Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES14,99 €
CD10,99 €

Jazz - Paru le 12 février 2021 | Blue Note Records

Hi-Res
Derrière ce nom cryptique de R+R=Now se cache un collectif lancé en 2018 par Robert Glasper et comprenant Terrace Martin, Christian Scott, Derrick Hodge, Taylor McFerrin et Justin Tyson. Un casting de virtuoses de la scène jazz (pluriel) actuelle ayant les oreilles et les yeux bien ouverts. Une génération qui a grandi au son de mille influences. Mais R+R=Now est aussi une idée. Une philosophie que Glasper précise en donnant l’origine des deux R : Reflect et Respond. L’idée lui serait venue d’une réaction de Nina Simone à qui quelques grincheux reprochaient son engagement politique. Taisez-vous et jouez, lui crieront même certains ! Sa réponse fut aussi simple que cinglante : « Le devoir d’un artiste, pour autant que je sois concernée, est de refléter son époque. »Après Collagically Speaking capté en studio en 2018, ce live enregistré en octobre de la même année au club Blue Note de New York où le sextet passa plusieurs semaines en résidence, documente à nouveau son époque en mêlant néo-soul, funk futuriste, jazz West Coast, électro, hip-hop instrumental et musique d’avant-garde. Une orgie d’improvisations et de métissage dans l’esprit du Herbie Hancock des seventies boostée par l’effet sans filet de la scène. D’où l’intérêt de déguster ces échanges riches et ses improvisations hallucinées sans les artifices du studio. Claque garantie comme sur la reprise habitée d’How Much a Dollar Cost de Kendrick Lamar (Terrace Martin jouait d’ailleurs sur l’original) qui dans cette version instrumentale s’offre sous un jour soulful à souhait. © Marc Zisman/Qobuz
A partir de :
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Jazz contemporain - Paru le 15 juin 2018 | Blue Note

Hi-Res
Difficile de faire plus flamboyant et excitant niveau supergroupe : Robert Glasper, Terrace Martin, Christian Scott, Derrick Hodge, Taylor McFerrin et Justin Tyson. R+R=Now est surtout la réunion de virtuoses de la scène jazz (pluriel) actuelle ayant les oreilles et les yeux bien ouverts. Une génération qui a grandi au son de mille influences. Mais R+R=Now est aussi une idée. Une philosophie que Glasper, cerveau de ce projet, précise en donnant l’origine des deux R : Reflect et Respond. L’idée lui serait venue d’une réaction de Nina Simone à qui quelques grincheux reprochaient son engagement politique. Taisez-vous et jouez, lui crieront même certains ! Sa réponse fut aussi simple que cinglante : « Le devoir d’un artiste, pour autant que je sois concernée, est de refléter son époque. » Publié par le label Blue Note, Collagically Speaking documente son époque en mêlant néo-soul, funk futuriste, jazz West Coast, électro, hip-hop instrumental et musique d’avant-garde. Son architecture est aussi atypique que son assemblage stylistique. Enregistrées en quatre jours au Henson Recording Studio d’Hollywood, les 73 minutes de musique impressionnent car chacun des protagonistes a intelligemment laissé son ego au vestiaire. Pas de clash des titans au menu mais une orgie d’improvisation au cours de laquelle défile l’esprit du métissage d’un Herbie Hancock transposé en 2018. Et pour rendre ce trip hallucinant et halluciné encore plus insaisissable, le sextet a convié les voix des acteurs Omari Hardwick et Terry Crews, de l’actrice Amanda Seales, des MC’s Stalley et Yasiin Bey (qui ne veut plus qu’on l’appelle Mos Def) et des chanteurs Amber Navran (de Moonchild) et Goapele. © Marc Zisman/Qobuz
A partir de :
CD10,99 €

Jazz - Paru le 12 février 2021 | Blue Note Records

Derrière ce nom cryptique de R+R=Now se cache un collectif lancé en 2018 par Robert Glasper et comprenant Terrace Martin, Christian Scott, Derrick Hodge, Taylor McFerrin et Justin Tyson. Un casting de virtuoses de la scène jazz (pluriel) actuelle ayant les oreilles et les yeux bien ouverts. Une génération qui a grandi au son de mille influences. Mais R+R=Now est aussi une idée. Une philosophie que Glasper précise en donnant l’origine des deux R : Reflect et Respond. L’idée lui serait venue d’une réaction de Nina Simone à qui quelques grincheux reprochaient son engagement politique. Taisez-vous et jouez, lui crieront même certains ! Sa réponse fut aussi simple que cinglante : « Le devoir d’un artiste, pour autant que je sois concernée, est de refléter son époque. »Après Collagically Speaking capté en studio en 2018, ce live enregistré en octobre de la même année au club Blue Note de New York où le sextet passa plusieurs semaines en résidence, documente à nouveau son époque en mêlant néo-soul, funk futuriste, jazz West Coast, électro, hip-hop instrumental et musique d’avant-garde. Une orgie d’improvisations et de métissage dans l’esprit du Herbie Hancock des seventies boostée par l’effet sans filet de la scène. D’où l’intérêt de déguster ces échanges riches et ses improvisations hallucinées sans les artifices du studio. Claque garantie comme sur la reprise habitée d’How Much a Dollar Cost de Kendrick Lamar (Terrace Martin jouait d’ailleurs sur l’original) qui dans cette version instrumentale s’offre sous un jour soulful à souhait. © Marc Zisman/Qobuz

L'interprète

R+R=NOW dans le magazine
  • R+R=NOW déconfine à donf !
    R+R=NOW déconfine à donf ! Le "super group" emmené par Robert Glasper signe un live furieux où s'entrechoquent jazz, néo-soul, funk futuriste, électro, groove hip-hop et musique d’avant-garde...
  • R+R=NOW, pluie de stars
    R+R=NOW, pluie de stars Emmené par Robert Glasper, un nouveau "supergroupe" jazz irradie l'été...