Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Clea Vincent - Nuits sans sommeil

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Nuits sans sommeil

Cléa Vincent

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Avec son mélange de mélodie désenchantée et de rythmes dansants, la chanson qui ouvre (et donne son nom à) ce second album de Cléa Vincent synthétise parfaitement l’ambiance générale du disque. Finalement, la Parisienne ne fait que développer une esthétique et un langage dont elle a fait l’acquisition en 2014, année de sortie de son premier EP (Non mais oui) – lequel sera rapidement suivi par un album (Retiens mon désir, toujours chez Midnight Special Records). C’est d’ailleurs cette cohérence stylistique qui frappe le plus à l’écoute de ces 11 titres : outre la mélancolie dansante évoquée plus haut, on trouve d’autres obsessions de la chanteuse dans Nuits sans sommeil, à commencer par, précisément, la nuit (Femme est la nuit), laquelle est à l’origine de toutes sortes de désinhibitions (Laisse-toi aller) et de paysages magiques (Le Soleil dans la mer).

La sensualité est également au cœur de l’album, celle d’une jeune femme des années 2010 qui s’affirme avec élégance et une pointe de romantisme. Cléa Vincent possède un outil de taille pour mettre en valeur cette qualité : une voix de femme-enfant apparemment fragile mais qui cache bien son jeu. Pour parfaire ce disque atypique, la chanteuse s’est entourée de Raphaël Léger, qui n’est autre que le batteur du groupe rouennais Tahiti 80. On peut aussi repérer une autre petite célébrité « nordique » au générique de cet album, le chanteur d’origine lilloise Voyou, qui prête sa voix au morceau Maldonne, dont les mélodies et les arrangements rappellent assez l’univers de The Pirouettes. Tous ces artistes sensibles et rayonnants forment petit à petit une famille synth-pop à la française, avec cette touche si particulière de tendre mélancolie, de fausse naïveté et de groove solaire. © Nicolas Magenham/Qobuz

Plus d'informations

Nuits sans sommeil

Clea Vincent

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Nuits sans sommeil
00:02:55

Clea Vincent, Composer, Author, Artist, MainArtist - Raphael Leger, Composer, Author

2018 Midnight Special Records 2018 Château Perdu Records / Midnight Special Records

2
Sexe d'un garçon
00:03:54

Clea Vincent, Composer, Author, Artist, MainArtist - Raphael Leger, Composer, Author

2018 Midnight Special Records 2018 Midnight Special Records

3
Le soleil dans la mer
00:03:35

Clea Vincent, Composer, Author, Artist, MainArtist - Raphael Leger, Composer, Author

2018 Midnight Special Records 2018 Midnight Special Records / Château Perdu Records

4
Laisse-toi aller
00:03:25

Clea Vincent, Composer, Author, Artist, MainArtist - Raphael Leger, Composer, Author

2018 Midnight Special Records 2018 Midnight Special Records / Château Perdu Records

5
I.R.L
00:02:47

Clea Vincent, Composer, Author, Artist, MainArtist - Raphael Leger, Composer, Author - Ghislain Fracapane, Composer

2018 Midnight Special Records 2018 Midnight Special Records

6
Maldonne (feat. Voyou)
00:03:16

Clea Vincent, Composer, Author, Artist, MainArtist - Raphael Leger, Composer, Author - Voyou, FeaturedArtist

2018 Midnight Special Records 2018 Midnight Special Records

7
Ici et maintenant
00:03:30

Clea Vincent, Composer, Author, Artist, MainArtist - Raphael Leger, Composer, Author

2018 Midnight Special Records 2018 Midnight Special Records

8
Au phone
00:04:13

Clea Vincent, Composer, Author, Artist, MainArtist - Raphael Leger, Composer, Author

2018 Midnight Special Records 2018 Midnight Special Records

9
Femme est la nuit
00:03:51

Pascal Sevran, Composer, Author - Pallavicini, Composer, Author - CUTUGNO, Composer, Author - Clea Vincent, Artist, MainArtist - S. Lebrail, Composer, Author

