Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Joey Alexander

Phénomène ? Prodige ? Virtuose ? On ne sait plus comment désigner le jeune pianiste Joey Alexander tant il impressionne. Né en 2003 à Bali, le bébé est nourri au jazz jusque dans son biberon. Ses parents, disposant d’une multitude d’albums du genre, l’éduquent à la note bleue et c’est sur un piano électronique que le miracle va se produire, alors qu’il n’a que 6 ans. Joey Alexander reprend instantanément la mélodie de Well, You Needn’t de Thelonious Monk. Rien que ça.
Deux ans plus tard, il est invité à jouer seul devant le grand Herbie Hancock. Ce dernier ne s’y trompe pas et dit à l’enfant prodige qu’il dispose d’un grand avenir dans le jazz. Il n’en fallait pas plus à Joey Alexander pour être convaincu que son futur se dessinait derrière un piano.


Il se lance à la conquête du monde à 9 ans et participe à des festivals de renoms aux quatre coins du monde (Jakarta, Copenhague…). Voyant que la carrière du pianiste prend forme, sa famille décide de déménager avec lui à New York pour pouvoir se concentrer sur cet avenir doré. My Favorite Things sort en 2015. Joey Alexander évolue ici en duo et en trio avec notamment Larry Grenadier, l’excellent contrebassiste de Brad Mehldau, et apporte une touche personnelle à des standards géniaux mais mille fois interprétés comme Lush Life, Round Midnight, I Mean You, My Favorite Things ou bien encore It Might As Well Be Spring. Les trois musiciens développent surtout une conversation dense. Comme des échanges complices et virtuoses entre vieux routiers. Ce contenu dense fait de lui le plus jeune artiste jamais nominé aux Grammys.


2016, treize années au compteur et déjà un deuxième album. Le prodige franchit même un nouveau cap ici en signant la plupart des compositions de Countdown ! En duo et en trio avec notamment Larry Grenadier, l’excellent contrebassiste de Brad Mehldau, Joey Alexander offre ici la grande tenue de sa plume portée notamment à nouveau par Grenadier mais aussi par le contrebassiste Dan Chmielinski, le batteur Ulysses Owens, Jr. et le saxophoniste Chris Potter. Une fois encore ses improvisations impressionnent par leur fluidité et surtout par l’espace qu’il n’oublie jamais d’intégrer à sa musique. Ce deuxième album coupe le souffle car il n’abat jamais la carte de l’esbroufe technique ou de la virtuosité gratuite. © AR/Qobuz

Lire plus

Discographie

19 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 1
1 sur 1

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums