Dans chaque genre, les experts de Qobuz rassemblent tous les indispensables. Ces albums qui ont marqué l’histoire de la musique et constituent des dates majeures.

Avec la Discothèque Idéale, vous (re)découvrez des enregistrements mythiques, tout en construisant votre culture musicale.

Les albums

22,49 €
19,49 €

Rock - Paru le 4 février 1977 | Rhino - Warner Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Les tensions internes ayant motivé l'écriture de pour ainsi dire toutes les chansons de Rumours, son écoute constitue quasiment une expérience de voyeurisme tant les membres du Mac s'y déclarent leurs quatre vérités tour à tour, crachant leurs insinuations et leurs mensonges au visage même de leur collègues. A nouveau produit et pensé par le guitariste Lindsey Buckingham, Rumours est une oeuvre tout à fait à part sur laquelle ce dernier endurcit Christine McVie et adoucit Stevie Nicks, injectant une bonne dose de mélodies accessibles donnant à l'entreprise un impact profond, dissimulant un orage émotionnel sous des arrangements faussement enjoués et faisant par exemple de la cruelle "Go Your Own Way" un véritable hymne. C'est cette capacité à rendre universelle une douleur intime qui fait de Rumours un disque indémodable. ~ Stephen Thomas Erlewine (trad. Olivier Duboc)
63,99 €
55,99 €

Punk - New Wave - Paru le 24 novembre 2017 | Rhino - Warner Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
La règle du jeu était certes claire dès leur premier album, les Ramones réussissent, avec le troisième épisode de leur saga binaire, à se surpasser. Et même à affiner leur art ! Une fois de plus, avec cette Rocket To Russia tirée le 4 novembre 1977 en pleine guerre froide, tout est question de symphonie en trois accords, d'histoires jouissivement crétines 100% ado et surtout de ramener fièrement le rock'n'roll là où il vit le jour : dans un garage ! Mais les refrains de Sheena Is A Punk Rocker ou Teenage Lobotomy sont imparables d'efficacité dans leur relecture du patrimoine rock’n’roll, pop bubblegum et surf. Et même lorsqu’ils revisitent le cultissime Surfin’ Bird des Trashmen ou Do You Wanna Dance? popularisé par Cliff Richard, les Beach Boys et même Bette Midler, nos délinquants punk du Queens font du rock sauvage et poil à gratter comme personne ! Cette édition célébrant les quarante ans de ce sublime attentat sonore propose deux mixes de l’album : celui de l’album original et un nouveau baptisé Tracking Mix signé Ed Stasium, ingénieur du son de la version de départ. Elle comprend également 24 titres rares ou inédits, des démos, des versions alternatives et des faces B. Enfin, cerise sur le gâteau, un pétaradant live inédit des (faux) frères Ramones enregistré le 19 décembre 1977 à l’Apollo Centre de Glasgow en Ecosse. © MZ/Qobuz
20,49 €
17,49 €

Rock - Paru le 14 mai 2013 | Rhino - Warner Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
A la sortie de Eliminator en 1983, les ZZ Top étaient déjà des habitués des sommets des charts, ce qui n’a tout de même pas empêché l’immense succès de cet album d’être légèrement surprenant. Débarquant en pleine période new wave dans laquelle les synthés font la loi, les barbus de ZZ Top se fichent pas mal de la tendance et restent fidèles à eux-mêmes : la guitare de Billy Gibbons et la basse de Dusty Hill combinent leur puissance pour former un blues/rock typique du power trio texan. Seule la batterie de Frank Beard semble être légèrement influencée par les sonorités du moment et rappelle parfois les boites à rythme de l’époque. L’album n’est pas avare en hits et contient des créations irrésistibles telles que Gimme All Your Lovin’, Sharp Dressed Man et Legs. La cohésion entre les trois membres du groupe est à son paroxysme et fait d’Eliminator un incontournable classique. © LG/Qobuz
17,49 €
14,99 €

