Dans chaque genre, les experts de Qobuz rassemblent tous les indispensables. Ces albums qui ont marqué l’histoire de la musique et constituent des dates majeures.

Avec la Discothèque Idéale, vous (re)découvrez des enregistrements mythiques, tout en construisant votre culture musicale.

Les albums

13,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1991 | Geffen

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Sans être conçu comme un double album et pourtant impossible à séparer en deux opus individuels, Use Your Illusion offre l’exemple parfait d’un groupe soudainement célèbre laissant libre cours à ses ambitions. Sa réalisation s’étalant sur près de trois ans, les guitaristes Slash et Izzy Stradlin essayent de ramener le groupe vers ses racines hard-rock, tandis que le chanteur Axl Rose entend offrir un cocktail de Queen et d’Elton John. On aurait pu concevoir que ces aspirations différentes se soient vu attribuer chacune un disque, mais elles ont en fait été secouées dans un shaker. Si Use Your Illusion I est plus hard-rock que le II, ce n’est que pure coïncidence. Dans l’ensemble, le disque I tape plus fort que le II, même si l’on y trouve pas mal de remplissage, et on a du mal à repérer les moments forts au milieu d’une production somme toute assez pompeuse. ~ Stephen Thomas Erlewine
13,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 1987 | Geffen

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Déjà une légende peu de temps après sa sortie, ce premier album étonnant appelle la controverse, de la pochette originale de Robert Williams aux comptes implacables que règle Axl Rose avec le côté obscur de Los Angeles. Cette narration un peu facile combinée à leur arrogance collective de sales mômes et à l’approche incroyablement mature de leurs chansons a assuré aux Guns N' Roses une célébrité accélérée qui a brillamment servi leur légende. De la laconique "Paradise City" à la douloureusement belle "Sweet Child O' Mine" ou à la furieuse "Welcome To The Jungle", le disque déborde d’une brutale intégrité. Un album qu’ils n’auraient jamais pu surpasser s’ils étaient restés ensemble.
14,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 1986 | Geffen

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
26,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2011 | Geffen

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Pour certains, Nevermind est sans doute le dernier vrai chef d’œuvre de l’histoire du rock. Chef d’œuvre au sens de disque fédérateur, pour ne pas dire LE disque d’une génération… En 1991 pourtant, certains se demandent pourquoi la planète entière va s’emparer de cette bombe nucléaire de rock’n’roll, punk dans l’âme, pour la transformer en véritable phénomène. Après un premier disque cinglant (Bleach), beau retour au punk basique passé à la moulinettes de sonorités distordues et métalliques, Kurt Cobain affute sa plume et son sens de la mélodie : Smells Like Teen Spirit évidemment mais aussi le raz-de-marée électrique de Territorial Pissings, le fielleux Come As You Are, le folk troublant de Poly ou le bipolaire Lithium, tout est perfection, destructeur pour le corps, renversant pour l’esprit… L’organe lancinant de Kurt Cobain fait corps avec sa prose désespérée et la batterie de Dave Grohl résonne comme autant de directs au plexus. Essentiel ? Doux euphémisme. © MZ/Qobuz
19,49 €
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2011 | Geffen

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Pour certains, Nevermind est sans doute le dernier vrai chef d’œuvre de l’histoire du rock. Chef d’œuvre au sens de disque fédérateur, pour ne pas dire LE disque d’une génération… En 1991 pourtant, certains se demandent pourquoi la planète entière va s’emparer de cette bombe nucléaire de rock’n’roll, punk dans l’âme, pour la transformer en véritable phénomène. Après un premier disque cinglant (Bleach), beau retour au punk basique passé à la moulinettes de sonorités distordues et métalliques, Kurt Cobain affute sa plume et son sens de la mélodie : Smells Like Teen Spirit évidemment mais aussi le raz-de-marée électrique de Territorial Pissings, le fielleux Come As You Are, le folk troublant de Poly ou le bipolaire Lithium, tout est perfection, destructeur pour le corps, renversant pour l’esprit… L’organe lancinant de Kurt Cobain fait corps avec sa prose désespérée et la batterie de Dave Grohl résonne comme autant de directs au plexus. Essentiel ? Doux euphémisme. © Marc Zisman/Qobuz
21,49 €
14,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1971 | Geffen

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
19,49 €
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2013 | Geffen

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio - Pitchfork: Best New Reissue
Suite au raz de marée Nevermind, la bande à Kurt Cobain décide de s’accompagner de Steve Albini (notamment connu pour son travail avec les Pixies) pour produire son prochain disque. Un tel choix est cohérent pour un groupe qui veut affirmer son image punk et indie, et qui désire se débarrasser de l’étiquette pop qui lui a été collé après l’incroyable succès de son précédent opus. In Utero constitue un véritable pied de nez aux maisons de disque puisque Nirvana ne fait pas le choix facile et commercial de reproduire la même recette qu’avant : l’ambiance est volontairement plus sombre et les instrumentations sont lourdes et très punk, constituant un disque moins facilement accessible que Nevermind. Difficile de ne pas considérer cet album comme une lettre de suicide écrite par Cobain, ce dernier mettant tout son talent de songwriter dans des titres aux paroles glaçantes, chantant et criant ses frustrations et sa rage dans des titres brillamment composés. La dernière preuve de l’immense talent du chanteur qui se suicidera en 1994, laissant derrière lui une œuvre touchante et immensément influente. A l'occasion de son 20e anniversaire, l'album est totalement remasterisé. © LG/Qobuz
19,49 €
13,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2014 | Geffen

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
13,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 1998 | Geffen

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
13,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2011 | Geffen

