Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Jodyline Gallavardin|Lost Paradises

Lost Paradises

Jodyline Gallavardin

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

C’est une révélation. Pas de celles, spectaculaires, qui vous laissent assommé comme après un match de boxe. Non, Jodyline Gallavardin n’est pas du genre à passer en force, et préfère miser sur son phrasé aérien, son sens des résonances et sa compréhension habile des partitions de Cowell, Sibelius, Granados et de tous les autres compositeurs présents dans ce programme. Après tout, son premier album, « Lost Paradises », a été « pensé comme un refuge à l’agitation de notre époque, au bruit envahissant ». Son récital invite au recueillement et à la suspension. S’il y a révélation, elle se fait douce, envoûtante, presque hypnotique. La pianiste diplômée en 2015 du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon a très vite tissé sa toile dans la forêt pianistique et émerge, féerique et enchanteresse, sur les scènes française, italienne ou suédoise.

S’il y a une certaine audace à ouvrir ce programme avec les élans millénaires presque archaïques des Three Irish Legends de Cowell, il fallait une solide cohérence de style pour bifurquer ensuite sur les promenades sylvestres de Sibelius (les 5 Pièces de l’Op. 75 évoquant les arbres) avec autant de naturel. Marque d’un talent immense, Jodyline Gallavardin parvient à faire cohabiter les univers de sept compositeurs au demeurant très dissemblables tout en gardant une ligne directrice forte, celle du temps suspendu et de la méditation onirique. Sous ses doigts, les pièces de Sibelius convoquent un magnifique univers pastoral fait d’arbres, de ruisseaux et de rochers moussus, Hermit Trush d’Amy Beach devient une promenade libre et songeuse. Quant à Schubert, on ne l’a jamais vu aussi romantique et langoureux. Les pages de Granados, Séverac et Ravel qui suivent bénéficient du même traitement de choix. Gallavardin allie à la construction intelligente du programme un dévouement total à l’émotion contenue dans chacune des œuvres qu’elle interprète ici avec une sensibilité au sommet pour nous offrir un album qui n’a certainement pas volé son Qobuzissime. © Pierre Lamy/Qobuz

Plus d'informations

Lost Paradises

Jodyline Gallavardin

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
Three Irish Legends: No. 1, The Tides of Manaunaun
00:03:22