Pop - Paru le 19 juin 1984 | Rhino - Warner Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
L'avènement 1999 coïncide pour Prince avec de nombreux accrochages avec son entourage. Le paroxysme étant atteint avec le départ à la guitare de Dez Dickerson remplacé par Wendy Melvoin. Prince repart au turbin et cogite sur un projet plus mégalo qu'un double album : un film quasi-auto-biographique ! Sur la sellette, son management est chargé de lui décrocher une toile au plus vite. La division cinématographique de Warner est guerre enthousiaste et veut des garanties. Prince et sa famille grandissante (The Revolution, The Time, Vanity 6) se produisent régulièrement au club le First Avenue et passent le reste de leur temps enfermés dans un immense entrepôt à répéter et à suivre des cours d'art dramatique et de danse pour préparer le passage sur grand écran. Prince va jusqu'à faire transférer son propre studio dans ce dépôt industriel pour mettre en boite la musique de sa prochaine folie. Il installe également un studio mobile devant le First Avenue où il enregistre en live d'autres titres. Finalement, les studios Warner sortent le carnet de chèque pour ce qui sera sûrement l'un des plus mauvais film qu'ils aient produit jusqu'ici, un navet qui donnera pourtant une délirante B.O. : Purple Rain décroche la première place des charts R&B et pop. Let's Go Crazy, When Doves Cry, Take Me With U, Purple Rain et I Would Die 4 U sont autant de tubes princiers qui monopoliseront les ondes en 1984 et 1985. Son funk rock décadent de macro en chemise à jabot séduit la planète toute entière. Une fois de plus, le musicien réussit à fusionner ses diverses marottes tel un nouveau Sly Stone. Mélodies pop à la Beatles, guitares hendrixiennes et rythmiques au groove funky à souhait, Purple Rain propose surtout une modernisation totale de ces valeurs musicales fondamentales. © MD/Qobuz
14,99 €

Pop - Paru le 30 janvier 2007 | Rhino - Warner Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
En 1986, l’album Parade est tracté par un infernal hit minimaliste : Kiss. Le nom de Rogers Nelson conserve une fois encore le haut de l'affiche et la famille princière tourne à travers le monde. Une famille en crise lorsque Prince dissout son groupe The Revolution pour s'enfermer dans son studio de Paisley Park afin de concocter seul sa neuvième prophétie qui sort en avril 1987 : Sign O The Times. Wendy à la guitare, Lisa au sitar et à la flûte et Sheila E aux percussions sont les uniques invités de la nouvelle féerie du maître de Minneapolis. Son funk se minimalise grandement pour atteindre un concentré efficace (The Ballad Of Dorothy Parker, Sign O The Times, Starfish And Coffee), et opte rarement pour la soul d'entant (Slow Love). Son cerveau est en fusion et les idées se ramassent à la pelle à l'image de The Cross, hallucination sly stonienne aux saveurs arabisantes. Toujours aussi moderne plusieurs décennies après sa sortie, ce double album souligne à nouveau l'envergure du talent de ce révolutionnaire solitaire… © MZ/Qobuz
16,99 €

Pop - Paru le 16 juillet 1980 | Rhino - Warner Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
14,99 €

Rock - Paru le 24 février 2006 | Rhino - Warner Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Prise de son d'exception
14,99 €

Pop - Paru le 8 février 2005 | Rhino - Warner Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
En ouvrant pour la Family de Sly Stone en 1972, les Meters dérapent sainement vers un groove de plus en plus funky. En 1974, avec Rejuvenation, ils signent enfin leur chef d’œuvre 100% funk made in New Orleans. Pour la première fois, ils trouvent l’osmose parfaite entre le son qu’ils popularisent depuis cinq ans et des compositions efficaces. Le bras de fer entre la pédale wah-wah et la batterie sur l’intro de Just Kissed My Baby, le motif minimaliste de Leo Nocentelli souligné par les chœurs sur People Say, le triolisme metersien guitare/basse/batterie à son paroxysme aux quatre coins de l’album, Rejuvenation est un sommet qui paradoxalement vendra très peu. © MZ/Qobuz
20,49 €
17,49 €

