Votre panier est vide

Catégories :

Les albums

A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Electrif Lycanthrope: Live at Ultra-Sonic Studios, 1974

Little Feat

Rock - Paru le 26 novembre 2021 | Rhino - Warner Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES55,99 €
CD48,99 €

Archives, Vol. 2: The Reprise Years (1968-1971)

Joni Mitchell

Folk - Paru le 29 octobre 2021 | Rhino - Warner Records

Hi-Res
Joni Mitchell continue d’exhumer ses archives avec un second volume de raretés et d’inédits qui fait suite à Archives – Vol. 1: The Early Years (1963-1967) publié en 2020. Avec ses 119 titres (plus de 6 heures de musique !), Archives, Vol. 2: The Reprise Years (1968-1971) propose chronologiquement des chansons enregistrées durant les années de son premier, Song to a Seagull (1968), et quatrième album, Blue (1971). Une sorte d’âge d’or de sa singularité artistique dans une scène folk où les prétendants au podium se bousculent alors au portillon. Un instantané, surtout, de son évolution personnelle, des pavés et des petits clubs folk aux grandes salles les plus prestigieuses…Démos captées chez elle ou dans l’appartement new-yorkais de son amie Jane Lurie, sessions au studio Sunset Sound d'Hollywood, passage télé dans le show de Dick Cavett, live à Ann Arbor ou au Hibou Coffee House d'Ottawa (enregistré par Jimi Hendrix himself !), ce coffret renferme également un très beau concert londonien d’octobre 1970 retransmis par la BBC où elle interprète notamment Carey, River et My Old Man qui figureront l’année suivante sur Blue. Un show durant la moitié duquel un certain James Taylor est à ses côtés. Autre temps fort de cette impressionnante somme, son concert du 1er février 1969 au Carnegie Hall de New York, sorte d’apogée pour une artiste alors âgé de seulement 25 ans… Comme toujours, ce genre de copieux coffret est avant tout destiné aux aficionados purs et durs de la Canadienne, même si les novices pourront aussi se laisser hypnotiser par cette voix venue d’une autre planète et ces textes introspectifs si personnels et dont le style influencera par la suite, et encore aujourd’hui, des hordes de songwriters… © Marc Zisman/Qobuz
A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

You Can Close Your Eyes (with James Taylor)

Joni Mitchell

Pop - Paru le 8 octobre 2021 | Rhino - Warner Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Chelsea Morning

Joni Mitchell

Pop - Paru le 26 août 2021 | Rhino - Warner Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Explorer Tapes

Explorer Tapes

Alternatif et Indé - Paru le 13 août 2021 | Rhino - Warner Records

Hi-Res
A partir de :
CD19,49 €

True Blue

Madonna

Pop - Paru le 30 juillet 2021 | Rhino - Warner Records

A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

The Time (Expanded Edition)

The Time

R&B - Paru le 16 juillet 2021 | Rhino - Warner Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Cool, Pt. 2

The Time

R&B - Paru le 9 juillet 2021 | Rhino - Warner Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES63,99 €
CD55,99 €

The Reprise Albums (1968-1971)

