Dans chaque genre, les experts de Qobuz rassemblent tous les indispensables. Ces albums qui ont marqué l’histoire de la musique et constituent des dates majeures.

Avec la Discothèque Idéale, vous (re)découvrez des enregistrements mythiques, tout en construisant votre culture musicale.

Les albums

28,99 €
24,49 €

Rock - Paru le 4 décembre 2015 | Legacy Recordings

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
27,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2005 | A&M

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
16,99 €

Pop - Paru le 9 février 1993 | Elektra Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
26,99 €
19,49 €

Rock - Paru le 30 novembre 1970 | UMC (Universal Music Catalogue)

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
En solo, les Beatles n’y sont pas allés de main morte. Mais cette quantité n’a pas toujours été synonyme de qualité. Avec All Things Must Pass qui parait en novembre 1970 dans la foulée de la séparation du groupe, on est pourtant sans doute dans le tiercé de tête des disques solo des Fab Four. Mélodies bouleversantes, instrumentarium totalement fou, production ample et luxueuse, invités de marque (Eric Clapton, Peter Frampton, Ginger Baker, Bobby Womack, Billy Preston, Dave Mason, Klaus Voorman, Bobby Keys, Ringo Starr et, derrière la console, un certain Phil Spector… ), ce triple album de George Harrison est d’une richesse folle : de l’hymne hippie My Sweet Lord au trip psyché-barge Wah Wah, le plus habité et mystique des Fab Four excelle aussi bien dans la ballade à tiroirs que dans le rock’n’roll coloré. A l’arrivée, All Things Must Pass prouve que derrière la montagne Lennon/McCartney se cachait une autre montagne nommée Harrison… © MZ/Qobuz
19,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2014 | UMC (Universal Music Catalogue)

Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
En solo, les Beatles n’y sont pas allés de main morte. Mais cette quantité n’a pas toujours été synonyme de qualité. Avec All Things Must Pass qui parait en novembre 1970 dans la foulée de la séparation du groupe, on est pourtant sans doute dans le tiercé de tête des disques solo des Fab Four. Mélodies bouleversantes, instrumentarium totalement fou, production ample et luxueuse, invités de marque (Eric Clapton, Peter Frampton, Ginger Baker, Bobby Womack, Billy Preston, Dave Mason, Klaus Voorman, Bobby Keys, Ringo Starr et, derrière la console, un certain Phil Spector… ), ce triple album de George Harrison est d’une richesse folle : de l’hymne hippie My Sweet Lord au trip psyché-barge Wah Wah, le plus habité et mystique des Fab Four excelle aussi bien dans la ballade à tiroirs que dans le rock’n’roll coloré. A l’arrivée, All Things Must Pass prouve que derrière la montagne Lennon/McCartney se cachait une autre montagne nommée Harrison… © MZ/Qobuz
25,49 €
17,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2013 | CAPITOL CATALOG MKT (C92)

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Ecouter le Band, c’est contempler de vieilles photos sépia de l’Amérique et entendre résonner un rock’n’roll gorgé de ses musiques classiques, le blues, le folk, la country, le jazz… Après avoir accompagné Bob Dylan sur disque et sur scène, le gang canadien emmené par Robbie Robertson publie son premier album au cœur de l’été 1968. Un disque concocté dans sa maison de Woodstock baptisée Big Pink. En décalage avec les productions du moment, Music from Big Pink, dont la pochette a été peinte par Dylan himself, enquille les merveilles intemporelles : The Weight, This Wheel's on Fire, Chest Fever, Tears of Rage… Country en habits de soie, folk infusé au jazz, valse antique et rock roots, ce long périple sur lequel le temps n’a pas de prise préfigure l’américana… L’œuvre est surtout collective – le Band ne s’appelle pas le Band pour rien – et du bassiste Rick Danko au batteur Levon Helm en passant par les pianistes Garth Hudson et Richard Manuel et Robertson à la guitare, chacun apporte sa pièce à un édifice majeur du rock américain. © Marc Zisman/Qobuz
14,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2009 | Universal Music Division Polydor