Henry Cowell, Composer - Jodyline Gallavardin, Soloist, MainArtist

2022 Scala Music 2022 Scala Music

2
Three Irish Legends: No. 2, The Hero Sun
00:03:08

Henry Cowell, Composer - Jodyline Gallavardin, Soloist, MainArtist

2022 Scala Music 2022 Scala Music

3
Three Irish Legends: No. 3, The Voice of Lir
00:04:22

Henry Cowell, Composer - Jodyline Gallavardin, Soloist, MainArtist

2022 Scala Music 2022 Scala Music

4
Five Trees, Op. 75: No. 1, When the Rowan Blossoms
00:01:51

Jean Sibelius, Composer - Jodyline Gallavardin, Soloist, MainArtist

2022 Scala Music 2022 Scala Music

5
Five Trees, Op. 75: No. 2, The Solitary Pine
00:02:45

Jean Sibelius, Composer - Jodyline Gallavardin, Soloist, MainArtist

2022 Scala Music 2022 Scala Music

6
Five Trees, Op. 75: No. 3, The Aspen
00:02:02

Jean Sibelius, Composer - Jodyline Gallavardin, Soloist, MainArtist

2022 Scala Music 2022 Scala Music

7
Five Trees, Op. 75: No. 4, The Birch
00:01:34

Jean Sibelius, Composer - Jodyline Gallavardin, Soloist, MainArtist

2022 Scala Music 2022 Scala Music

8
Five Trees, Op. 75: No. 5, The Spruce
00:03:08

Jean Sibelius, Composer - Jodyline Gallavardin, Soloist, MainArtist

2022 Scala Music 2022 Scala Music

9
Hermit Thrush At Eve, Op. 92: No. 1, Hermit Thrush
00:06:24

Amy Beach, Composer - Jodyline Gallavardin, Soloist, MainArtist

2022 Scala Music 2022 Scala Music

10
Auf dem Wasser zu singen
00:04:30

Franz Schubert, Composer - Jodyline Gallavardin, Soloist, MainArtist

2022 Scala Music 2022 Scala Music

11
Goyescas: Quejas o la Maja y el Ruiseñor
00:06:04

Enrique Granados, Composer - Jodyline Gallavardin, Soloist, MainArtist

2022 Scala Music 2022 Scala Music

12
Cerdaña: Les Muletiers devant le Christ de Llivia
00:08:13

Deodat de Severac, Composer - Jodyline Gallavardin, Soloist, MainArtist

2022 Scala Music 2022 Scala Music

13
La Valse
00:13:06

Maurice Ravel, Composer - Jodyline Gallavardin, Soloist, MainArtist

2022 Scala Music 2022 Scala Music

Descriptif de l'album

C’est une révélation. Pas de celles, spectaculaires, qui vous laissent assommé comme après un match de boxe. Non, Jodyline Gallavardin n’est pas du genre à passer en force, et préfère miser sur son phrasé aérien, son sens des résonances et sa compréhension habile des partitions de Cowell, Sibelius, Granados et de tous les autres compositeurs présents dans ce programme. Après tout, son premier album, « Lost Paradises », a été « pensé comme un refuge à l’agitation de notre époque, au bruit envahissant ». Son récital invite au recueillement et à la suspension. S’il y a révélation, elle se fait douce, envoûtante, presque hypnotique. La pianiste diplômée en 2015 du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon a très vite tissé sa toile dans la forêt pianistique et émerge, féerique et enchanteresse, sur les scènes française, italienne ou suédoise.

S’il y a une certaine audace à ouvrir ce programme avec les élans millénaires presque archaïques des Three Irish Legends de Cowell, il fallait une solide cohérence de style pour bifurquer ensuite sur les promenades sylvestres de Sibelius (les 5 Pièces de l’Op. 75 évoquant les arbres) avec autant de naturel. Marque d’un talent immense, Jodyline Gallavardin parvient à faire cohabiter les univers de sept compositeurs au demeurant très dissemblables tout en gardant une ligne directrice forte, celle du temps suspendu et de la méditation onirique. Sous ses doigts, les pièces de Sibelius convoquent un magnifique univers pastoral fait d’arbres, de ruisseaux et de rochers moussus, Hermit Trush d’Amy Beach devient une promenade libre et songeuse. Quant à Schubert, on ne l’a jamais vu aussi romantique et langoureux. Les pages de Granados, Séverac et Ravel qui suivent bénéficient du même traitement de choix. Gallavardin allie à la construction intelligente du programme un dévouement total à l’émotion contenue dans chacune des œuvres qu’elle interprète ici avec une sensibilité au sommet pour nous offrir un album qui n’a certainement pas volé son Qobuzissime. © Pierre Lamy/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

The Number of the Beast

Iron Maiden

From The Fires

Greta Van Fleet

From The Fires Greta Van Fleet

Powerslave

Iron Maiden

Powerslave Iron Maiden

Somewhere in Time

Iron Maiden

Somewhere in Time Iron Maiden
À découvrir également
Par Jodyline Gallavardin

Cerdaña

Jodyline Gallavardin

Cerdaña Jodyline Gallavardin

Playlists

Dans la même thématique...

The New Four Seasons - Vivaldi Recomposed

Max Richter

BD Music Presents Erik Satie

Various Artists

Exiles

Max Richter

Exiles Max Richter

Old Friends New Friends

Nils Frahm

Nightscapes

Magdalena Hoffmann

Nightscapes Magdalena Hoffmann
Les Grands Angles...
Le Chant de la Terre : Gustav Mahler et l’Ailleurs

Qu’est-ce qui a pu pousser Gustav Mahler, en 1907-1908, à composer une œuvre aussi inclassable que celle-ci ? Écrit à un moment charnière dans la vie de Mahler, Le Chant de la Terre occupe une place à part dans son œuvre et marie l’esprit « fin de siècle » à la fascination pour l’exotisme qui grandissait à l’époque chez ses contemporains. À Vienne, l’heure était alors aux turbulences, et cette pièce qui oscille entre adieu et nouveau départ mérite un examen plus attentif.

Les flamboyantes extases de Scriabine

Quelque peu éclipsé aujourd’hui par ses compatriotes Stravinski ou Rachmaninov, Alexandre Scriabine n’en reste pas moins une figure incontournable de la musique russe. Aux balbutiements du XXe siècle, le compositeur et pianiste virtuose s’émancipe de l’héritage romantique pour proposer un langage musical singulier et novateur qui ne connaîtra pas d’héritier. Son œuvre, profondément influencée par la philosophie mystique et la synesthésie, connaîtra en à peine deux décennies une évolution fulgurante, interrompue par sa mort prématurée à l’âge de 43 ans.

Marc Ribot, l’anti-guitar hero

Depuis une quarantaine d’années, le nom de Marc Ribot apparaît sur les pochettes d’albums signés Tom Waits, Alain Bashung, Diana Krall, John Zorn, Robert Plant, Caetano Veloso et tant d’autres. Et lorsqu’il ne prête pas sa guitare atypique aux plus grands, le New-Yorkais s’amuse, sous son nom, à démonter le rock, le jazz, le funk, la musique cubaine et tout ce qui passe sous ses doigts.

Dans l'actualité...