Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Leo Sayer

Gerald Hugh Sayer, plus connu sous le nom de Leo Sayer, voit le jour le 21 mai 1948 à Shoreham-by-Sea dans le Sussex, en Angleterre. Après avoir étudié les arts graphiques, il débute sa carrière musicale en écrivant des chansons avec David Courtney, comme « Giving It All Away », qui offre en 1973 son premier hit (n°5 au Royaume-Uni) en solo à Roger Daltrey, chanteur des Who. Signé sur le label Chrysalis, Leo Sayer publie un premier simple en solo, « Why Is Everybody Going Home », qui ne parvient pas à se hisser dans les charts. Il accède à la notoriété à la faveur du titre suivant, « The Show Must Go On », qui se classe n°2 au Royaume-Uni, tout comme l’album qui l’abrite, Silverbird. Tout au long des années 1970, les tubes vont s’enchaîner, comme « Moonlighting » (n°2 en 1975), « You Make Me Feel like Dancing » (n°2 en 1976) ou encore « When I Need You » qui lui offre en 1977 son premier numéro un dans les charts au Royaume-Uni, un exploit qu’il ne rééditera qu’une fois, près de trente ans plus tard en 2006 avec le titre « Thunder in my Heart Again » en collaboration avec le DJ Meck. Victime d’investissements douteux, Leo Sayer a traversé difficilement les années 1980 et 1990, mais il s’octroie une fin de carrière régénératrice avec deux albums enregistrés dans les années 2000, Voice in my Head (2004) et Don't Wait until Tomorrow (2008) et autant au cours de la décennie suivante : Restless Years (2015) et Selfie (2019). Toujours actif en 2022, il publie l’album Northern Songs sur lequel il reprend des titres des Beatles.


©Copyright Music Story Ollmedia Prod. 2022
Lire plus

Discographie

44 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 3
1 sur 3

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums