Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Funk - Paru le 7 juin 2019 | Rhino - Warner Records

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Pitchfork: Best New Reissue
Après les compositions au piano Piano & A Microphone 1983, sorties en 2018, voici un second album posthume princier. Concentré sur la période 1981-1991, décennie prolifique pour Prince, et donc conservant une belle unité dans la production, Originals compile majoritairement des enregistrements écrits pours d’autres. Roger Nelson était avant tout un artiste caméléon, ultra-complet, qui savait autant jouer tous les instruments de Purple Rain que performer sur scène comme son idole James Brown ou écrire des tonnes de compositions pour lui comme pour « la galaxie Prince », faite d’interprètes hors pair. Parmi ses 15 titres, on retrouve The Glamourous Life pour Sheila E, le Manic Monday des Bangles. Love Thy Will Be Done de Martika ou encore You’re My Love du crooner country Kenny Rogers. Inédits précieux simplement restaurés, Originals permet de se faufiler en coulisses, lorsque le maître mettait au point dans son laboratoire les meilleures mélodies et les interprétait sans encore trop savoir ce qu’elles allaient devenir, avec brio. A l’instar de Nothing Compares 2 U, véritable pic émotionnel de l’opus. © Charlotte Saintoin/Qobuz
A partir de :
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Funk - Paru le 19 juin 1984 | Rhino - Warner Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
L'avènement 1999 coïncide pour Prince avec de nombreux accrochages avec son entourage. Le paroxysme étant atteint avec le départ à la guitare de Dez Dickerson remplacé par Wendy Melvoin. Prince repart au turbin et cogite sur un projet plus mégalo qu'un double album : un film quasi-auto-biographique ! Sur la sellette, son management est chargé de lui décrocher une toile au plus vite. La division cinématographique de Warner est guerre enthousiaste et veut des garanties. Prince et sa famille grandissante (The Revolution, The Time, Vanity 6) se produisent régulièrement au club le First Avenue et passent le reste de leur temps enfermés dans un immense entrepôt à répéter et à suivre des cours d'art dramatique et de danse pour préparer le passage sur grand écran. Prince va jusqu'à faire transférer son propre studio dans ce dépôt industriel pour mettre en boite la musique de sa prochaine folie. Il installe également un studio mobile devant le First Avenue où il enregistre en live d'autres titres. Finalement, les studios Warner sortent le carnet de chèque pour ce qui sera sûrement l'un des plus mauvais film qu'ils aient produit jusqu'ici, un navet qui donnera pourtant une délirante B.O. : Purple Rain décroche la première place des charts R&B et pop. Let's Go Crazy, When Doves Cry, Take Me With U, Purple Rain et I Would Die 4 U sont autant de tubes princiers qui monopoliseront les ondes en 1984 et 1985. Son funk rock décadent de macro en chemise à jabot séduit la planète toute entière. Une fois de plus, le musicien réussit à fusionner ses diverses marottes tel un nouveau Sly Stone. Mélodies pop à la Beatles, guitares hendrixiennes et rythmiques au groove funky à souhait, Purple Rain propose surtout une modernisation totale de ces valeurs musicales fondamentales. © MD/Qobuz
A partir de :
CD14,99 €

Funk - Paru le 30 janvier 2007 | Rhino - Warner Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
En 1986, l’album Parade est tracté par un infernal hit minimaliste : Kiss. Le nom de Rogers Nelson conserve une fois encore le haut de l'affiche et la famille princière tourne à travers le monde. Une famille en crise lorsque Prince dissout son groupe The Revolution pour s'enfermer dans son studio de Paisley Park afin de concocter seul sa neuvième prophétie qui sort en avril 1987 : Sign O The Times. Wendy à la guitare, Lisa au sitar et à la flûte et Sheila E aux percussions sont les uniques invités de la nouvelle féerie du maître de Minneapolis. Son funk se minimalise grandement pour atteindre un concentré efficace (The Ballad Of Dorothy Parker, Sign O The Times, Starfish And Coffee), et opte rarement pour la soul d'entant (Slow Love). Son cerveau est en fusion et les idées se ramassent à la pelle à l'image de The Cross, hallucination sly stonienne aux saveurs arabisantes. Toujours aussi moderne plusieurs décennies après sa sortie, ce double album souligne à nouveau l'envergure du talent de ce révolutionnaire solitaire… © MZ/Qobuz
A partir de :
CD14,99 €

