Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

David Lively - J. Marx: Piano Concerto in E Major "Romantic" & Castelli Romani

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

J. Marx: Piano Concerto in E Major "Romantic" & Castelli Romani

Steven Sloane, Bochum Symphony Orchestra, David Lively

Livret numérique

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Langue disponible : anglais

Joseph Marx was an excellent pianist: the hugely demanding solo part of his Romantic Piano Concerto, a ‘symphonic duet’ between piano and orchestra, marks him as a true virtuoso who had also absorbed the heady impressionism of Debussy, Scriabin and Delius. While having no connection with film music, Marx left a multitude of intoxicating melodies that eclipsed the wildest of Hollywood’s dreams. His second piano concerto, Castelli Romani, was inspired by ancient ruins in the wooded hills outside Rome, and is a magical, pyrotechnic display of Mediterranean emotions and masterfully orchestrated atmospheric pictures. © Naxos

Plus d'informations

J. Marx: Piano Concerto in E Major "Romantic" & Castelli Romani

David Lively

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Romantisches Klavierkonzert (Romantic Piano Concerto) (Joseph Marx)

1
Piano Concerto in E Major "Romantic": I. Lebhaft
00:16:59

David Lively, Artist, MainArtist - Steven Sloane, Conductor - Joseph Marx, Composer - Bochum Symphony Orchestra, Orchestra

(C) 2019 Naxos (P) 2019 Naxos

2
Piano Concerto in E Major "Romantic": II. Nicht zu langsam
00:10:21

David Lively, Artist, MainArtist - Steven Sloane, Conductor - Joseph Marx, Composer - Bochum Symphony Orchestra, Orchestra

(C) 2019 Naxos (P) 2019 Naxos

3
Piano Concerto in E Major "Romantic": III. Sehr lebhaft
00:13:31

David Lively, Artist, MainArtist - Steven Sloane, Conductor - Joseph Marx, Composer - Bochum Symphony Orchestra, Orchestra

(C) 2019 Naxos (P) 2019 Naxos

Castelli Romani (Joseph Marx)

4
No. 1, Villa Hadriana
00:11:10

David Lively, Artist, MainArtist - Steven Sloane, Conductor - Joseph Marx, Composer - Bochum Symphony Orchestra, Orchestra

(C) 2019 Naxos (P) 2019 Naxos

5
No. 2, Tusculum
00:08:11

David Lively, Artist, MainArtist - Steven Sloane, Conductor - Joseph Marx, Composer - Bochum Symphony Orchestra, Orchestra

(C) 2019 Naxos (P) 2019 Naxos

6
No. 3, Frascati
00:12:29

David Lively, Artist, MainArtist - Steven Sloane, Conductor - Joseph Marx, Composer - Bochum Symphony Orchestra, Orchestra

(C) 2019 Naxos (P) 2019 Naxos

Descriptif de l'album

Joseph Marx was an excellent pianist: the hugely demanding solo part of his Romantic Piano Concerto, a ‘symphonic duet’ between piano and orchestra, marks him as a true virtuoso who had also absorbed the heady impressionism of Debussy, Scriabin and Delius. While having no connection with film music, Marx left a multitude of intoxicating melodies that eclipsed the wildest of Hollywood’s dreams. His second piano concerto, Castelli Romani, was inspired by ancient ruins in the wooded hills outside Rome, and is a magical, pyrotechnic display of Mediterranean emotions and masterfully orchestrated atmospheric pictures. © Naxos

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Crime Of The Century [2014 - HD Remaster]

Supertramp

The Number of the Beast

Iron Maiden

Nights of the Dead, Legacy of the Beast: Live in Mexico City

Iron Maiden

Tubular Bells

Mike Oldfield

Tubular Bells Mike Oldfield
À découvrir également
Par David Lively

Chopin : Concertos for Pianoforte & String Quintet

David Lively

Bach: Die Kunst der Fuge, L'Art de la Fugue, The Art of the Fugue

David Lively

I Got Rhythm

David Lively

I Got Rhythm David Lively

Boesmans: Tunes, Cadenza, Fanfare I & Surfing

David Lively

Chausson & Fauré: Piano Quartets

David Lively

Playlists

Dans la même thématique...

Exiles

Max Richter

Exiles Max Richter

Schubert: Winterreise

Mark Padmore

Schubert: Winterreise Mark Padmore

Souvenirs d'Italie

Maurice Steger

Souvenirs d'Italie Maurice Steger

El Nour

Fatma Said

El Nour Fatma Said

Debussy – Rameau

Víkingur Ólafsson

Debussy – Rameau Víkingur Ólafsson
Les Grands Angles...
Berlioz, la Fantastique en 10 versions

Véritable manifeste de l’émergence du romantisme français, la “Symphonie fantastique” de Berlioz aura marqué le XIXe siècle comme le “Sacre du printemps” de Stravinsky marquera le suivant. Créés à Paris, autrefois creuset mondial de l’effervescence artistique, ces deux chefs-d’œuvre ont fait basculer durablement le langage musical dans une autre dimension. Le 5 décembre 1830, l’œuvre révolutionnaire d’un Hector Berlioz de 27 ans émeut les musiciens présents dans la petite salle de l’ancien conservatoire, parmi lesquels Meyerbeer et Liszt, vivement impressionnés par l’extraordinaire audace de cet ouvrage présenté trois ans seulement après la mort de Beethoven.

Max Richter, l’activiste du néo-classique

Avec la sortie de son nouvel album Exiles, une réflexion sur l’exil menée avec le Baltic Sea Orchestra, l’iconoclaste et prolifique pionnier du courant néo-classique Max Richter se positionne une nouvelle fois comme un des artistes les plus engagés toutes scènes musicales confondues. Reliant musiques classique et électroniques, mondes physique et sensible, rarement un artiste aura produit de la musique instrumentale aussi évocatrice.

Dominique Visse ou la nouvelle Renaissance

Avec son look de vieux rockeur paré de bagues et de boucles d’oreilles, ses cheveux longs hirsutes, ses blousons en cuir semblant sortir de “Easy Rider”, le road movie culte de la génération hippie, et sa voix pointue comme une jambe de compas, Dominique Visse promène depuis plus de quarante ans sa personnalité singulière dans le monde souvent conventionnel de la musique classique. En 1978, il a fondé l’Ensemble Clément Janequin qui allait remettre au goût du jour la chanson polyphonique de la Renaissance française. On leur doit l’émergence de tout un répertoire à travers une discographie exceptionnelle pour le label Harmonia Mundi.

Dans l'actualité...