Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

John Coltrane - Lush Life

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Lush Life

John Coltrane

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 192.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Prestige, le label de Bob Weinstock, était connu pour sa politique de première prise, évitant d’utiliser des heures de studio pour répéter les morceaux ou faire des prises supplémentaires, et pour mélanger les prises issues de dates différentes pour ses disques.

Ce deuxième album de John Coltrane pour Prestige n’échappe pas à cette politique et est le résultat de trois séances différentes : la première (toute première de Coltrane en leader) ayant eu lieu le 31 mai 1957, la deuxième le 16 août et la troisième, le 10 janvier 1958. Pour obtenir l’ordre de l’album, la séance la plus ancienne le clôt, la plus récente est placée au milieu et celle du 16 août au début.

Pour ses trois premiers morceaux, Coltrane joue en trio, non pas en hommage à Sonny Rollins ou pour des raisons esthétiques mais parce que Red Garland n’est pas venu, donc pas de piano mais une introduction à « Like Someone in Love » au saxophone solo, préfigurant le lyrisme qui domine l’album. Cette version de « Lush Life » est devenue un classique « qui ne l’a jamais joué sans le couplet » remarque depuis Joe Goldberg dans ses notes. Le seul original est « Trane’s Slo Blues », une version coltranienne de « Bag’s Groove » qui complète bien la calypso de « I Love You » et le tempo rapide de « I Hear a Rhapsody ».

Coltrane s’est libéré de la drogue, a commencé à jouer avec Monk (Monk’s Mood date du 16 avril 1957). C’est sa joie de vivre qui s’entend ici.
© ©Copyright Music Story Pierre-Emmanuel Seguin 2017

Plus d'informations

Lush Life

John Coltrane

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Like Someone In Love
00:05:03

John Coltrane, MainArtist - James Van Heusen, ComposerLyricist - Johnny Burke, ComposerLyricist

℗ 2016 Concord Music Group, Inc.

2
I Love You Honey
00:05:35

Cole Porter, ComposerLyricist - John Coltrane, MainArtist

℗ 2016 Concord Music Group, Inc.

3
Trane's Slo Blues
00:06:09

John Coltrane, MainArtist, ComposerLyricist - Rudy Van Gelder, Engineer, StudioPersonnel - Bob Weinstock, Producer

℗ 2016 Concord Music Group, Inc.

4
Lush Life
00:14:03

John Coltrane, MainArtist - Billy Strayhorn, ComposerLyricist

℗ 2016 Concord Music Group, Inc.

5
I Hear A Rhapsody
00:06:03

John Coltrane, MainArtist - Jack Baker, ComposerLyricist - Dick Gasparre, ComposerLyricist - George Fragos, ComposerLyricist

℗ 2016 Concord Music Group, Inc.

Descriptif de l'album

Prestige, le label de Bob Weinstock, était connu pour sa politique de première prise, évitant d’utiliser des heures de studio pour répéter les morceaux ou faire des prises supplémentaires, et pour mélanger les prises issues de dates différentes pour ses disques.

Ce deuxième album de John Coltrane pour Prestige n’échappe pas à cette politique et est le résultat de trois séances différentes : la première (toute première de Coltrane en leader) ayant eu lieu le 31 mai 1957, la deuxième le 16 août et la troisième, le 10 janvier 1958. Pour obtenir l’ordre de l’album, la séance la plus ancienne le clôt, la plus récente est placée au milieu et celle du 16 août au début.

Pour ses trois premiers morceaux, Coltrane joue en trio, non pas en hommage à Sonny Rollins ou pour des raisons esthétiques mais parce que Red Garland n’est pas venu, donc pas de piano mais une introduction à « Like Someone in Love » au saxophone solo, préfigurant le lyrisme qui domine l’album. Cette version de « Lush Life » est devenue un classique « qui ne l’a jamais joué sans le couplet » remarque depuis Joe Goldberg dans ses notes. Le seul original est « Trane’s Slo Blues », une version coltranienne de « Bag’s Groove » qui complète bien la calypso de « I Love You » et le tempo rapide de « I Hear a Rhapsody ».

Coltrane s’est libéré de la drogue, a commencé à jouer avec Monk (Monk’s Mood date du 16 avril 1957). C’est sa joie de vivre qui s’entend ici.
© ©Copyright Music Story Pierre-Emmanuel Seguin 2017

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Translation Black Eyed Peas
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
À découvrir également
Par John Coltrane

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
John Coltrane, le souffle continu(e)

Il y a un demi-siècle, le saxophoniste américain s’éclipsait à seulement 40 ans, laissant derrière lui de nombreux enregistrements qui ont chamboulé l’histoire de son instrument, celle du jazz mais aussi de la musique du XXe siècle.

Santana, le lézard de Tijuana

Une place au panthéon du rock assurée dès ses débuts avec sa performance ensorcelante à Woodstock, une dizaine de Grammy Awards sous le bras et des millions de disques écoulés grâce à sa renaissance en star de la latin pop, des featurings plus prestigieux les uns que les autres… Santana fait partie de ces artistes qui ont tout raflé : la reconnaissance du public, de la critique et de ses pairs. Portrait d’un artiste comblé qui enchaîne les mues comme un lézard.

Impulse! Orange was the new Black

Avec Blue Note et Verve, Impulse! est sans doute le plus célèbre des labels de jazz américains. Une maison peinte en orange et noir qui hébergea bien évidemment John Coltrane mais aussi les musiciens les plus aventureux des années 60.

Dans l'actualité...