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Pour certains, Nevermind est sans doute le dernier vrai chef d’œuvre de l’histoire du rock. Chef d’œuvre au sens de disque fédérateur, pour ne pas dire LE disque d’une génération… En 1991 pourtant, certains se demandent pourquoi la planète entière va s’emparer de cette bombe nucléaire de rock’n’roll, punk dans l’âme, pour la transformer en véritable phénomène. Après un premier disque cinglant (Bleach), beau retour au punk basique passé à la moulinettes de sonorités distordues et métalliques, Kurt Cobain affute sa plume et son sens de la mélodie : Smells Like Teen Spirit évidemment mais aussi le raz-de-marée électrique de Territorial Pissings, le fielleux Come As You Are, le folk troublant de Poly ou le bipolaire Lithium, tout est perfection, destructeur pour le corps, renversant pour l’esprit… L’organe lancinant de Kurt Cobain fait corps avec sa prose désespérée et la batterie de Dave Grohl résonne comme autant de directs au plexus. Essentiel ? Doux euphémisme. © MZ/Qobuz
21,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2006 | Geffen

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
21,99 €
Goo

Rock - Paru le 1 janvier 2005 | Geffen

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
20,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2004 | Geffen

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Pop music ou l’histoire sans fin. En 1994, le premier album de Weezer – l’album bleu – est une énième preuve que l’idiome peut sans cesse se renouveler. En pleine vague grunge, le quartet californien emmené par Rivers Cuomo ramasse un flambeau abandonné au sol, des années plus tôt, par les Beach Boys mais aussi les oubliés Raspberries d’Eric Cramen, les Cars de Ric Ocasek (ici à la production), The Knack, The Shoes, 20/20, les Ramones, Kiss et même les Pixies. Comme une vraie fausse BO hypnotisée par les 70's où l’imagerie ado décalée défile en bonne et due forme (irrésistible single Buddy Holly), épaulée par des guitares surpuissantes et des chœurs sucrés, cet album blindé de mélodies parfaites offre au rock indé américain obsédé par la culture pop de nouvelles perspectives. Alternative au grunge régnant, cet album bleu est paru cinq semaines seulement après le suicide d’un certain Kurt Cobain… © Marc Zisman/Qobuz
26,99 €
19,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 1979 | Geffen

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
30,99 €
21,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1971 | Geffen

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
30,99 €
21,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1970 | Geffen

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
14 février 1970, voilà une date essentielle pour tout bon fan des Who qui se respecte, marquant le concert du quatuor britannique à l’université de Leeds immortalisé dans ce Live at Leeds, régulièrement considéré comme l’un des meilleurs albums live de rock de tous les temps. C’est suite à la longue tournée de promotion de l’opéra-rock Tommy que les Who projettent d’immortaliser l’un de leur concert pour capturer l’intensité de leurs performances scéniques. Le lineup le plus célèbre du groupe (Roger Daltrey, Pete Townshend, John Entwistle et Keith Moon) se retrouve donc dans la cafétéria de l’université de Leeds, à jouer plus d’une trentaine de morceaux devant une foule de 2000 personnes. Les quatre musiciens répondent à toutes les attentes et sont clairement à la hauteur de leur réputation, offrant une prestation d’une rare intensité et semblant être à tout moment sur le point d’exploser. Ce ne sont finalement que six chansons qui sont choisies pour figurer sur l’album orignal de 1970. Cette édition deluxe crée l’événement en publiant l’intégralité du concert… une aubaine. © LG/Qobuz
28,99 €
20,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2010 | Geffen

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
21,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2003 | Geffen

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Quelques mois après avoir posé ses doigts de fée sur le Nevermind de Nirvana, le producteur Butch Vig s’attaque à ce Dirty. En 1992, Sonic Youth n’est pas une bande de bleus et affiche déjà six albums à son compteur. Pour ce chapitre 7, les guitaristes Thurston Moore et Lee Ranaldo, oscillant entre six-cordes compactes et tsunami de disto sauvage, ne mettent pas d’eau dans leur vin et n’optent pas pour autant pour le « tout grunge » régnant, comme certains le diront à l’époque… Séquences angoissantes (Shoot), rock viscéral (100%), fausses ballades (Wish Fulfillment), électrochoc (Nic Fit), refrain flamboyant (Sugar Kane), compositions bicéphales (Orange Rolls, Angel’s Spit), rarement le gang new-yorkais n’aura aussi bien équilibré et digéré toutes ses marottes : rock avant-gardiste et expérimental, punk-rock frontal, mélodies assumées et feu d’artifice électrique. Avec ce Dirty, Sonic Youth ouvre ses entrailles à 360°. © Marc Zisman/Qobuz
55,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2014 | Geffen

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
62,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2011 | Geffen

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Pour certains, Nevermind est sans doute le dernier vrai chef d’œuvre de l’histoire du rock. Chef d’œuvre au sens de disque fédérateur, pour ne pas dire LE disque d’une génération… En 1991 pourtant, certains se demandent pourquoi la planète entière va s’emparer de cette bombe nucléaire de rock’n’roll, punk dans l’âme, pour la transformer en véritable phénomène. Après un premier disque cinglant (Bleach), beau retour au punk basique passé à la moulinettes de sonorités distordues et métalliques, Kurt Cobain affute sa plume et son sens de la mélodie : Smells Like Teen Spirit évidemment mais aussi le raz-de-marée électrique de Territorial Pissings, le fielleux Come As You Are, le folk troublant de Poly ou le bipolaire Lithium, tout est perfection, destructeur pour le corps, renversant pour l’esprit… L’organe lancinant de Kurt Cobain fait corps avec sa prose désespérée et la batterie de Dave Grohl résonne comme autant de directs au plexus. Essentiel ? Doux euphémisme. © MZ/Qobuz