Funk - Paru le 30 juillet 2001 | Rhino - Warner Records

Dans la famille funk, Prince Rogers Nelson fut un genre à lui seul. En 40 ans de carrière, le Kid de Minneapolis a réussi à mêler l’héritage des pères fondateurs (James Brown, Sly Stone et George Clinton) à des influences aussi bien rock’n’roll qu’electro voire même jazz. Un groove exubérant et bluffant ici compilé au moment de son âge d'or, entre 1979 et 1991, pour Warner Bros. Un Best Of publié en 2001 et qui comprend les tubesques Purple Rain, 1999, When Doves Cry, Let's Go Crazy, Kiss et autres Cream. © MZ/Qobuz
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Funk - Paru le 13 février 2007 | Rhino - Warner Records

Hi-Res
De retour à Minneapolis après une grande tournée en première partie de Rick James, Prince remplace sa claviériste Gayle Chapman par la dénommée Lisa Coleman et se lance dans l'enregistrement de son premier chef d'œuvre, le bien nommé Dirty Mind qui parait en octobre 1980. Son funk est alors à l'image des photos noir et blanc de la pochette où Prince sous un imperméable porte un string taille XS. Le tout sexe est de mise et la musique ne s'embarrasse d'aucun artifice. La production très crue est bien loin des règles classiques du funk. Une tournée catastrophique en Angleterre, de faibles ventes aux États-Unis et la démission de son bassiste Andre Cymone, Dirty Mind n'est pas la période faste escomptée même si artistiquement Prince tient ici un style bien à lui. Un disque se bonifie grandement avec le temps… © MZ/Qobuz
A partir de :
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Funk - Paru le 30 mars 1987 | Rhino - Warner Records

Hi-Res
Trois ans avant Lovesexy, et seize ans avant The rainbow children, Around the world in a day inaugurait avec brio la série des grands albums incompris de Prince. Toutes les conditions, il est vrai, étaient réunies pour que le disque ne rencontre pas son public : victime simultanée d'un virage esthétique négocié de façon abrupte, et d’un carambolage des plannings de sorties (à la surprise générale, l'album atterrit dans les bacs dix mois seulement après le triomphal Purple rain, et onze mois avant un autre disque légitimement considéré comme un chef-d'oeuvre - Parade), Around the world in a day suscita, sans surprise, des réactions mitigées, puis sombra dans un relatif oubli - y compris chez les fans de Prince, qui, aujourd’hui encore, font presque systématiquement l'impasse sur cet album au moment de dresser la liste des oeuvres incontournables de leur idole. Cependant, si l’on cesse de le prendre pour ce qu’il n’est pas (un exercice de style gratuit et un peu vain) ou de ne considérer que ce qu’il aurait pu être (un Purple rain bis, mêlant avec bonheur le rock et le funk), ce disque s’avère bien plus subtil que l’album de pop psychédélique à l’ancienne auquel on l’a trop souvent réduit. Comme à son habitude, Prince y mélange les genres ; mais au lieu de provoquer des collisions frontales entre les styles qu’il entend fusionner, il passe cette fois de l’un à l’autre de manière gracieuse et presque imperceptible, glissant d’une ballade piano-voix d’une douceur absolue (« Condition of the heart ») à une adorable sucrerie musicale à la mélodie aérienne (« Raspberry beret »), faisant surgir de nulle part des images de fête foraine au charme acidulé (« Paisley Park ») avant de rebondir sur une rythmique montée sur ressorts (« Tamborine ») qui le propulse vers la fin de l’album, diptyque halluciné au cours duquel le chanteur fantasme sur une échelle qui le mènerait directement vers les cieux (« The ladder »), puis en gravit les échelons imaginaires afin d’entamer un improbable discours avec... Dieu lui-même (« Temptation »). Est-ce du rock ? De la pop ? Du funk ? De la soul ? Impossible à dire : Prince brouille à ce point les repères que les étiquettes habituelles n’ont simplement plus cours ici – à l’exception d’un« America » banalement rock, et donc franchement hors-sujet. Pour la première fois de sa carrière, il propose une musique totalement indéfinissable, extrêmement personnelle, et infiniment touchante, la plupart des morceaux de l’album évoquant le monde de l’enfance et du rêve. Désormais affranchi de tous les carcans susceptibles de brider sa créativité, il affirme avec conviction son identité artistique, et le fait de la manière la plus impressionnante qui soit : sans violence, avec une sorte d’évidence tranquille qui imprègne chaque recoin de cet album lumineux, doux et rêveur. L’avenir, désormais, lui appartient. © ©Copyright Music Story Thibaut Losson 2016
A partir de :
CD14,99 €

