Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Miles Davis - Kind Of Blue

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Kind Of Blue

Miles Davis

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Finalement, être considéré comme le plus grand disque de jazz de tous les temps n’est guère aisé. On en oublierait presque d’en écouter vraiment son contenu… Le casting évidemment impressionne. A ses côtés, Miles Davis est entouré de ce que chaque instrument compte de solistes révolutionnaires. Bill Evans d’abord. Le pianiste qui apporte sa culture classique est au fond le co-auteur de cette réussite. Ensemble, ils développent un jazz de l’épure qui s’éloigne des acrobaties harmoniques du be bop. Sans pyrotechnie, ce jazz modal est aussi embrassé par les saxophones de John Coltrane et Cannonball Adderley, deux souffles longs en bouche, d’une sensualité folle. Adossée à la rythmique du batteur Jimmy Cobb et du contrebassiste Paul Chambers, cette réunion d’esthètes offre surtout au jazz des habits d’un raffinement extrême. © MZ

Plus d'informations

Kind Of Blue

Miles Davis

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
So What 00:09:22

Miles Davis, Associated Performer, Main Artist, Trumpet, Associated Performer, Trumpet - Irving Townsend, Producer - Jimmy Cobb, Drums - M. Davis, Composer, Lyricist - Bill Evans, Piano - Paul Chambers, Bass - Julian "Cannonball" Adderley, Alto Saxophone - John Coltrane, Tenor Saxophone

Originally released 1959. All rights reserved by Columbia Records, a division of Sony Music Entertainment

2
Freddie Freeloader 00:09:46

Miles Davis, Associated Performer, Main Artist, Trumpet, Associated Performer, Trumpet - Irving Townsend, Producer - Jimmy Cobb, Drums - M. Davis, Composer, Lyricist - Wynton Kelly, Piano - Paul Chambers, Bass - Julian "Cannonball" Adderley, Alto Saxophone - John Coltrane, Tenor Saxophone

Originally released 1959. All rights reserved by Columbia Records, a division of Sony Music Entertainment

3
Blue in Green 00:05:37

Miles Davis, Associated Performer, Main Artist, Trumpet, Associated Performer, Trumpet - Irving Townsend, Producer - Jimmy Cobb, Drums - M. Davis, Composer, Lyricist - Patti Matheny - Bill Evans, Piano - Darren Salmieri - Seth Foster, Mastering Engineer - Paul Chambers, Bass - Fred Plaut, Recording Engineer - John Coltrane, Tenor Saxophone

Originally released 1959. All rights reserved by Columbia Records, a division of Sony Music Entertainment

4
All Blues 00:11:32

Miles Davis, Associated Performer, Composer, Lyricist, Main Artist, Trumpet, Associated Performer, Composer, Lyricist, Trumpet - Irving Townsend, Producer - Jimmy Cobb, Drums - Bill Evans, Piano - Paul Chambers, Bass - Julian "Cannonball" Adderley, Alto Saxophone - John Coltrane, Tenor Saxophone

Originally released 1959. All rights reserved by Columbia Records, a division of Sony Music Entertainment

5
Flamenco Sketches 00:09:26

Miles Davis, Associated Performer, Main Artist, Trumpet, Associated Performer, Trumpet - Irving Townsend, Producer - Jimmy Cobb, Drums - M. Davis, Composer, Lyricist - Bill Evans, Piano - Paul Chambers, Bass - Julian "Cannonball" Adderley, Alto Saxophone - John Coltrane, Tenor Saxophone

Originally released 1959. All rights reserved by Columbia Records, a division of Sony Music Entertainment

Descriptif de l'album

Finalement, être considéré comme le plus grand disque de jazz de tous les temps n’est guère aisé. On en oublierait presque d’en écouter vraiment son contenu… Le casting évidemment impressionne. A ses côtés, Miles Davis est entouré de ce que chaque instrument compte de solistes révolutionnaires. Bill Evans d’abord. Le pianiste qui apporte sa culture classique est au fond le co-auteur de cette réussite. Ensemble, ils développent un jazz de l’épure qui s’éloigne des acrobaties harmoniques du be bop. Sans pyrotechnie, ce jazz modal est aussi embrassé par les saxophones de John Coltrane et Cannonball Adderley, deux souffles longs en bouche, d’une sensualité folle. Adossée à la rythmique du batteur Jimmy Cobb et du contrebassiste Paul Chambers, cette réunion d’esthètes offre surtout au jazz des habits d’un raffinement extrême. © MZ

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
The Lion King Various Artists
Beethoven: 9 Symphonies Berliner Philharmoniker
Barbara Alexandre Tharaud
À découvrir également
Par Miles Davis

Playlists

Dans la même thématique...
From This Place Pat Metheny
Blue World John Coltrane
Munich 2016 Keith Jarrett
Beautiful Vinyl Hunter Ashley Henry
Lune rouge Erik Truffaz
Les Grands Angles...
Santana, le lézard de Tijuana

Une place au panthéon du rock assurée dès ses débuts avec sa performance ensorcelante à Woodstock, une dizaine de Grammy Awards sous le bras et des millions de disques écoulés grâce à sa renaissance en star de la latin pop, des featurings plus prestigieux les uns que les autres… Santana fait partie de ces artistes qui ont tout raflé : la reconnaissance du public, de la critique et de ses pairs. Portrait d’un artiste comblé qui enchaîne les mues comme un lézard.

Stan Getz à l’heure brésilienne

En mars 1964, le label Verve publie un chef-d’œuvre cosigné par l’Américain Stan Getz et le Brésilien João Gilberto, qui popularisera la bossa-nova aux quatre coins du monde et relancera la carrière du saxophoniste. Le disque reste encore aujourd’hui le sommet de la fusion entre jazz et musique brésilienne.

La britpop en 10 albums

« Si le but du punk était de se débarrasser des hippies, le nôtre est d’en finir avec le grunge. » Lorsque Damon Albarn assène cette phrase en 1993, l’Angleterre s’apprête à reprendre sa place sur un échiquier musical envahi par Seattle avec le grunge et Nirvana. Profondément liée à la vie politique et l’identité locale, la pop britannique se révèle au moment où Tony Blair et le New Labour entrent en scène. Le romantisme anglais redevient attractif par rapport à l’identité américaine, jugée trop creuse outre-Manche. Place à la « Cool Britannia ».

Dans l'actualité...