Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Ben Webster - Ben Webster Meets Oscar Peterson

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Ben Webster Meets Oscar Peterson

Ben Webster & Oscar Peterson

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 192.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Un saxophone ténor 5 étoiles et un trio 5 étoiles ! Deux ans après le déjà magnifique Soulville, Ben Webster et Oscar Peterson remettent le couvert, en novembre 1959, pour un nouveau sommet d’élégance et d’intelligence. L’entente entre les deux musiciens est fascinante et le phrasé sensuel et chaud de Webster glisse entre les doigts virtuoses de Peterson et de sa rythmique (Ray Brown et Ed Thigpen). Le pianiste canadien souvent flamboyant est ici plus en retenu qu’à l’accoutumée, histoire d’offrir une fusion parfaite avec son complice d’un jour. Le quartet magnifie des standards pourtant maintes fois revisités par leurs confrères et The Touch Of Your Lips comme How Deep Is The Ocean, This Can’t Be Love ou bien encore In The Wee Small Hours Of The Morning ont ici des saveurs plus qu’exquises. Un chef d’œuvre. © MD/Qobuz

Plus d'informations

Ben Webster Meets Oscar Peterson

Ben Webster

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
The Touch Of Your Lips 00:06:20

Ben Webster, Tenor Saxophone, MainArtist, AssociatedPerformer - RAY BROWN, Double Bass, AssociatedPerformer - Ray Noble, ComposerLyricist - Ed Thigpen, Drums, AssociatedPerformer - Oscar Peterson, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Norman Granz, Producer

℗ 1959 The Verve Music Group, a Division of UMG Recordings, Inc.

2
When Your Lover Has Gone 00:04:00

Einar Aaron Swan, ComposerLyricist - Ben Webster, MainArtist - Oscar Peterson, MainArtist - Norman Granz, Producer

℗ 1959 The Verve Music Group, a Division of UMG Recordings, Inc.

3
Bye Bye Blackbird 00:06:46

Ben Webster, MainArtist - Mort Dixon, Author - Ray Henderson, Composer - Oscar Peterson, MainArtist - Norman Granz, Producer

℗ 1959 The Verve Music Group, a Division of UMG Recordings, Inc.

4
How Deep Is The Ocean (How High Is The Sky) 00:02:36

Ben Webster, MainArtist - Irving Berlin, ComposerLyricist - Oscar Peterson, MainArtist - Russell Garcia, Producer

℗ 1959 The Verve Music Group, a Division of UMG Recordings, Inc.

5
In The Wee Small Hours Of The Morning 00:03:13

Bob Hilliard, Author - Ben Webster, MainArtist - RAY BROWN, Double Bass, AssociatedPerformer - Ed Thigpen, Drums, AssociatedPerformer - Oscar Peterson, MainArtist - David A. Mann, Composer - Norman Granz, Producer

℗ 1959 The Verve Music Group, a Division of UMG Recordings, Inc.

6
Sunday 00:03:58

Chester Conn, ComposerLyricist - Ned Miller, ComposerLyricist - Jule Styne, Composer - Ben Webster, MainArtist - Oscar Peterson, MainArtist - Benny Krueger, ComposerLyricist - Norman Granz, Producer

℗ 1959 The Verve Music Group, a Division of UMG Recordings, Inc.

7
This Can't Be Love 00:09:58

Richard Rodgers, Composer - Lorenz Hart, Author - Ben Webster, MainArtist - Oscar Peterson, MainArtist - Norman Granz, Producer

℗ 1959 The Verve Music Group, a Division of UMG Recordings, Inc.

Descriptif de l'album

Un saxophone ténor 5 étoiles et un trio 5 étoiles ! Deux ans après le déjà magnifique Soulville, Ben Webster et Oscar Peterson remettent le couvert, en novembre 1959, pour un nouveau sommet d’élégance et d’intelligence. L’entente entre les deux musiciens est fascinante et le phrasé sensuel et chaud de Webster glisse entre les doigts virtuoses de Peterson et de sa rythmique (Ray Brown et Ed Thigpen). Le pianiste canadien souvent flamboyant est ici plus en retenu qu’à l’accoutumée, histoire d’offrir une fusion parfaite avec son complice d’un jour. Le quartet magnifie des standards pourtant maintes fois revisités par leurs confrères et The Touch Of Your Lips comme How Deep Is The Ocean, This Can’t Be Love ou bien encore In The Wee Small Hours Of The Morning ont ici des saveurs plus qu’exquises. Un chef d’œuvre. © MD/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Ben Webster
King Of The Tenors Ben Webster
Rums Ben Webster

Playlists

Dans la même thématique...
Sensurround Trio Bobo
Blue World John Coltrane
Beautiful Vinyl Hunter Ashley Henry
Playing the Room Avishai Cohen (tp)
My Finnish Calendar Iiro Rantala
Les Grands Angles...
Saxophone : les ténors du ténor

Comment le saxophone, cet instrument inventé par un Belge pour les orchestres militaires est-il devenu l’apanage d’un genre ? Comment les jazzmen ont-ils fait main basse sur l’invention d’Adolphe Sax ? Premier volet d’une série consacrée aux géants de l’instrument, en commençant – à tout seigneur tout honneur – par le ténor et ses nombreux adeptes, de Coleman Hawkins à Wayne Shorter.

Frank Zappa, pour le meilleur et pour le rire

Plus les années passent depuis la disparition de Frank Zappa le 4 décembre 1993, plus son absence se fait cruellement sentir dans le panorama musical actuel. Non pas qu'on l'ait oublié, mais on cherchera en vain ceux qui peuvent prétendre l’égaler. Le génie aussi cosmique que comique de Frank Zappa n'a aucun équivalent aujourd'hui, car personne, depuis près de trois décennies, n’a été capable comme lui de conjuguer la plus grande exigence musicale avec un humour totalement décomplexé.

ECM en 10 albums

Le plus beau son après le silence. C’est la formule qui colle à la peau d’ECM depuis cinquante ans. Manfred Eicher, le charismatique fondateur du label munichois, ne vit pas « hors du temps » mais plus précisément dans « un temps parallèle » à celui de la société, faisant d’ECM une planète de toute beauté où le jazz résonne autrement. Et c’est souvent pour ECM que Keith Jarrett, Charles Lloyd, Jan Garbarek, Chick Corea et tant d’autres ont enregistré leurs disques les plus intenses. Plus encore que pour Blue Note ou Impulse!, se limiter à 10 albums pour raconter toute l’histoire de ce label hors-norme est mission impossible. Aussi, les 10 sélectionnés raconteront « une » histoire d’ECM.

Dans l'actualité...