Joni Mitchell

Pop - Paru le 25 juin 2021 | Rhino - Warner Records

Hi-Res
Après avoir publié Archives – Vol. 1: The Early Years (1963-1967), imposant coffret de 119 enregistrements de Joni Mitchell, pour la plupart inédits et datant d’avant son premier disque officiel, place à la remastérisation en bonne et due forme de ses vrais albums studio. Comme son titre l’indique, The Reprise Albums (1968-1971) réunit les quatre premiers : Song to a Seagull (mars 1968), Clouds (mai 1969), Ladies of the Canyon (avril 1970) et Blue (juin 1971). Les quatre premiers et rien d’autre ! Exit donc les habituelles alternative takes et autres démos inédites chères à ce genre de réédition, on se concentre sur l’essentiel. Et l’essentiel, c’est la mutation d’une jeune femme qui s’extrait progressivement de l’idiome folk (la Canadienne a toujours détesté cette étiquette de folkeuse) pour créer sa propre sémantique. Une identité qui prend forme dès Song to a Seagull. Adoubée par David Crosby, la jeune Joni confie même à l’ancien Byrds la production de ce premier essai divisé en deux faces : I Came to the City tourné vers la ville, et Out of the City and Down by the Seaside, à l’inverse, vers la nature. Des thématiques portées par les accords originaux en open-tunning de Joni Mitchell, sa voix haute et claire qui hypnotise d’entrée de jeu, et une certaine richesse mélodique. Gros bémol à ce Songs to a Seagull : son mix d’origine, presque honteux. Une erreur rectifiée sur cette réédition 2021 grâce à l’ingénieur du son Matt Lee. « Ça sonnait comme si on avait enregistré sous un bol de gelée, donc j’ai réparé tout ça ! »Avec Clouds, Joni Mitchell creuse un sillon similaire avec plus de richesses harmoniques et instrumentales. Car si les thèmes qu’elle aborde sur ce deuxième album, personnels et introspectifs (I Don’t Know Where I Stand ) ou habités par les affres de son époque (The Fiddle and the Drum), restent ouverts, ses musiques se densifient. Une sensation qui s’intensifie avec Ladies of the Canyon qui booste son aura comme sa popularité. Ce troisième album métamorphose son folk qui prend une tout autre dimension avec des paroles de plus en plus riches et des arrangements de plus en plus subtils. Cette Joni Mitchell à la sophistication inédite est une étoile réellement singulière dans la galaxie Crosby, Stills, Nash & Young, à laquelle elle est encore très rattachée… La critique comme le public tombent vite amoureux de toutes ces singularités. Un succès qui ne colle pas aux envies de la chanteuse et à son besoin de liberté, loin des aléas de la célébrité. Logique qu’au sortir de Ladies of the Canyon, l’envie de mettre les voiles se fasse alors vitale pour elle…Un an plus tard, Blue, son quatrième album pour Reprise, sera la pierre angulaire du folk introspectif et épuré. Mais derrière ce dénuement de façade et ces ingrédients récurrents, la Canadienne a réussi à concevoir une œuvre d’une grâce et d’une profondeur inégalées. Un chef-d’œuvre conçu comme un journal intime mis en musique, véritable tournant dans la carrière de la musicienne alors âgée de 28 ans, et dont la remastérisation propose la version définitive. Une raison supplémentaire pour rendre The Reprise Albums (1968-1971) totalement in-dis-pen-sa-ble ! © Marc Zisman/Qobuz
A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Fireflies / One More Night

Fleetwood Mac

Rock - Paru le 25 juin 2021 | Rhino - Warner Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Cool, Pt. 1

The Time

R&B - Paru le 25 juin 2021 | Rhino - Warner Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES6,49 €
CD5,49 €

Blue 50 (Demos & Outtakes)

Joni Mitchell

Pop - Paru le 21 juin 2021 | Rhino - Warner Records

Hi-Res
A partir de :
CD63,99 €

Rod Stewart: 1975-1978

Rod Stewart

Pop - Paru le 4 juin 2021 | Rhino - Warner Records

A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Cactus Tree

Joni Mitchell

Pop - Paru le 27 mai 2021 | Rhino - Warner Records

Hi-Res
A partir de :
CD5,49 €

Beautiful Stranger

Madonna

Pop - Paru le 21 mai 2021 | Rhino - Warner Records

A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Both Sides, Now

Joni Mitchell

Pop - Paru le 13 mai 2021 | Rhino - Warner Records

Hi-Res
A partir de :
CD5,49 €

Express Yourself

Madonna

Pop - Paru le 7 mai 2021 | Rhino - Warner Records

A partir de :
CD16,99 €

What It Feels Like For A Girl

Madonna

Pop - Paru le 16 avril 2021 | Rhino - Warner Records

A partir de :
HI-RES39,99 €
CD33,99 €

Live

Fleetwood Mac

Rock - Paru le 12 octobre 1999 | Rhino - Warner Records

Hi-Res
Fin de la période dorée. Après le carton plein de Rumours en 1977, Fleetwood Mac embraye deux ans plus tard avec Tusk. La formation gagnante composée de Stevie Nicks, John et Christine McVie, Lindsey Buckingham et Mick Fleetwood haut perchée dans les charts et aux millions de ventes part défendre son fameux double plus expérimental, moins évident. Une tournée de onze mois à travers le monde durant laquelle FM partage même l’affiche avec Bob Marley pour l’Open Air Festival de Munich en 1980 et dont les moments de grâce illuminent leur premier live officiel. Pour autant, comme un aveu, les 18 pistes de Live ne comprennent que trois chansons de Tusk (Not That Funny, Over & Over et les sept sublimes minutes de Sara de Nicks) et puise également ailleurs : Don’t Let Me Down Again enregistré pendant le Fleetwood Mac Tour en 1975, Dreams et Don’t Stop issus d’un soundcheck à Paris, les inédits Fireflies de Nicks – véritable pic émotionnel – et One More Night de McVie, tandis que la reprise à trois voix quasiment a capella des Beach Boys Farmer’s Daughter proviennent d’un concert en petit comité en Californie. L’intérêt de cette Deluxe Edition se situe dans son troisième album de live inédits issus des tournées de leur trilogie, soit le Tusk Tour, Rumours Tour (1977) ainsi que le Mirage Tour (1982) et comprend même le live de The Green Manalishi composé par le guitariste des premières heures Peter Green en 1970. © Charlotte Saintoin/Qobuz
A partir de :
CD13,49 €

Bedtime Story

Madonna

Pop - Paru le 19 mars 2021 | Rhino - Warner Records