Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Olivier Latry - Bach to the future

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Bach to the future

Olivier Latry

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Pour son premier album sur La Dolce Volta, Olivier Latry s’est lancé le défi d’enregistrer la musique de Johann Sebastian Bach. Cet enregistrement réalisé sur les grandes orgues Cavaillé-Coll de Notre-Dame de Paris dont il est le titulaire depuis trente-trois ans, suscite un certain nombre d’interrogations passionnantes car selon Olivier Latry, « il faut se nourrir du passé pour se projeter dans l’avenir ».
"Je voulais imaginer comment la musique de Jean-Sébastien Bach pouvait passer les siècles au-delà de toute contingence musicologique. Faire quelque chose qui soit vraiment aux antipodes de mes précédents albums, et essayer de remettre en phase l’instrument et la musique. Ma démarche met en lumière plusieurs paradoxes : le fait d’interpréter des œuvres clé du protestantisme dans l’un des lieux les plus emblématiques du catholicisme, tout d’abord, mais aussi de les restituer sur un instrument pour le moins éloigné de la facture baroque et classique. Tout cela pose en effet question. Toutefois, la plus importante interrogation demeure, à mes yeux, celle de l’authenticité en musique. Je vous avoue que ce concept me paraît bien souvent un leurre…. Jouer Bach dans ce contexte implique, donc, de trouver un nouvel équilibre afin de préserver l’esprit et la lettre de la musique. L’un ne va pas sans l’autre. Tout interprète joue avec les instruments de son temps et celui dont je dispose, ici, à Notre-Dame, est exceptionnel. Il ne peut et ne doit pas lutter contre le passé, mais au contraire l’assimiler pour mieux s’en inspirer puis trouver son chemin personnel. Ce n’est pas d’authenticité qu’il faudrait parler, mais plus sobrement, de sincérité." © La Dolce Volta

Plus d'informations

Bach to the future

Olivier Latry

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Musical Offering, BWV 1079 (Johann Sebastian Bach)

1
Ricercare a 6
00:09:36

Olivier Latry, grand orgue de Notre-Dame de Paris - Johann Sebastian Bach, Composer

© 2019 La Prima Volta / La Dolce Volta - ℗ 2019 La Prima Volta

Fugue in G Minor, BWV 578 (Johann Sebastian Bach)

2
Fugue in G Minor, BWV 578
00:04:44

Olivier Latry, grand orgue de Notre-Dame de Paris - Johann Sebastian Bach, Composer

© 2019 La Prima Volta / La Dolce Volta - ℗ 2019 La Prima Volta

Toccata and Fuge in D Minor, BWV 565 (Johann Sebastian Bach)

3
Toccata and Fuge in D Minor, BWV 565
00:10:07

Olivier Latry, grand orgue de Notre-Dame de Paris - Johann Sebastian Bach, Composer

© 2019 La Prima Volta / La Dolce Volta - ℗ 2019 La Prima Volta

Choral 'Erbarm' dich mein, o Herre Gott', BWV 721 (Johann Sebastian Bach)

4
Choral 'Erbarm' dich mein, o Herre Gott', BWV 721
00:06:31

Olivier Latry, grand orgue de Notre-Dame de Paris - Johann Sebastian Bach, Composer

© 2019 La Prima Volta / La Dolce Volta - ℗ 2019 La Prima Volta

Fantasia and Fugue in G Minor, BWV 542 (Johann Sebastian Bach)

5
I. Fantasia
00:07:16

Olivier Latry, grand orgue de Notre-Dame de Paris - Johann Sebastian Bach, Composer

© 2019 La Prima Volta / La Dolce Volta - ℗ 2019 La Prima Volta

6
II. Fugue
00:06:40

Olivier Latry, grand orgue de Notre-Dame de Paris - Johann Sebastian Bach, Composer

© 2019 La Prima Volta / La Dolce Volta - ℗ 2019 La Prima Volta

In Dir ist Freude, BWV 615 (Johann Sebastian Bach)

7
In Dir ist Freude, BWV 615
00:03:23

Olivier Latry, grand orgue de Notre-Dame de Paris - Johann Sebastian Bach, Composer

© 2019 La Prima Volta / La Dolce Volta - ℗ 2019 La Prima Volta

Choral 'Herzlich tut mich verlangen', BWV 727 (Johann Sebastian Bach)

