Paru le 7 juin 2011 chez Naxos
Artiste principal : Aviv Quartet
Genre : Classique
Inclus 1 Livret numérique
Plus d'informations
Disponible en
En savoir plus
Qualité Studio Masters (24 bits)
Qualité CD (Lossless 16 bits 44,1 kHz) 5,99 €
 Afficher tous les interprètes
Album : 1 disque - 7 pistes - Durée totale : 00:57:12
Les pistes écoutées dans le lecteur intégré sont en Qualité Standard (320 kbps).
    String Quartet No. 3 in A minor, Op. 33 (Erno Dohnanyi)
  1. 1 String Quartet No. 3 in A Minor, Op. 33: I. Allegro agitato e appassionato Aviv Quartet, Ensemble - Copyright : 2011 Naxos
  2. 2 String Quartet No. 3 in A Minor, Op. 33: II. Andante religioso con variazioni Aviv Quartet, Ensemble - Copyright : 2011 Naxos
  3. 3 String Quartet No. 3 in A Minor, Op. 33: III. Vivace giocoso Aviv Quartet, Ensemble - Copyright : 2011 Naxos
  4. String Quartet No. 1 in A Major, Op. 7
  5. 4 String Quartet No. 1 in A Major, Op. 7: I. Allegro Aviv Quartet, Ensemble - Copyright : 2011 Naxos
  6. 5 String Quartet No. 1 in A Major, Op. 7: II. Allegretto grazioso Aviv Quartet, Ensemble - Copyright : 2011 Naxos
  7. 6 String Quartet No. 1 in A Major, Op. 7: III. Molto adagio con espressione Aviv Quartet, Ensemble - Copyright : 2011 Naxos
  8. 7 String Quartet No. 1 in A Major, Op. 7: IV. Finale: Vivace Aviv Quartet, Ensemble - Copyright : 2011 Naxos

À propos

Peu après ses premiers succès en tant que pianiste concertiste, Dohnanyi écrit son premier Quatuor en 1899. Cette oeuvre de la première maturité fait ressurgir les origine hongroises de Dohnanyi, avec ses hymnes folkloriques richement disséminés dans la partition. Le Quatuor n°3 de 1926 est plus sophistiqué dans sa structure et son harmonie, et fait entendre de vibrantes mélodies. Le Quatuor Israëlien Aviv Quartet, qui a collaboré avec des artistes comme Brigitte Engerer et Pierre-Laurent Aimard, joue ces partitions de manière tout simplement fantastique.
Inclus 1 Livret numérique
Détails de l'enregistrement original: 57:29 - DDD - Enregistré du 17 au 19 mai 2010 à St. Anne’s Church, Toronto - Notes en anglais

Erno Dohnanyi (1877-1960)

Quatuors à cordes
N° 1 en la majeur, op. 7
N° 3 en la mineur, op. 33

Aviv Quartet
(Sergey Ostrovsky & Evgenia Epshtein, violons - Nathan Braude, alto - Rachel Mercer, violoncelle)

Doit-on attribuer la relative mésestime dans laquelle est tenu Dohnányi en tant que compositeur hongrois au fait que, à la différence de Bartók et Kodály, il n’ait que peu fait usage du fonds folklorique de son pays, préférant composer dans un style plus cosmopolite dans lequel les emprunts populaires se limitaient à quelques tournures mélodiques ou rythmiques, quelques harmonies un peu spécifiques ? Son premier quatuor de 1899 reste encore sous influence de Brahms, parfois même du Mendelssohn le plus moderne, mais il est évident que les nouveaux compositeurs d’alors – Mahler, Strauss – ont déjà laissé quelque empreinte. La Hongrie pointe le bout de son nez dans le dernier mouvement, mais cela reste très discrètement évoqué.

    Lorsque Dohnányi compose son troisième quatuor, en 1936, l’Europe musicale a radicalement évolué et son langage, toujours tonal, mais dans les limites souvent les plus extrêmes. Chose remarquable, on pourrait voir dans certains passages assez râpeux et inflexibles du premier mouvement une nette préfiguration du Chostakovitch tardif, qui a peut-être même entendu ce mouvement, à en juger par quelques figures clairement parallèles entre les deux compositeurs. Allez savoir…

    Prenez garde, le CD aligne d’abord le Troisième quatuor, puis le Premier : ne pas confondre, d’autant que le langage des deux œuvres diffère plus qu’un peu.

    Le Quatuor Israëlien Aviv Quartet, qui a collaboré avec des artistes comme Brigitte Engerer et Pierre-Laurent Aimard, joue ces partitions de manière tout simplement fantastique.

À découvrir

Dans la même thématique

Le label

Naxos
Naxos a 25 ans ! Créé en 1987, le label Naxos célèbre en mai 2012 le vingt-cinquième anniversaire de sa fondation par une série d'événements internationaux. Extraordinaire histoire que celle de Naxos, label indépendant classique né à... Hong-Kong, d'abord premier label de CD classiques économi...
À lire dans le magazine
  • Leonard Slatkin, une rencontre-podcast (in English)
    Leonard Slatkin, une rencontre-podcast (in English) Le grand chef d’orchestre américain Leonard Slatkin présente sa seconde saison à la tête de l’Orchestre National de Lyon avec lequel il publie, chez Naxos, une impressionnante Symphonie fantastique...
  • Klaus Heymann (Naxos), une rencontre-podcast
    Klaus Heymann (Naxos), une rencontre-podcast Le fondateur de Naxos, Klaus Heymann, fête cette année les 25 ans de son label. Un quart de siècle que ce visionnaire commente le temps d’un podcast, lors de son passage à Paris, en évoquant la phy...

Le genre

Classique dans le magazine
  • 250 !
    250 ! Le grand Rameau s’est éteint il y a 250 ans aujourd’hui…
  • Orient et Occident
    Orient et Occident Le fascinant duo d’Anja Lechner et Franҫois Couturier…

Actualités