2018 Midnight Special Records 2018 Midnight Special Records

10
Dans les strass
00:03:24

Pascal Sevran, Composer, Author - Pallavicini, Composer, Author - CUTUGNO, Composer, Author - Clea Vincent, Artist, MainArtist - S. Lebrail, Composer, Author

2018 Midnight Special Records 2018 Midnight Special Records

11
Ceux que nous sommes
00:03:10

Clea Vincent, Composer, Author, Artist, MainArtist - Raphael Leger, Author, Arranger

2018 Midnight Special Records 2018 Midnight Special Records

Descriptif de l'album

Avec son mélange de mélodie désenchantée et de rythmes dansants, la chanson qui ouvre (et donne son nom à) ce second album de Cléa Vincent synthétise parfaitement l’ambiance générale du disque. Finalement, la Parisienne ne fait que développer une esthétique et un langage dont elle a fait l’acquisition en 2014, année de sortie de son premier EP (Non mais oui) – lequel sera rapidement suivi par un album (Retiens mon désir, toujours chez Midnight Special Records). C’est d’ailleurs cette cohérence stylistique qui frappe le plus à l’écoute de ces 11 titres : outre la mélancolie dansante évoquée plus haut, on trouve d’autres obsessions de la chanteuse dans Nuits sans sommeil, à commencer par, précisément, la nuit (Femme est la nuit), laquelle est à l’origine de toutes sortes de désinhibitions (Laisse-toi aller) et de paysages magiques (Le Soleil dans la mer).

La sensualité est également au cœur de l’album, celle d’une jeune femme des années 2010 qui s’affirme avec élégance et une pointe de romantisme. Cléa Vincent possède un outil de taille pour mettre en valeur cette qualité : une voix de femme-enfant apparemment fragile mais qui cache bien son jeu. Pour parfaire ce disque atypique, la chanteuse s’est entourée de Raphaël Léger, qui n’est autre que le batteur du groupe rouennais Tahiti 80. On peut aussi repérer une autre petite célébrité « nordique » au générique de cet album, le chanteur d’origine lilloise Voyou, qui prête sa voix au morceau Maldonne, dont les mélodies et les arrangements rappellent assez l’univers de The Pirouettes. Tous ces artistes sensibles et rayonnants forment petit à petit une famille synth-pop à la française, avec cette touche si particulière de tendre mélancolie, de fausse naïveté et de groove solaire. © Nicolas Magenham/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Munich 2016 Keith Jarrett
Songs In The Key Of Life Stevie Wonder
Innervisions Stevie Wonder
À découvrir également
Par Clea Vincent
Tropi-cléa 2 Clea Vincent
Retiens mon désir Clea Vincent
Tropi-cléa Clea Vincent
Du sang sur les congas Clea Vincent
Bahia Clea Vincent

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Le musée imaginaire de Christophe

Au fil de sa carrière, Christophe, qui a nous a quittés le 16 avril dernier, s’est construit une sorte de petit musée intérieur, étincelant et hors d’âge, dans lequel il errait la nuit. Entre l’amour de la musique et la cinéphilie, Christophe y dévoile ses fétiches, ses obsessions, ses passions, sans jamais perdre de vue son émerveillement enfantin.

Le petit théâtre d’Alain Souchon

Chroniques du quotidien dont la mélancolie est souvent masquée par un humour nonchalant ou enfantin, les chansons d’Alain Souchon s’articulent autour des mêmes thèmes et procédés depuis son premier album, au milieu des années 1970. Dans un mélange singulier de douceur et de fermeté, de nostalgie rêveuse et d’ancrage dans le réel, les différents éléments de l’univers souchonien s’apparentent à un petit théâtre de la vie.

Rachid Taha, itinéraire d’un chanteur populaire

“Je suis Africain”, l’album posthume de Rachid Taha, contient tous les éléments qui ont forgé son identité musicale. Chaâbi, raï, rock, électro, chanson franco-arabe, violons égyptiens, rhythm’n’blues, country-rock ou poésie soufie… Un chant du cygne à l’image de la carrière d’un artiste qui marqué l’histoire de la musique populaire.

Dans l'actualité...