Hard Rock - Paru le 27 janvier 2009 | Rhino - Warner Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Véritable révolution de l’histoire de la musique, le premier album éponyme de Van Halen ouvre la voie pour ce que sera le rock ‘n’ roll pendant plus d’une décennie. C’est en 1978 que le monde découvre la rythmique puissante d’Alex Van Halen et de Michael Anthony, le charisme provocateur de David Lee Roth et surtout la virtuosité d’Eddie Van Halen. Ce dernier, à travers ces quelques chansons, bouleversera à tout jamais le monde de la guitare, poussant à l’extrême toutes les possibilités de l’instrument et lui faisant faire des sons jusqu’alors jamais entendus. Sur Van Halen, le rock est festif, fait pour soulever les foules à coup de riffs, de solos et de « oh yeah » bien placés. Le groupe est là pour s’amuser, donnant naissance à un hard rock plein d’énergie et d’une efficacité redoutable. Eruption reste une pierre angulaire de la guitare rock sur laquelle Eddie démontre tout ce dont il est capable et devenant un modèle pour de nombreuses générations de guitaristes à travers le monde. © LG/Qobuz
14,99 €

Rock - Paru le 8 octobre 1980 | Rhino - Warner Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
En embarquant avec eux Brian Eno, les Talking Heads jouent gros en cette aube des années 80. Mais le bluffant post-punk-funk rigide des New-yorkais trouve chez le musicien et producteur avant-gardiste britannique matière à faire évoluer leur rock atypique. Et rythmes ethniques, guitares minimalistes, basses élastiques et percussions extra-terrestres copulent ici avec génie. Egalement de la partie, le guitariste Adrian Belew, le trompettiste Jon Hassell et la chanteuse Nona Hendryx apportent leur pierre à cet édifice de funk blanc produit avec génie par Eno. © MZ/Qobuz
17,49 €
14,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 21 août 2015 | Rhino - Warner Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Encastrer le froid dans le chaud (à moins que ça ne soit l’inverse), Gang of Four sait faire. Dans la grisaille nordiste de Leeds, le chanteur Jon King, le guitariste Andy Gill, le bassiste Dave Allen et le batteur Hugo Burnham lancent leur révolution post-punk à coups de guitares désarticulées et de grooves anguleux. Entertainment !, leur premier album publié en septembre 1979, impose la singularité de ce yin et yang climatique. Très très frisquet donc dans des mélodies que la six-cordes de Gill cisaille à coups de stridences et de laminages. Mais très très chaud dans une rythmique élastique et funky comme chez les Talking Heads d’alors. Le carambolage est d’autant plus violent que les textes de cet Entertainment! ne sont pas vraiment de l’entertainment mais plutôt des petits cocktails Molotov à base de situationnisme, de féminisme, d’aliénation, de conflit nord-irlandais, de guérilla maoïste en Amérique du Sud et de plein d’autres festives considérations… Avec leurs confrères de The Fall, Père Ubu, Au Pairs ou PIL, Gang of Four ébranle les harmonies, les refrains, les solos et les mélodies comme nul autre. Un radicalisme qui influencera des années plus tard des groupes comme The Rapture, Radio 4, Editors, Bloc Party ou Franz Ferdinand… © Marc Zisman/Qobuz
22,49 €
19,49 €

Rock - Paru le 12 octobre 1979 | Rhino - Warner Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
39,99 €
33,99 €

Punk - New Wave - Paru le 9 septembre 2016 | Rhino - Warner Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Saintes écritures du punk rock comme le sont aussi Never Mind The Bollocks, l’unique album des Sex Pistols, le premier Ramones offre une approche originale du genre, bien ancrée dans une tradition rock’n’roll allant de la surf music aux girls groups. La crétinerie comme philosophie, l’insouciance ado comme unique credo, les guitares supersoniques comme arme de destruction massive, cette profession de foi, binaire dans sa forme, jouissive dans son fond, donne naissance à des hymnes de pop bubble-gum sous amphétamines comme Blitzkrieg Bop, Now I Wanna Sniff Some Glue et Judy Is A Punk. Totalement originale à sa sortie au printemps 1976, la musique des vrais-faux frères Ramones est un bon coup de pied (de nez) dans la fourmilière rock’n’roll. Cette édition deluxe remastérisée souffle les quarante bougies de ce chef d’œuvre on ne peut plus influent, à grand renfort de démos, inédits et titres live. © MZ
20,49 €
17,49 €