8
Choral 'Herzlich tut mich verlangen', BWV 727
00:04:08

Olivier Latry, grand orgue de Notre-Dame de Paris - Johann Sebastian Bach, Composer

© 2019 La Prima Volta / La Dolce Volta - ℗ 2019 La Prima Volta

Pièce d'orgue in G Major, BWV 572 (Johann Sebastian Bach)

9
Pièce d'orgue in G Major, BWV 572
00:10:19

Olivier Latry, grand orgue de Notre-Dame de Paris - Johann Sebastian Bach, Composer

© 2019 La Prima Volta / La Dolce Volta - ℗ 2019 La Prima Volta

Passacaille and Fuge in C Minor, BWV 582 (Johann Sebastian Bach)

10
Passacaille and Fuge in C Minor, BWV 582
00:14:44

Olivier Latry, grand orgue de Notre-Dame de Paris - Johann Sebastian Bach, Composer

© 2019 La Prima Volta / La Dolce Volta - ℗ 2019 La Prima Volta

Descriptif de l'album

Pour son premier album sur La Dolce Volta, Olivier Latry s’est lancé le défi d’enregistrer la musique de Johann Sebastian Bach. Cet enregistrement réalisé sur les grandes orgues Cavaillé-Coll de Notre-Dame de Paris dont il est le titulaire depuis trente-trois ans, suscite un certain nombre d’interrogations passionnantes car selon Olivier Latry, « il faut se nourrir du passé pour se projeter dans l’avenir ».
"Je voulais imaginer comment la musique de Jean-Sébastien Bach pouvait passer les siècles au-delà de toute contingence musicologique. Faire quelque chose qui soit vraiment aux antipodes de mes précédents albums, et essayer de remettre en phase l’instrument et la musique. Ma démarche met en lumière plusieurs paradoxes : le fait d’interpréter des œuvres clé du protestantisme dans l’un des lieux les plus emblématiques du catholicisme, tout d’abord, mais aussi de les restituer sur un instrument pour le moins éloigné de la facture baroque et classique. Tout cela pose en effet question. Toutefois, la plus importante interrogation demeure, à mes yeux, celle de l’authenticité en musique. Je vous avoue que ce concept me paraît bien souvent un leurre…. Jouer Bach dans ce contexte implique, donc, de trouver un nouvel équilibre afin de préserver l’esprit et la lettre de la musique. L’un ne va pas sans l’autre. Tout interprète joue avec les instruments de son temps et celui dont je dispose, ici, à Notre-Dame, est exceptionnel. Il ne peut et ne doit pas lutter contre le passé, mais au contraire l’assimiler pour mieux s’en inspirer puis trouver son chemin personnel. Ce n’est pas d’authenticité qu’il faudrait parler, mais plus sobrement, de sincérité." © La Dolce Volta

Détails de l'enregistrement original : Recorded 6-8 January, 2019, Cathédrale Notre-Dame de Paris

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Olivier Latry

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Bruno Walter, souvenirs d’un esprit disparu

Écouter les enregistrements de Bruno Walter à la lumière des splendides remastérisations publiées par Sony Classical, c’est s’abreuver à une culture humaniste. Immense chef d’orchestre, la musique est pour lui un sacerdoce, un art de vivre et un art de penser. Ses enregistrements ont conservé son art du chant, intense mais jamais sentimental, grâce à une ligne claire animée d’un rythme souple, assurant clarté, cohérence et vitalité.

Alpha : vingt ans, dix moments

Depuis les débuts de Qobuz en 2008, Alpha est un de nos labels favoris pour son exigence artistique, la qualité régulière de ses productions, ses propositions de répertoires parfois audacieuses et la qualité de ses livrets. On ne pouvait donc manquer le 20e anniversaire de la maison. Voici quelques pistes pour découvrir la richesse de cet étonnant catalogue.

Nils Frahm, le piano debout

Salué par les critiques de la musique classique comme par les amateurs d’expériences électroniques, le talent de Nils Frahm a mis tout le monde d’accord ces dix dernières années. Qu’il utilise un orgue d’église ou un synthétiseur flanqué de pédales d’effet, le pianiste allemand regarde toujours vers l’avant et c’est pour ça qu’il semble si séduisant.

Dans l'actualité...