Artistes similaires

Les albums

10,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1996 | Geffen*

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
10,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 juin 2009 | V2 Cooperative Music

21,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2008 | Geffen

13,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2003 | DreamWorks

10,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 18 janvier 2010 | V2 Cooperative Music

17,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2006 | Vagrant Records

13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 2002 | Universal Music Division Polydor

13,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2000 | Universal Music Division Polydor

13,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 1988 | Geffen*

13,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2005 | DreamWorks

29,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2005 | Interscope

14,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2000 | Universal Music

16,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2002 | DreamWorks

15,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 2001 | Geffen*

14,99 €
9,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 6 avril 2018 | E Works Records

Hi-Res Livret
"D" comme déconstruction, "E" comme Everett. De son abécédaire vieux de plus de vingt ans, on aurait pu croire que Mark Olivier noircissait les dernières pages avec l'introspectif The Cautionary Tales of Mark Oliver Everett en 2014. Quatre ans se sont écoulés. Et sans surprise, pour ce chapitre 12, l'écorché vif à la voix corail fait dans la dentelle. Belle et fine. Broderies folk, pop arrangée, silences ajourés (Premonition) ou cordes lascives (The Epiphany), The Deconstruction oscille entre aurore émotionnelle (Be Hurt) et agitation rock débraillé (Today Is the Day, You're the Shining Light). Pour carrosser le tout, le multi-intrumentiste s'est bien entouré. Aux Compound Studios de Californie se sont donc retrouvés les collaborateurs de longue date : le bassiste et claviériste Koool G Murder (Kelley Logsdon) et P-Boo (Mike Sawitzke), mais aussi le Deconstruction Orchestra & Choir et Mickey Petralia, déjà présent pour Electro-Shock Blues (1998). En apparence décousues, les quinze pistes émaillant l'opus défilent à dessein entre orchestration luxuriante riches de flûtes, orgues, claviers et nue pour paroles déclamées (Archie Goodnight), arrangeant l'espace musical, logeant des pauses instrumentales (The Quandary, The Unanswerable). Grâcieux et optimiste. © Charlotte Saintoin/Qobuz

L'interprète

Eels dans le magazine