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
19,49 €
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 18 juin 1996 | Geffen Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Aussi fou que sa pochette (un komondor faisant du saut de haies), Odelay confirme le génie d’assembleur de Beck. Mais si Mellow Gold et son tubesque single Loser revendiquait ses allures lo-fi fauchées, Odelay assume ses moyens et sa production plus luxuriante. L’idée est pourtant la même : accoupler l’inaccouplable ! Funk sexuel, rock psyché, country blues salace, rap old school, folk bancal, easy listening clinquant, Beck colle et décolle tout ! Côté samples, c’est la foire à la saucisse et on croise les Them de Van Morrison, Rare Earth, Mandrill, Mantronix, Sly Stone, Dick Hyman, Edgar Winter, Lee Dorsey et quelques autres… Malgré cet état civil improbable, Odelay possède une réelle identité. Une nouvelle merveille basée sur une philosophie sans ornières des plus saine. Car en plus d’être un savant fou des sons, Beck est un vrai songwriter dans l’âme. © Marc Zisman/Qobuz
13,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 1988 | Polydor

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
14,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2010 | Legacy Recordings

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
14,49 €

Pop/Rock - Paru le 10 janvier 1964 | Columbia

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
14,49 €

Rock - Paru le 5 mai 1994 | Columbia - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
14,49 €

Rock - Paru le 15 octobre 2010 | Columbia - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
L’Histoire sait que certains esprits étroits n’apprécièrent guère que Bob Dylan ait mis les doigts dans la prise. Tant pis pour eux car ce cinquième album paru en mars 1965 prouve que le génie dylanien fonctionne dans tous les contextes. Tous ! Sa prose prophétique comme ses mélodies renversantes font ici des étincelles inédites et Bringing It All Back Home est une orgie ultime où se croisent folk, blues, rock, country, chansons engagées, délires à la Burroughs, poésie, satire, rien ne manque à l’appel ! Une manière aussi pour le Zim d’insister sur le fait qu’il n’est le gourou ou le leader d’aucun mouvement. Juste un songwriter qui ne ressemble qu’à lui-même et qui influencera tous les habitants de la planète rock. © MZ
14,49 €

Rock - Paru le 15 octobre 2010 | Columbia - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Il était une icône folk hippy, il sera une rock star ! Ayant pactisé avec la fée électricité depuis Bringing It All Back Home, Bob Dylan désintègre sa propre image avec ce chef d’œuvre paru en août 1965 qu’il a conçu avec un vrai groupe rock emmené par le guitariste Mike Bloomfield. Sur ce sixième album studio produit par Bob Johnston, l’instrumentation est plus dense et riche qu’à l’accoutumée comme en témoigne Like A Rolling Stone et le Zim ose tous les styles, plongeant même sa plume cynique et parfois surréaliste (le cirque fou de Desolation Row) dans l’encre d’une certaine décadence… Et qu’il s’agisse de rock’n’roll nerveux et arrogant ou de blues folk à l’âme soul, c’est bien le nouveau personnage de Dylan qui prend forme au cœur de cette Highway cabossée et bigarrée. Une vraie révolution qui influencera toute la planète rock. © MZ
10,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1967 | Polydor

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
14,49 €

Pop/Rock - Paru le 15 octobre 2010 | Columbia - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
18,99 €

Rock - Paru le 15 octobre 2010 | Columbia - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Et un double ! Et même le premier de l’histoire du rock’n’roll ! Paru au milieu de l'année 1966, Blonde On Blonde est surtout un nouveau monument signé Bob Dylan. Un Dylan qui aura passé sa première décennie artistique à se remettre en question, à se revisiter et construire sur ce qu’il a détruit. Enregistré avec Robbie Robertson qui n’a pas encore formé The Band, ce septième album studio est un merveilleux patchwork qui secoue folk, blues, country et rock’n’roll dans tous les sens. Délirant ou introspectif, caustique ou émouvant, simple ou complexe, le Zim fait tout, chante tout. Visions Of Johanna, I Want You, Absolutely Sweet Marie, Rainy Day Women #12 & 35 et les onze minutes poignantes de Sad Eyed Lady Of The Lowlands, il enchaîne les perles comme autant de petits romans miraculeux. Et la planète rock ne sera (une fois encore) plus vraiment comme avant… © MZ
13,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1993 | Universal-Island Records Ltd.

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Sélection du Mercury Prize