Funk - Paru le 30 janvier 2007 | Rhino - Warner Records

A partir de :
HI-RES19,49 €
CD16,99 €

Funk - Paru le 20 juillet 2009 | Rhino - Warner Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Funk - Paru le 14 octobre 1981 | Rhino - Warner Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Funk - Paru le 24 juin 2013 | Rhino - Warner Records

Hi-Res
S'il est proche de celui de Rick James, le funk que Prince enregistre à la fin des années 70 est porté par une voix unique, un falsetto à l'âme soul qu'il compromet dans des onomatopées sexuelles héritées de Little Richards et adaptées aux mœurs de son temps. Comme Rick, Prince sort l'artillerie macro-macho, se produisant souvent en simple string de cuir ! La fixation est telle que la plupart de ses titres sont interdits d'antenne. Musicalement, les nouvelles technologies soudoient l'essence de son funk. La basse slappée est métallique, la batterie est élastique et les synthés sont testés jusque dans leur moindre fonction. Premier opus princier publié par Warner Bros., For You qui sort le 7 avril 1978 concentre déjà les particularités de ce funk électronique épuré qui n'a que faire de la mécanique disco alors régnante… © MZ/Qobuz
A partir de :
CD14,99 €

Funk - Paru le 20 août 1990 | Rhino - Warner Records

A partir de :
CD14,99 €

Funk - Paru le 16 août 1984 | Rhino - Warner Records

A partir de :
CD1,99 €

Funk - Paru le 18 octobre 2019 | Rhino - Warner Records

L'interprète

Prince dans le magazine
  • Prince, 5 ans déjà...
    Prince, 5 ans déjà... Le 21 avril 2016, le génie de Minneapolis quittait prématurément la terre, laissant derrière lui un héritage toujours aussi fascinant...
  • Prince, maître du temps
    Prince, maître du temps "Sign ‘O’ The Times", chef d’œuvre princier de 1987, ressort dans une incroyable édition Super Deluxe blindée d'inédits et de trésors. Indispensable !
  • Prince, 1999 en 2019
    Prince, 1999 en 2019 Chef d'œuvre de maître de Minneapolis paru en 1982, l'album "1999" ressort en version Super Deluxe Edition Hi-Res 24Bit blindée de bonus dont de nombreuses chansons inédites. Un trésor funk unique !
  • Prince par Prince
    Prince par Prince Avec le posthume et essentiel "Originals", Prince interprète ses chansons offertes autrefois à d'autres...
  • Planète Prince
    Planète Prince Quand la terre entière reprend le répertoire de la star défunte...
  • Un jour mon Prince (re)viendra...
    Un jour mon Prince (re)viendra... Deux nouveaux albums de son altesse de Minneapolis...
  • QIBUZ / Lundi 23 juin 2014
    QIBUZ / Lundi 23 juin 2014 Indiscrétions, confidences, relectures, révélations et news : chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. La vérité est toujours bonne à lire, non ?
  • QIBUZ / Lundi 3 février 2014
    QIBUZ / Lundi 3 février 2014 Indiscrétions, confidences, relectures, révélations et news : chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. La vérité est toujours bonne à lire, non ?
  • Un Prince au Stade
    Un Prince au Stade Après le Grand Palais en 2009, Prince s’offrira le Stade de France le jeudi 30 juin.
  • Prince, 20Ten (enfin) gratuit dans le Courrier International
    Prince, 20Ten (enfin) gratuit dans le Courrier International Après une fausse alerte, Prince sort enfin son nouvel album 20Ten au sein du Courrier International de cette semaine, à savoir le 22 juillet.