Rock - Paru le 16 septembre 1977 | Rhino - Warner Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
15,99 €
13,99 €

Punk - New Wave - Paru le 7 avril 2015 | Rhino - Warner Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
En 1989, New York marque le grand retour aux affaires de l'ancien taulier du Velvet Underground après des années un brin plates. Avec un tel titre, le disque se devait d’être à la hauteur pour l’ambassadeur rock’n’roll de la Grosse Pomme. A 47 ans, le Lou signe son dernier chef d’œuvre en revenant d’une certaine manière à ses fondamentaux côté textes et musique, sans jamais s’auto-parodier. Le son est brut, intègre, sec et juste parfait. L’auto-proclamé rock’n’roll animal n’avait pas été aussi génial depuis des années… Et de Romeo Had Juliette à Dirty Blvd. en passant par Last Great American Whale, There Is No Time ou bien encore Beginning Of A Great Adventure, l’ancien taulier du Velvet Underground rappelle à qui l’aurait oublié qu’il demeure un grand songwriter. A ses côtés sur ce 15e album solo, le guitariste Mike Rathke, le bassiste Rob Wasserman et le batteur Fred Maher qui lui apportent une aide plus qu’essentielle. Aide qui traverse les années car le son comme la production de New York (Lou Reed et Fred Maher) ne souffre d’aucune ride. Un chef d’œuvre sans aucun doute. © MZ/Qobuz
14,99 €

Rock - Paru le 3 août 1979 | Rhino - Warner Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
16,99 €

Rock - Paru le 20 décembre 2005 | Rhino - Warner Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
En 1968, Tony Joe White touche le succès dès son premier album Black and White. Un subtil mélange de country-rock et de traditions louisianaises qui donneront naissance au « swamp rock ». White est donc un pionnier du style sur cette production de Billy Swan. Sa voix douce de baryton du bayou séduit mais pas autant que son talent de songwriter. Sur les treize titres de l’album, les six premiers (sûrement les plus percutants) sont des créations originales de ce jeune homme d’Oak Grove. Willie and Laura Mae Jones, Soul Francisco, Aspen Colorado, Whompt Out on You, Don't Steal My Love et Polk Salad Annie. Six chansons qui reflètent l’image du bayou dont White est fier. Une poésie boueuse, des guitares parfois grasses, une voix sensible aux vibrations soul et aux ballades bluegrass, il faut peu de temps pour reconnaître son génie. Beaucoup ont donc repris certaines chansons du disque, notamment Elvis en 1969 avec Polk Salad Annie, ainsi que Conway Twitty, Dusty Springfield et bien d’autres encore. Mais s’il est doué pour composer, il sait aussi choisir ses interprétations sur face B. James Moore, Bobby Russell, Jim Webb ou encore Burt Bacharach pour Look of Love, Tony Joe White connaît sa musique et sait s’entourer pour faire rayonner son swamp ! Plus tard, il sera rejoint par d’autres alligators de ces marécages comme Dr.John, Creedence Clearwater Revival ou encore J.J. Cale. © Clara Bismuth/Qobuz
23,99 €

Rock - Paru le 5 février 2013 | Rhino - Warner Records

Distinctions Album du mois Magic - Discothèque Idéale Qobuz - Pitchfork: Best New Reissue
13,49 €

Pop - Paru le 21 mai 2002 | Rhino - Warner Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
13,49 €

Rock - Paru le 4 février 1977 | Rhino - Warner Records

Distinctions Album du mois Magic - Discothèque Idéale Qobuz