Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

12927 albums triés par Date: du plus récent au moins récent et filtrés par Classique
14,99 €
9,99 €

Classique - À paraître le 26 août 2016 | Claves Records

Hi-Res Livret
34,98 €
25,99 €

Intégrales d'opéra - À paraître le 1 juillet 2016 | Deutsche Grammophon

Hi-Res Livret
17,99 €
11,99 €

Classique - À paraître le 24 juin 2016 | denovali records

Hi-Res
14,99 €
9,99 €

Musique de chambre - À paraître le 10 juin 2016 | Evidence

Hi-Res Livret
17,99 €
13,49 €

Classique - À paraître le 10 juin 2016 | Neuklang

Hi-Res
15,39 €
10,99 €

Classique - À paraître le 10 juin 2016 | Ambronay

Hi-Res Livret
16,79 €
11,99 €

Classique - À paraître le 10 juin 2016 | harmonia mundi

Hi-Res Livret
La lyra viol ici mise à l’honneur est, en français, la viola all'inglese : une viole de gambe sur laquelle furent ajoutées des cordes sympathiques métalliques, en particulier dans la sphère britannique au cours du XVIIe siècle. Il s’agit d’une petite basse de viole, avec un chevalet assez peu courbé qui permet assez aisément le jeu polyphonique. Parmi les principaux compositeurs ayant contribué à enrichir la littérature pour ce singulier instrument, on peut citer John Cooper, John Jenkins, Christopher Simpson et le présent William Lawes, dont Richard Boothby joue ici l’intégrale du répertoire connu pour lyra viol solo, des pièces datant des années 1630. Malgré l’apparente proximité entre la lyra viol et la viole de gambe, les différences abondent, en particulier dans la sonorité que rajoutent les cordes métalliques « à vide », des cordes que l’on pince parfois comme en pizzicato, une spécificité supplémentaire. Cette musique d’intimité, destinée aux grands amateurs, était suffisamment exigeante et virtuose pour ne s’adresser qu’à des instrumentistes confirmés ; mais malgré l’intérêt évident pour l’instrument et le répertoire, la lyra viol avait plus ou moins disparu de l’horizon avant la fin du XVIIe siècle, bientôt supplantée – et avec elle tous les représentants de la famille des violes – par la famille des violons, altos et violoncelles. © SM/Qobuz
15,39 €
10,99 €

Classique - À paraître le 10 juin 2016 | PM Classics - Onyx

Hi-Res Livret
Résolument à l’opposé des deux grands cycles que sont La Belle meunière et Le Voyage d’hiver (car en réalité Le Chant du cygne n’est pas un cycle, seulement un assemblage d’œuvres ultimes, réalisé de manière posthume), Florian Boesch et Malcolm Martineau ont choisi de proposer un véritable récital de lieder isolés de Schubert, couvrant une bonne partie de sa vie créatrice ; de Der Fischer de 1815 jusqu’à An mein Herz de 1825 ; des lieder célèbres – Du bist die Ruh’, Heidenröslein –, d’autres moins donnés de nos jours, qui méritent pourtant tous les feux de la rampe, tel le sombre Der Zwerg – Le Nain –, un moment fantomatique et quasiment wagnérien qui donne à imaginer ce que serait devenu le parcours du compositeur s’il avait connu les premiers opéras de Wagner. Le baryton-basse autrichien, autant à l’aise dans le répertoire baroque que dans Wozzeck, s’est depuis des années taillé une place de tout premier plan dans le répertoire schubertien, en particulier depuis qu’il a enregistré avec le même Martineau un Schwanengesang et un Voyage d’hiver unanimement salués. © SM/Qobuz
23,79 €
16,99 €

Symphonies - À paraître le 10 juin 2016 | PM Classics - Onyx

Hi-Res Livret
15,39 €
10,99 €

Classique - À paraître le 10 juin 2016 | PM Classics - Onyx

Hi-Res Livret
14,99 €
9,99 €

Classique - À paraître le 3 juin 2016 | BIS

Hi-Res Livret
14,99 €
9,99 €

Classique - À paraître le 3 juin 2016 | Archiphon

Hi-Res
14,99 €
9,99 €

Classique - À paraître le 3 juin 2016 | BIS

Hi-Res Livret
14,99 €
9,99 €

Classique - À paraître le 3 juin 2016 | BIS

Hi-Res Livret
15,39 €
10,39 €

Classique - À paraître le 3 juin 2016 | Sony Classical

Hi-Res