Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 6 février 2012 | 4AD

Distinctions 4 étoiles Rock and Folk - Sélection Les Inrocks
Son dernier album solo datait de 2004 ce qui n’a pas empêché Mark Lanegan de passer les huit dernières années à travailler avec Isobel Campbell, les Queens Of The Stone Age, PJ Harvey et sur tout un tas d’autres projets. Avec Blues Funeral, l’ancien leader des Screaming Trees offre une sublime palette de son art kaléidoscopique. Entre grunge moderne et electro rock, blues austère et ballade chamanique, Lanegan porte de sa voix de baryton d’impressionnantes compositions aux atmosphères inquiétantes. Envoûtant et surprenant comme sur le tubesque Ode To Sad Disco qui ravira les aficionados de la B.O. du film Drive…
HI-RES16,49 €
CD11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 8 mai 2020 | Heavenly Recordings

Hi-Res
Au fil des albums, Mark Lanegan avance en loup solitaire, toujours partant pour expérimenter ou changer violemment de braquet. Depuis Blues Funeral en 2012, l’ancien chanteur des Screaming Trees a repris sa carrière solo en main, ne se contentant pas de ses piges chez Queens Of The Stone Age ou de ses (sublimes) duos avec Isobel Campbell. Et Straight Songs of Sorrow montre à nouveau que son art est kaléidoscopique au possible, entre grunge contemporain, électro-rock, blues austère, folk étrange et ballade chamanique. Tractée comme toujours par sa voix charismatique de baryton, sa cuvée 2020 est pour la première fois entièrement autobiographique. Quinze chansons inspirées de son histoire personnelle et indissociables de ses mémoires, Sing Backwards and Weep, publiées simultanément.Sa jeunesse dans l’Etat de Washington en plein tsunami grunge, son addiction aux drogues, la mort mais aussi l’espoir voire l’humour, tout est au menu de ce festin de l’intime ! « En écrivant le livre, je n'ai pas eu de catharsis », précise Lanegan. « Tout ce que j'ai obtenu, c'est une boîte de Pandore remplie de douleur et de misère. Je suis entré et je me suis souvenu de conneries que j'avais mises de côté il y a vingt ans. Mais j'ai commencé à écrire ces chansons dès la fin de mon travail, et j'ai compris qu'il y avait une profonde émotion car elles étaient toutes liées aux souvenirs du livre. Ça a été un soulagement de revenir soudainement à la musique. Puis j'ai réalisé que c'était le cadeau du livre : ces chansons. » Finalement, Straight Songs of Sorrow mêle la force d’écriture des premiers albums solo de Mark Lanegan comme le génial Whiskey for the Holy Ghost (1994) avec la complexité formelle de ses plus récents. Une fusion intense qu’il a réussie avec l’aide d’invités parmi lesquels son vieux complice Greg Dulli d’Afghan Whigs, Warren Ellis des Bad Seeds, John Paul Jones de Led Zeppelin, Adrian Utley de Portishead ou bien encore Ed Harcourt. Une grand-messe rock’n’roll qui mérite d’être vécue. © Marc Zisman/Qobuz
CD13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 2 août 2004 | Beggars Banquet

Ayant quelque peu durci sa tonalité depuis le début des années 2000, notamment en raison de ses collaborations avec les Queens Of The Stone Age, Mark Langan livre un Bubblegum qui n’a rien d’une musique prête à mâcher, ni collante pour un sous. L’album de Mark Lanegan s’ouvre sur un très beau « When Your Number Isnt Up », sort de ballade tragique où Tom Waits aurait rencontré Nick Cave. Puis le tempo s’accélère, avec l’arrivée de « Hit The City », en duo avec PJ Harvey, morceau de bravoure rock hanté par la voix rauque et pesante de Mark Lanegan. Les titres « Methamphetamine Blues » ou « Strange Religion » -qui bénéficient des participations de Nick Oliveri et Josh HOmme- enfoncent le clou de ce rock viril, mélancolique et chargé d’émotions contradictoires. L’ex leader des Screaming Trees, ami de Kurt Cobain, muse masculine pour bon nombres de rockeurs en herbe, mais aussi passionné de blues et de folk, s’illustre ici dans l’un de ses plus beaux habits : celui d’un poète écorché mais jamais à cours d’idées subtiles et lumineuses. Les chansons de Bubblegum ont quelque chose de majestueux et d’unique. © Arnaud De Vaubicourt / Music-Story
CD11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 24 août 2018 | Heavenly Recordings

