Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Classique - Paru le 17 janvier 2020 | Oehms Classics

Hi-Res
C’est la plus pessimiste des symphonies de Gustav Mahler qui anticipe curieusement tous ses drames personnels à venir et à la fin de laquelle « le héros (Mahler himself) reçoit trois coups du destin dont le dernier l’abat comme un arbre ! ». Purement instrumentale, c’est aussi l'une des plus originales du compositeur qui en dirige la création avec une émotion mal contenue le 27 juin 1906, à Essen, au pupitre de l’Orchestre philharmonique municipal, qui la publie aujourd’hui avec son nouveau chef, le Tchèque Tomas Netopil. Né en 1975, ce dernier a étudié le violon et la direction d’orchestre à Prague, sa ville natale, avant de se perfectionner à Stockholm avec Jorma Panula, le formateur de tant d’excellents chefs d’aujourd’hui. Après avoir remporté le Concours international Georg-Solti en 2002, il dirige au Festival de Salzbourg, au Printemps de Prague et prend les rênes de l’Opéra d’État de Prague de 2008 à 2012. L’année suivante, il devient le directeur musical de la Philharmonie d'Essen avec laquelle il a enregistré plusieurs disques dont une remarquée Neuvième Symphonie de Mahler pour le même label Oehms Classics. Ce nouvel enregistrement de la Sixième Symphonie a été réalisé lors de deux concerts très acclamés donnés en mai 2019. © François Hudry/Qobuz 2020
CD19,99 €

Classique - Paru le 12 octobre 2018 | Oehms Classics

Livret
Ancien fief de la famille Krupp, les rois de la sidérurgie allemande alliés aux Nazis, la ville de Essen (580 000 habitants) tente aujourd’hui d’effacer un passé sulfureux en se reconvertissant dans le secteur tertiaire avec des activités sociales et humanitaires. Elle abrite une douzaine de sièges sociaux des plus grandes sociétés allemandes et un opéra de qualité, le théâtre Aalto. C’est le chef tchèque Tomáš Netopil qui en est aujourd’hui le GMD (Directeur musical général de l’opéra et de l’orchestre) depuis 2013. Après des études dans sa ville natale de Prague, il étudie la direction d’orchestre avec le grand pédagogue Jorma Panula. Si la Philharmonie de Essen n’est pas un des orchestres les plus connus d’Allemagne, il se situe à un haut niveau de qualité. Il donne une trentaine de concerts symphoniques par saison en plus de son activité principale à l’opéra. Fondé en 1899, on lui doit une exécution de la Sinfonia Domestica de Richard Strauss sous la direction du compositeur, puis, en 1906, la création mondiale de la Sixième Symphonie de Mahler dirigée par le compositeur lui-même. La présente interprétation est le reflet d’un des temps forts de la saison 2017-2018 ; elle a été enregistrée lors d’un concert dédié à Leonard Bernstein, dans la belle salle de la Philharmonie de Essen dont la dernière restauration date de 2004. Une version qui témoigne une fois encore de l’extraordinaire vitalité de la musique en Allemagne et de la haute technicité de ses orchestres. © François Hudry/Qobuz