie de ces artistes qui ont tout raflé : la reconnaissance du public, de la critique et de ses pairs. Portrait d’un artiste comblé qui enchaîne les mues comme un lézard.

La nu soul en 10 albums

Au milieu des 90’s, alors que le hip-hop vit son âge d’or, la soul entame aussi sa révolution. Avec Erykah Badu, D’Angelo, Jill Scott et quelques autres, le genre retrouve la classe, la sobriété et le raffinement qui animaient les albums de Marvin Gaye, Curtis Mayfield ou Roberta Flack. Après les années de règne du R&B sirupeux ultra-commercial, la nu soul, nettement plus underground, ravive la flame de la soul originelle, dans ses arrangements comme dans ses textes. Un mouvement bref mais hautement influent.

Le grunge en 10 albums

Il y a trente ans, Seattle devenait la capitale du rock. La faute au grunge. Cet esprit “sale” et je-m’en-foutiste né sur les cendres du punk, du heavy metal et du rock alternatif passa en un éclair de l’underground au succès mondial. Trop vite récupéré par un système qu’il reniait, le genre s’étouffa dans sa propre caricature à la fin des 90’s. Retour sur 10 albums qui ont marqué le mouvement.

Dans l'actualité...