Pour leur second album qui fait suite à Black Pudding publié en 2013, Mark Lanegan et Duke Garwood ne s’éloignent pas de ce blues sombre, brumeux et épais qui transporte des complaintes amoureuses et des lamentations spirituelles. Même la pochette de ce With Animals est hermétique à la lumière et présente des personnages à l’aspect fantomatique qui semblent se torturer dans tous les sens. De sa voix grave à la Tom Waits, Lanegan entraîne dans une marche funèbre lente et lourde, venant jusqu’à peser sur les consciences comme avec Feast to Famine où il prône le « I’m good for the damage ». Avec ce disque enregistré entre Los Angeles, Pasadena et Joshua Tree, l’Américain et le Britannique ne sont pas dans une recherche de la performance musicale. L’important demeure le poids et l’impact des paroles, les effets de commotion interne dans un style où les phrasés restent mineurs. Douze titres qui semblent se confondre avec les douze heures nocturnes, chacune similaire à une progression dans les ténèbres et les atmosphères variables de la nuit. Ballade acoustique mélancolique sur Upon Doing Something Wrong, appel psychédélique sur les distorsions de Scarlett et danse de maracas sur Spaceman, un voyage sombre qui s’avère bien plus agréable qu’on ne pourrait penser. © Clara Bismuth/Qobuz
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 27 juin 1994 | Sub Pop Records

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD10,99 €

Rock - Paru le 21 août 2015 | Ipecac Recordings

Hi-Res
Le chanteur/compositeur de rock alternatif américain Mark Lanegan crée la surprise en publiant Houston, un album contenant des chansons immortalisées pendant sa période de transition entre la dissolution de son groupe Screaming Trees et le début de sa carrière solo ainsi que son intégration au sein des Queens of the Stone Age. Bien que publiés qu’en 2015, les douze titres du disque ont bel et bien été enregistrés en 2002 avec l’aide du producteur Randall Jamail. C’est une véritable aubaine de pouvoir apprécier ces compositions qui ont mis tant de temps à voir le jour, Lanegan brille de mille feux par sa voix rocailleuse et par son interprétation sans fioritures de cette musique rock si bien pensée. Après Phantom Radio et l’EP No Bells On Sunday, sortis l’année précédente, il continue à surprendre et à ravir l’auditeur. © LG/Qobuz
CD11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 28 avril 2017 | Heavenly Recordings

Lorsqu’il publia Blues Funeral en 2012, on savait Lanegan de retour aux affaires. Aux vraies affaires ! Son dernier album solo datait alors de 2004 ce qui n’avait pas empêché l’ancien chanteur des Screaming Trees de passer les huit années intermédiaires à travailler avec Isobel Campbell, les Queens Of The Stone Age, PJ Harvey et sur tout un tas d’autres projets… Avec Gargoyle qui fait suite à Imitations (paru en 2013 et exclusivement composé de reprises de Nick Cave, Sinatra père et fille, John Cale, Andy Williams et même Gérard Manset) et Phanton Radio, Lanegan offre une nouvelle jolie palette de son art kaléidoscopique au possible. Entre grunge contemporain et electro rock, blues austère, rock stoner et ballade chamanique, il porte de sa voix de baryton d’impressionnantes compositions aux atmosphères inquiétantes et pour lesquelles il a convié de vieux complices comme Josh Homme de Queens Of The Stone Age, Greg Dulli d’Afghan Whigs et Duke Garwood. © MD/Qobuz
CD13,49 €

Rock - Paru le 23 mai 2006 | Sub Pop Records

HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2008 | Sub Pop Records

Hi-Res
CD11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 16 septembre 2013 | Heavenly Recordings

Imitations, huitième album de Mark Lanegan, est une collection de reprises choisies dans les catalogues de Nick Cave, Chelsea Wolfe ou encore The Twilight Singers, ainsi que des titres remémorés de la collection de disque de ses parents. Sa version du "I'm Not the Loving Kind" de John Cale a été choisie pour constituer le premier single de l'album. © TiVo
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 8 août 2006 | Sub Pop Records

Hi-Res
CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 19 février 2020 | Heavenly Recordings

CD13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 5 octobre 2009 | Sub Pop Records

CD10,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 13 mai 2013 | Heavenly Recordings

CD11,99 €

Rock - Paru le 20 octobre 2014 | Heavenly Recordings

Paru en 2014, Phantom Radio, bien qu'étiqueté Mark Lanegan Band, constitue de fait un recueil de travaux essentiellement effectué en duo entre Mark Lanegan (Screaming Trees, QOTSA, Soulsavers, Gutter Twins) et le producteur et multi-instrumentiste Alain Johannes qui apporte un certain polish sur l'ensemble de l'album et ce jusqu'aux morceaux les plus sombres, en faisant un disque plus pop dans son approche que les productions rêches et viscérales des premiers efforts de Lanegan. © Olivier Duboc /TiVo
CD13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 27 juin 1994 | Sub Pop Records

CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 23 mars 2020 | Heavenly Recordings

CD3,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 décembre 2003 | Beggars Banquet

CD13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2008 | Sub Pop Records

CD11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 23 février 2015 | Heavenly Recordings

L'interprète

Mark Lanegan dans le magazine