Artistes similaires

Les albums

10,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1996 | Universal Music Mexico

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
14,99 €
10,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 6 avril 2018 | E Works Records

Hi-Res Livret
"D" comme déconstruction, "E" comme Everett. De son abécédaire vieux de plus de vingt ans, on aurait pu croire que Mark Olivier noircissait les dernières pages avec l'introspectif The Cautionary Tales of Mark Oliver Everett en 2014. Quatre ans se sont écoulés. Et sans surprise, pour ce chapitre 12, l'écorché vif à la voix corail fait dans la dentelle. Belle et fine. Broderies folk, pop arrangée, silences ajourés (Premonition) ou cordes lascives (The Epiphany), The Deconstruction oscille entre aurore émotionnelle (Be Hurt) et agitation rock débraillé (Today Is the Day, You're the Shining Light). Pour carrosser le tout, le multi-intrumentiste s'est bien entouré. Aux Compound Studios de Californie se sont donc retrouvés les collaborateurs de longue date : le bassiste et claviériste Koool G Murder (Kelley Logsdon) et P-Boo (Mike Sawitzke), mais aussi le Deconstruction Orchestra & Choir et Mickey Petralia, déjà présent pour Electro-Shock Blues (1998). En apparence décousues, les quinze pistes émaillant l'opus défilent à dessein entre orchestration luxuriante riches de flûtes, orgues, claviers et nue pour paroles déclamées (Archie Goodnight), arrangeant l'espace musical, logeant des pauses instrumentales (The Quandary, The Unanswerable). Grâcieux et optimiste. © Charlotte Saintoin/Qobuz
11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 juin 2009 | V2 Cooperative Music

14,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2000 | DreamWorks

10,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1988 | DreamWorks

21,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2008 | Geffen

11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 21 avril 2014 | E Works Records

Lorsqu’il a pointé le bout de son nez au milieu des années 90 avec son premier album Beatiful Freak sous le bras, E, cerveau de Eels, a été rapidement comparé à Beck qui, lui aussi, venait de voir musicalement le jour quelques mois plus tôt avec son hymne Loser… Presque deux décennies plus tard, Mark Oliver Everett demeure un maître du rock bricolé, de l’assemblage improbable mais toujours parfait. Avec ce The Cautionary Tales Of Mark Oliver Everett , E signe peut-être son plus bel album. Un disque abouti où l’on retrouve toutes les composantes de son art à tiroirs : textes magnifiques, arrangements somptueux et surtout lignes mélodiques incroyables. Entre grâce et onirisme, cette cuvée 2014 plonge l’auditeur dans l’intimité du chanteur désormais quinquagénaire, qui voulait réaliser ici un album très personnel : « J’ai écouté ce qu’on avait fait, et je me suis senti mal à l’aise… mais pas assez. Si je ne suis pas mal à l’aise, c’est que ce n’est pas assez vrai. J’avais besoin de creuser un peu plus profond. » Bref, Eels qui a connu l’une des carrières les plus encensée du monde de la musique (et dont Tom Waits dit qu’il « attend avec impatience chacun de ses nouveaux disques ») ne déçoit pas. Bien au contraire. © CM/Qobuz
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 13 avril 2015 | E Works Records

« Thank you very much ladies and gentlemen, it’s so nice to be back at Royal Albert Hall… what a dump ! » E détend l’atmosphère dès les premiers instants du concert, et le public de la scène mythique est fier de recevoir Eels, qui commence par un piano presque trop simple (qui se poursuivra d’ailleurs jusqu’au bout de l’album), amenant l’auditeur à se concentrer plutôt sur la voix de E et sur la sérénité qui règne en ce Londres apaisé. La folk pop des Américains reprend When You Wish Upon A Star du Disney Pinocchio, et poursuit son humour décapant en annonçant la suite du concert : « Voilà une autre chanson… ne vous inquiétez pas, c’est encore une chanson nulle ». Eels sait y faire, livre un concert proche de son public et toujours à la hauteur musicalement. © HR/Qobuz

Rock - Paru le 1 janvier 2005 | Vagrant Records

Téléchargement indisponible
1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 18 janvier 2018 | E Works Records

13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 4 février 2013 | V2 Cooperative Music

11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 23 août 2010 | E Works Records

Sur le troisième album de Eels en 14 mois, E complète une trilogie commencée avec Hombre Lobo et poursuivie avec End Times. Tomorrow Morning émerge à l’opposé de ces deux opus. Il médite sur la propre conception excentrique de E de l’optimisme. Les chansons remplissent leur contrat en termes de mélodies entraînantes, d’accroches et d’arrangements envoûtants, mais les textures sont différentes de celle des précédents opus car presque tout ici est électronique et programmé. Même si l’album semble parfois un peu précipité, dans l'ensemble, Tomorrow Morning est un habile disque pop estival qui offre un agréable contraste par rapport à la noirceur de ses prédécesseurs. Et Dieu sait combien un peu d’optimisme est le bienvenu en ces temps étranges, même venu de là où l’on s'y attendait le moins. ~ Thom Jurek
13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 2001 | DreamWorks

16,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2002 | DreamWorks

12,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 avril 2017 | Vagrant Records

13,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2003 | DreamWorks

15,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 21 avril 2014 | E Works Records

Lorsqu’il a pointé le bout de son nez au milieu des années 90 avec son premier album Beatiful Freak sous le bras, E, cerveau de Eels, a été rapidement comparé à Beck qui, lui aussi, venait de voir musicalement le jour quelques mois plus tôt avec son hymne Loser… Presque deux décennies plus tard, Mark Oliver Everett demeure un maître du rock bricolé, de l’assemblage improbable mais toujours parfait. Avec ce The Cautionary Tales Of Mark Oliver Everett , E signe peut-être son plus bel album. Un disque abouti où l’on retrouve toutes les composantes de son art à tiroirs : textes magnifiques, arrangements somptueux et surtout lignes mélodiques incroyables. Entre grâce et onirisme, cette cuvée 2014 plonge l’auditeur dans l’intimité du chanteur désormais quinquagénaire, qui voulait réaliser ici un album très personnel : « J’ai écouté ce qu’on avait fait, et je me suis senti mal à l’aise… mais pas assez. Si je ne suis pas mal à l’aise, c’est que ce n’est pas assez vrai. J’avais besoin de creuser un peu plus profond. » Bref, Eels qui a connu l’une des carrières les plus encensée du monde de la musique (et dont Tom Waits dit qu’il « attend avec impatience chacun de ses nouveaux disques ») ne déçoit pas. Bien au contraire. © CM/Qobuz
11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 18 janvier 2010 | V2 Cooperative Music

1,99 €
1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 29 mars 2018 | E Works Records

Hi-Res

L'interprète

Eels dans le magazine